Si vous avez passé la journée à caresser

  • Après le tourisme (18Mds€) et l'automobile (8Mds€), Bruno Le Maire présente son plan de soutien de 15Mds€ au secteur aéronautique visant notamment à empêcher la suppression de 100 000 emplois en France et à créer d'ici 2035 un avion "zéro émission de CO2"
  • Selon Le Parisien, pour remplacer la technique de l'étranglement désormais proscrite lors des interpellations, le ministère de l'Intérieur va généraliser l'usage du pistolet à impulsion électrique (= Taser). Un progrès ?
  • Le gouvernement espagnol annonce que le port du masque sur la voie publique dans le pays restera obligatoire jusqu'à ce que le virus soit "définitivement vaincu"

La Banque de France prévient que le chômage en France devrait atteindre 10% d'ici la fin de l'année (vs 7,8% au début de la crise) et atteindre un pic de 11,5% vers mi-2021

Disparition, à 69 ans, de Bonnie Pointer, l’une des quatre sœurs fondatrices des Pointer Sisters. Ce soir nous écouterons Slow Hands et lui dédirons une caresse particulièrement tendre.

Voilà la deuxième vague

Elle n'est pas épidémique mais judiciaire ! Le parquet de Paris annonce l’ouverture d’une vaste enquête préliminaire pour déterminer "d’éventuelles infractions pénales" dans la gestion de la crise du Covid-19. Les premiers visés : les responsables d’administrations publiques (Santé publique France, ministère du Travail ou administration pénitentiaire). A cette giga-procédure qui s'ouvre à peine, il faut ajouter celles spécifiques aux Ephad, les plaintes déposées...

... devant la Cour de Justice de la République (visant les membres du gouvernement) et -- même si ce ne sont pas des juridictions -- les 2 commissions d’enquête parlementaires (une au Sénat et une à l’Assemblée) + celle annoncée samedi par le gouvernement... ça ne va pas laisser beaucoup de temps pour les réformes. 

En lire plus dans Le Monde

Put**n, 2 ans !

La Banque de France publie aujourd’hui ses prévisions pour l’économie française. Ouch. Economiquement, le pays va mettre deux ans à se relever du Covid-19. Après -10% cette année (Bercy prévoit -11%), le PIB progressera de 7% en 2021 pour ne revenir à son niveau pré-coronavirus qu’à la mi-2022... et dire que le 13 février -- il n'y a pas 4 mois, une éternité ! -- Bruno Le Maire prévoyait un impact du Covid de "0,1 point sur la croissance"...

 … ceci voulait donc dire que le PIB progresserait de 1% en 2020. Ça sera donc -10%. Ça rend modeste (y compris Le Maire ?)

En voir plus sur le site de la Banque de France

description
La question à 100 milliards

La question à 100 milliards

C'est la clé de la reprise : la consommation des ménages, elle explique d'ordinaire environ un tiers de la croissance… et c'est ce moteur-là qui risque de ne pas redémarrer.

Dans son rapport du jour (cf article précédent) la Banque de France estime qu'en 2020, les Français -- anticipant des jours difficiles -- vont épargner 100Mds€ de plus que prévu. 100Mds€ c'est beaucoup ? C'est "astronomique" selon les Echos, et pour être précis ça représente 6% des dépenses annuelles de consommation des ménages. Pas sûr que le commerce et les PME puissent se permettre une telle chute.

Le problème, c'est que 1) on ne sait pas faire redémarrer la consommation (comment faire acheter une Zoe à un salarié qui se dit qu'il va peut-être perdre son job ?), 2) on ne sait pas non plus flécher les dépenses des Français vers des produits made in France (et donc les faire peser positivement sur l'emploi dans le pays).

En l'absence de solution, la seule utilisation intelligente de cet excès d'épargne -- comme le remarque Paul Krugman (Nobel d'éco 2008) dans le NY Times aujourd'hui -- c'est de profiter des taux de crédit hyper bas qu'il entraine

...pour endetter les Etats et leur permettre à eux de dépenser pour favoriser la relance. C'est la stratégie choisie en France et en Europe… prions pour que ça marche.

En lire plus dans Les Echos

description

La Q de la semaine

Que ce soit les chiffres du Kinsey Institute, de l'IFOP ou ceux provenant de la Q de votre newsletter favorite… les résultats sont unanimes, le confinement s'est plutôt traduit par une baisse de notre libido … notre question, inspirée par la lecture des prévisions de la Banque de France aujourd'hui, sera donc simple et directe : votre activité sexuelle (à plusieurs, à deux ou seul/e) est-elle revenue à son niveau pré-Covid ? On espère une reprise verticale !

Résultats du sondage précédent : Faire l'amour avec un robot (un androïde, pas du petit électro-ménager adulte) est-ce tromper ? Oui : 30% ; Non : 70% 

Participer à notre grande enquête nationale