Si vous avez passé la journée à encaisser

  • Vaccins : l'Agence Européenne du Médicament confirme qu'il existe un "possible lien" avec les "très rares" cas de thrombose observés mais rappelle que la balance bénéfices-risques du vaccin reste "positive" (voir plus bas)
  • Le ministère de l'Intérieur affirme que depuis mars 2020, plus de 2,2M d'amendes ont été dressées pour non-respect des règles sanitaires dont 10 500 pour le seul week-end de Pâques
  • Après la proposition des US d'un "taux minimal d'imposition sur les entreprises" au niveau mondial, Bruno Le Maire se dit "ouvert" à un taux minimum supérieur à 12,5% (= le taux pratiqué par l'Irlande aujourd'hui) 

Selon l'OCDE, à l'échelle mondiale, "l'évitement fiscal" des entreprises prive aujourd'hui les Etats de 4 à 10% de leurs recettes provenant de l'impôt sur les bénéfices des sociétés soit environ 100 à 240Mds$ par an

Cette semaine, notre podcast US plonge dans les profondeurs de la société américaine et analyse la place des minorités ethniques aux US. Passionnant et loin des clichés

On en sort

L’institut Markit publie aujourd’hui ses indices PMI (rappel : >50 ils annoncent la croissance de l'activité, <50, la contraction)  pour mars et confirme l’embellie économique. Le secteur privé repart désormais partout en Europe et rebascule enfin du bon côté. Dans la Zone Euro, l’indice composite (services + industrie) est remonté à 53 après 49 en février, au UK c’est 56 (vs 50 en février) et en Allemagne 57 (vs 51 en février) un niveau plus atteint depuis 2018. C’est (quasi) la fête.

En France ? L’indice composite s’est stabilisé à 50 en mars (vs 47 en février). Du bon côté aussi (la France sortait de 6 mois consécutifs de contraction)… mais à la traîne #RetourALaNormale

En lire plus dans Les Echos

Le nouveau défi

Les vaccins arrivent enfin en Europe : 360M de doses seront livrées au Q2 vs 100M au Q1. Place, donc, au nouveau défi : faire vacciner les Français. L’Institut Pasteur publie aujourd’hui une nouvelle modélisation montrant qu’un retour à la vie normale cet automne suppose 70 à 90% de la population adulte vaccinée. Et pour ça, bon courage ! Déjà sur les 83% de Français adultes non vaccinés, seuls 56% disent vouloir l’être, mais le truc qu’on n'avait pas prévu c’est le vaccino-snobisme…

… du Pas-de-Calais au vaccinodrome du Stade de France, tout le monde réclame du Pfizer, se détournant du Astra-Zeneca (20% de niveau de confiance chez les français / Elabe mi-mars 2020) et se méfiant même du Moderna (pourtant vaccin frère du Pfizer). On ne fait pas la fine bouche. 

En lire plus dans Le Parisien

description

30 second MBA : Vous votez comme moi, donc vous êtes formidable !

Feriez-vous confiance à un médecin ou à un conseiller fiscal dont les opinions politiques sont radicalement opposées aux vôtres ? Si la question vous paraît saugrenue, deux études récentes vont vous surprendre.

Etude 1 (Cognition) : les sujets doivent choisir à qui faire confiance pour une tâche bêtement technique (trier des formes par taille). Ils savent qui s’en sort le mieux, et ils ont financièrement intérêt à choisir les meilleurs conseillers. Mais quand on leur dit de quel bord politique sont ces conseillers, cette information biaise leur choix – ce qui leur coûte de l’argent.

Certes, direz-vous, mais c’est un peu artificiel ? Pas dans l’étude 2 (Journal of Behavioral Decision Making). Là, des consommateurs doivent choisir quels avis suivre pour acheter des livres ou des produits électroniques. Et là encore, ils suivent les avis qui viennent du même bord politique. Pas seulement parce qu’ils trouvent leurs auteurs plus sympathiques : non, ils les jugent plus compétents – en littérature, ou en informatique !

Bref, même dans des domaines qui n’ont en principe rien à voir avec la politique, l’affiliation politique conditionne la crédibilité. A ne pas oublier pour choisir qui représente votre marque, ou qui siège à votre conseil d’administration…

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son dernier livre : Trouvez-moi la solution ! 

En partenariat avec Tilya

Tilya : et si on (se) changeait ?

En 2021, et si on devenait sérieux sur le climat et sur l’éthique ? Non pas avec des mots d’ordre et des promesses, mais concrètement. A notre niveau. C’est ce qu’a décidé Tilya, la marketplace qui ne propose que des vêtements et accessoires écologiquement et socialement responsables. Des marques européennes, et principalement françaises, minimisant l’empreinte carbone des vêtements et soutenant l’emploi et le savoir-faire local.

En 2021 n’hésitez pas à (vous) changer.

Découvrir Tilya (et ses engagements)

Du réconfort

Nous le savions déjà, les hommes enveloppés sont des amants plus endurants (la graisse autour de la taille chez l'homme est corrélée à la présence d'une hormone : l'estradiol dont l'effet est de retarder l'orgasme) … encore faut-il qu’ils soient des amants ! Et c’est là où cette nouvelle étude est intéressante : 75% des 2 000 personnes interrogées par le site dating.com (ok, pas complètement le MIT) déclarent préférer un/une partenaire avec un "dad bod" (= un peu de bide).

En ces temps de sédentarité forcée et de proximité dangereuse avec votre frigidaire, il nous a semblé que cette nouvelle était de nature à en réconforter plus d’un/e. Presque autant qu’une tartine de Nutella.

En lire plus dans GQ