Si vous avez passé la journée à Be Happy

  • L'IGPN annonce que les 4 policiers ayant violemment frappé un producteur samedi dernier à Paris vont être placés en garde à vue pour "violences" et "faux en écriture publique", 3 des 4 sont également entendus pour "violences à caractère raciste" 
  • Jean Castex prévient finalement que la commission indépendante créée hier pour calmer les oppositions à la loi de sécurité globale ne pourra pas "proposer une réécriture" de l'article 24 (= interdiction de la diffusion d'images de policiers portant atteinte à leur "intégrité physique ou psychique")
  • L'Insee annonce qu'entre le 1er septembre et le 16 novembre, la France a enregistré 141 700 décès (toutes causes confondues) soit +14% vs 2019 et +16% vs 2018 

C'est le week-end : Time To Be Happy ! Cette semaine, Malene vous donne le secret de la satisfaction. La sienne, la vôtre, la nôtre. On ne sait pas vous, mais nous ça nous intéresse !

Découvrez le secret de Malene

Strike

Alors que Castex envisageait hier une réécriture du très contesté article 24 de la loi de sécurité globale par "une commission ad hoc", le PM a complètement rétropédalé aujourd'hui. La cause : un lâchage total par sa majorité (et même un peu plus). En 24h, les députés LREM -- qui ont adopté la loi mardi dernier -- ont dénoncé une "insulte dévastatrice" au Parlement, Richard Ferrand (président de l’Assemblée) a rappelé qu’il "n'appartient pas au gouvernement de substituer aux prérogatives parlementaires les travaux d'une commission extérieure"

… et last but not least, Gérard Larcher (président du Sénat) a quant à lui prévenu -- dans un communiqué très énervé -- que si "le Premier ministre persistait", il considérerait "les travaux de cette commission comme nuls et non avenus". Une réussite complète cet article 24. 

En lire plus dans Le Parisien

En partenariat avec Goldman Sachs

Goldman Sachs : 10 000 Small Businesses

Ambition, compétence, détermination : la réussite de votre PME repose avant tout sur vos qualités de dirigeant/e. Les améliorer, les étendre, les moderniser est essentiel. Forte de 10 ans d’expérience aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, la Fondation Goldman Sachs a lancé en France son programme 10 000 Small Businesses en partenariat avec l’ESSEC. Entièrement financé par la fondation Goldman Sachs, c'est un cursus unique dans l'Hexgaone...

… exclusivement réservé aux dirigeants de petites entreprises, et destiné à leur apporter toutes les clés pour développer leur société. Saisissez cette chance. 

En voir plus sur le programme 

description
La 2 Do du week-end (confinés)

La 2 Do du week-end (confinés)

Ce week-end on va faire deux trucs. Sportifs

Samedi, ne nous cherchez pas, on sera sur Arte. Cette chaîne formidable fait en ce moment une spéciale séries anglaises décalées (en streaming gratuit… comment font ces gens pour se financer nous l’ignorons, mais vraiment merci à eux !). On s’y est un peu attaqué cette semaine et ce samedi : 1) nous achèverons -- croyez-nous c’est le cas de le dire -- Stag ("un enterrement de vie de garçon en Ecosse tourne au jeu de massacre. Mi hilarant, mi horrifique") dont on a vu le 1er épisode (sur 3) -- imaginez Délivrance à la sauce Monty Python : jubilation totale – et 2) nous reverrons l’épisode 2 de la première saison de Inside n°9 (chaque épisode a sa propre intrigue, nul besoin de les voir dans l’ordre). Pourquoi cette redite ? Car nous l’avons vu jeudi soir dans notre lit et que nous en sommes tombés par terre de rire. Littéralement. Nous réappuierons donc sur play, mais cette fois à même le sol, installés sur un tapis de yoga. C’est plus sûr. 

Dimanche, on enchaînera, mais cette fois sur YouTube où, après avoir déboursé la somme de 2,99€, nous visionnerons ce qu’on nous dit être un excellent documentaire sur Maradona ("oui, oui, même pour toi qui est No Sport, TTSO !", nous assure-t-on). Couvert de prix, ce doc traite autant la légende que les heures sombres et le crépuscule mafieux-drogué-et-napolitain du Pibe de Oro. Nous pensons trouver dans toutes ces facettes et dans toutes ces époques de puissants motifs de fascination

Bonus : dimanche Arte (again !) fait une soirée spéciale Tom Cruise (The Firm, un Sidney Pollack d’après l’excellent roman de Grisham, tout à fait regardable + une bio de Cruise ensuite). Vous savez où nous trouver. 

description

C’est vendredi et vous l’avez bien mérité

Oui, vous avez bien mérité cette seconde séance d’ablutions en compagnie de Raquel Welch. Souvenez-vous, il y a trois semaines, en vous parlant de l’excellent Reservoir Films : l’anthologie des films qui ont inspiré Quentin Tarantino (formidable idée de cadeau de Noël pour cinéphile ou simplement fan du divin Quentin), nous avions croisé Raquel dans une baignoire. La voici à présent sous la douche…

Et le soldat mexicain en nous s’écrie : ¡ Disfrute !  (= Enjoy !)… juste avant de… (cliquez ici pour connaître la fin) ;)

La bande son du week-end : Chilly Gonzales – A very chilly christmas

En attendant les consignes "concrètes et impératives" pour le réveillon que nous a promises le Premier ministre, risquons-nous à une recommandation (nous respectons bien trop votre liberté pour nous permettre quoi que ce soit de plus coercitif) : le disque somptueux de reprises d’airs de Noël du pianiste & compositeur Chilly Gonzales. Pour n’être ni une consigne et encore moins un impératif, cette suggestion concrète nous semble bien valoir les oukases administratifs des temps présents. 

A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là 

TTSO’s fav track : Last Christmas (Wham… who else ?)