Si vous avez passé la journée dans un Ektorp

  • Réception de Sissi (président égyptien) à l'Elysée : Macron reconnait "des désaccords" sur les droits de l'homme mais affirme qu'il ne "conditionnera pas notre coopération en matière de défense comme en matière économique à ces désaccords"
  • 20% des Français annoncent qu'ils n'offriront aucun cadeau de Noël cette année à leurs enfants faute de moyens et 33% qu'ils dépenseront moins que les années précédentes (source : Ifop/Dons solidaires)
  • Grâce notamment à une forte demande internationale en matériel médical, la Chine déclare que ses exportations ont augmenté de 21% en novembre vs l'an dernier lui permettant d'établir son record d'excédent commercial mensuel (75Mds$)

Après 70 ans d'existence, Ikea annonce mettre fin à son magazine papier, un des ouvrages les plus lus de la planète (40M d'exemplaires ont été imprimés cette année vs 200M en 2016 à son apogée). No way back (voir plus bas)

Le nouveau Time To So Foot est sorti (le résumé sport du week-end avec nos copains de So Foot). Quoi vous n'êtes pas abonné/e ? C'est là que ça se passe

C’est officiel....

  ... vous pouvez oublier l’étape 2 du déconfinement prévue le 15 décembre. Ce matin, Véran reconnaît que les "chiffres des contaminations remontent" (9 départements connaissent désormais une aggravation de leur situation sanitaire vs 1 seul il y a 4 jours) et prévient que "nous n’atteindrons pas les 5 000 cas/jour au 15 décembre". Pessimiste le ministre ? Pas sûr, on en est à 11 000 cas/jour et à ce rythme, on sera plutôt à 6 500 au 15 décembre. 30% au-dessus de l’objectif.

Résultat : le gouvernement réfléchit déjà à un "plan B". La solution envisagée : on ne touche pas aux fêtes mais on avance à 17h l’heure du couvre-feu ou l’on reporte la réouverture des cinés/théâtres. Le programme est pourtant si alléchant (voir plus bas)

En lire plus dans Libé

No way back

On aura beau en avoir repoussé la date pour ne pas pénaliser les magasins juste rouverts … rien n’y a fait : le Black Friday a été un triomphe pour la vente en ligne (vente à +250% vs un vendredi d’octobre, +11% vs Black Friday 2019) et une cruelle déception pour le commerce physique : -20% par rapport au Black Friday 2019 … Et ça n’est pas tout ! On apprend également aujourd’hui qu’en 2020 en France, pour la première fois, le numérique a capté plus de la moitié des dépenses publicitaires

… 55% du total du marché vs 48% en 2019, Google, Facebook, Amazon concentrant à eux seuls 70% de cette manne, vs 55 % en 2019. No way back.

En lire plus sur BFM

description

En décembre, on retourne au théâtre

À partir du 15, si les objectifs fixés par Macron sont atteints (voir plus haut), les salles de spectacles et de cinéma seront à nouveau autorisées à nous accueillir jusqu’à 21h et l’on pourra circuler sous couvre-feu avec son billet le temps de rentrer chez soi. Voilà qui va faire du bien.

On ira se plonger dans La 7e vie de Patti Smith, un biopic poétique de l’artiste rock, figure du mouvement punk aux vies aussi multiples que foisonnantes. Branché sur guitares électriques et interprété par la magnétique comédienne Marie-Sophie Ferdane (ex Comédie-Française), ce spectacle court (1h) devrait nous électriser salutairement quelques jours avant de finir l’année 2020.

Dans un tout autre genre mais qui devrait nous ravir tout autant, on ne manquera pas le spectacle de fêtes dans le plus beau théâtre de Paris, l’Athénée - Théâtre Louis Jouvet. Le diable à Paris, comédie musicale de 1927, promet d’être une merveille. L’histoire d’un pacte faustien rondement mené du Pays Basque à Paris, ville de tous les plaisirs… avec une joyeuse troupe réunissant tous les talents.

On ira aussi découvrir Cerebro, le nouveau spectacle du génial Matthieu Villatelle. Le magicien mentaliste invite les spectateurs à une expérimentation et une réflexion brillante et ludique sur les rapports de manipulation et sur l’intuition. Spectaculaire, divertissant et très instructif !

Une fois par mois, notre copine Valérie Rousselot, la co-fondatrice de THEATREonline.com, nous fait ses recommandations théâtrales

En partenariat avec Malakoff Humanis

Malakoff Humanis : parlons vulnérabilités !

Plus de la moitié des salariés se déclarent en situation de vulnérabilité personnelle ou professionnelle (étude Malakoff Humanis – Sept. 2020). Si ce chiffre recouvre des réalités diverses (risques psycho-sociaux, situation d’aidant, maladie/handicap, monoparentalité…), l’intensité du malaise qu’il désigne a été amplifiée par la crise sanitaire : 60% des salariés disent que leur vulnérabilité impacte leur travail, c’est 7 points de plus qu’en 2018 ! Un enjeu que nous ne pouvons plus ignorer.

En décembre, Malakoff Humanis (et David Abiker) reçoivent les acteurs du monde de l’entreprise pour parler vulnérabilités sur le site du Comptoir. L'invitée de cette semaine : Caroline Guillaumin, DRH de la Société Générale. En tout point remarquable. 

Les vulnérabilités en entreprise ça vous concerne aussi. Apprenez-en plus sur le site du Comptoir de Malakoff Humanis

Faut-il s’en réjouir ?

Chaque année, on vous le répète : 36% des Français/es disent avoir déjà eu une relation sexuelle lors du Noël de leur boîte (étude FirstAffair – 2012), seulement voilà : cette année pas de Noël avec les collègues… or sachant que (selon l’Ifop) 14% des couples en France se forment au boulot, mais que 11% cassent justement à cause de la rencontre d’un/e autre partenaire au travail, notre question est : faut-il se réjouir du "Pas de Noël corporate cette année" ? Parlez-en entre collègues.

71% des Français/es disent avoir déjà fantasmé sur un/e collègue (source : sondage MisterTemp’ 2018)

description