Si vous avez passé la journée dans une grotte

Si vous avez passé la journée dans une grotte

  • L'UE annonce la réouverture de ses frontières extérieures à partir du 1er juillet pour les ressortissants d'une quinzaine de pays dont les Etats du Maghreb, le Canada et la Chine (si Pékin lève en échange ses restrictions pour les Européens) mais pas les US ou la Russie
  • La Chine promulgue officiellement sa "loi de sécurité nationale" liberticide à Hong Kong et prévient qu'elle agira comme "un glaive" pour ceux qui "menacent la sécurité nationale"
  • L'Organisation Internationale du Travail affirme que la crise de l'emploi dans le monde "s'aggrave" et que le nombre d'heures travaillées dans le monde a chuté de 14% au 2e trimestre vs son niveau pré-crise (vs 10% dans sa précédente estimation)

Conformément aux exigences de l'Etat, Air France devrait ne supprimer "que" 7 600 emplois d'ici 2022 (soit environ 15% de ses effectifs tout de même) vs 8 000 à 10 000 selon les premières estimations 

Cassage d’ambiance

On le sait l’humeur budgétaire en ce moment c’est – aux termes mêmes du Président – la reprise "quoi qu’il en coute" (hier encore 15Mds€ annoncés pour l’environnement) et pour ce qui est du remboursement ce sera par "la croissance pas les impôts" (Le Maire, 25/05)… euh la Cour des Comptes n’est pas trop convaincue. Dans son rapport sur les finances publiques post-covid publié aujourd’hui, la Cour appelle à un "effort de redressement" sans lequel "le déficit risque d'être durablement très élevé…  

… la trajectoire de la dette ne serait alors pas maîtrisée". Et elle prévient, on ne peut "pas tout attendre" de la croissance… Ça casse un peu l’ambiance…

En lire plus dans Le Parisien

La conso d’après

L’Insee publie aujourd’hui ses chiffres de la conso des ménages pour mai. Elle rebondit nettement : +40% vs avril… mais toujours en retrait de 7% par rapport à son niveau de début d'année. Mais c’est surtout le détail de nos dépenses qui est intéressant. Ce qui reste "très faible" : les biens durables (matériels de transport, équipements du logement), les fringues et l’énergie. En revanche, l’alimentation reste au-dessus de son niveau pré-Covid avec une percée notamment des fruits et légumes. 

Moins de Zara, de pleins de diesel et plus de courgettes : la conso d’après ? 

En lire plus dans Le Figaro

description

Incompréhension

C’était donc hier le débranchement de la centrale nucléaire de Fessenheim. Une date d’autant plus remarquable qu’elle correspond (à 15 jours près) à la publication d’une note de l'Agence internationale de l'énergie sur "une croissance durable" post-Covid, qui s’inquiète explicitement de "la fermeture anticipée de centrales (…) nucléaires (qui) menace des milliers d'emplois et pourrait entraver l'atténuation des changements climatiques".

Selon la Société française d’énergie nucléaire (SFEN), cette mise à l’arrêt va entraîner des émissions additionnelles de l’ordre de 10M de tonnes de CO2 par an (l’électricité produite par Fessenheim étant remplacée par une électricité d’origine largement fossile et donc bien plus émettrice de CO2) -- un chiffre qui équivaut quand-même au total des émissions annuelles de l’agriculture française…

Bien sûr, les estimations de la SFEN sont contestées par les partisans de la fermeture de la centrale, mais rappelons tout de même que Fessenheim est la première centrale dite de "deuxième génération" à être démontée… ces mêmes centrales qui permettent aujourd’hui que, en moyenne, un Français produise 4,5t de CO2 liées à l’énergie/an vs 5,5 pour le UK, l’Italie et l’Espagne, et 9 pour l’Allemagne. Ce chiffre-là n’étant contesté par personne.

NB : sinon sur la rationalité du nucléaire on aime bien aussi l’expression de JM. Jancovici : le nucléaire, c’est "la solution du pauvre face à la transition énergétique". Pas sûr qu’on ait les moyens d’autre chose (cf plus haut)

description

En partenariat avec Milleis

Milleis Banque : la banque privée d'aujourd'hui

Bien sûr, Milleis est l'héritière de la présence centenaire de la banque Barclays en France. Mais c'est surtout un établissement bancaire réservé aux clients patrimoniaux qui a su ré-inventer la relation avec ses clients. Un banquier "de famille" s'inscrivant dans un rapport personnalisé, de confiance et de durée, s'appuyant sur les expertises les plus pointues (fiscalité, immobilier) et totalement indépendantes des grands groupes financiers. La banque du nouveau monde. Le vôtre.

Milleis : 60 000 familles de clients, 30 agences partout en France, 240 Banquiers privés

Découvrir Milleis

La Q de la semaine

Hier, nous vous parlions d’une étude prouvant que les hommes devenaient des amants plus compétents et soucieux du bien-être de leur partenaire quand ils savaient que cette dernière ne leur accordait pas l’exclusivité de son lit. Vraiment ? Pensez-vous que faire subtilement comprendre à votre partenaire (de lit, pas de tennis) que vous pourriez un peu aller voir ailleurs serait de nature à le/la rendre plus attentionné/e (y compris sexuellement) à votre égard ? Vous êtes une lectrice adorée, répondez ici, un lecteur également cher, répondez là

Résultats du sondage précédent : Aimeriez-vous tout savoir des fantasmes sexuels de votre partenaire ? Hommes : Oui : 87% % Non : 13% / Femmes : Oui : 67% ; Non : 33%