Si vous avez passé la journée à... ouch !!

Si vous avez passé la journée à... ouch !!

  • Edouard Philippe déclare souhaiter que les restaurants et les cafés "puissent rouvrir le 2 juin" dans les départements les moins touchés par le coronavirus (zones vertes)
  • L'OMS prévient que le coronavirus pourrait devenir "endémique dans nos communautés" et "ne jamais disparaître" car il "très difficile de dire quand nous pourrons le vaincre"
  • Geoffroy Roux de Bézieux (patron du MEDEF) demande à l'Etat une prolongation du chômage partiel car "l'arrêt ou du moins le déremboursement partiel au 1er juin, c'est trop tôt"

Selon une étude de l'Institut Pasteur publiée dans la revue Science, moins de 5% de la population française aurait été touchée par le coronavirus au 11 mai (c'est autour de 10% en Ile-de-France et dans le Grand Est)

Grosses annonces

Edouard Philippe présentait ce matin son plan de soutien "exceptionnel" au secteur du tourisme à l’arrêt depuis la mi-mars : 1) avec une contribution de 7% du PIB et plus de 2M de salariés, le gouvernement promet de faire de ce sauvetage sa "priorité", 2) Philippe annonce18Mds€ "d’engagements" de l’Etat dont 3Mds€ "d’efforts d’investissement" allant jusqu’en 2023, 3) l’Etat va prolonger le recours au chômage partiel jusqu’en septembre pour les entreprises du secteur...

... et surtout 4) le PM promet que "les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d'août" sans limitations de déplacement même si "de possibles restrictions très localisées" pourraient être mises en œuvre

En lire plus dans Le Point

Ça escalade

Après les propos du DG de Sanofi affirmant hier que les US seraient prioritaires en cas de découverte par ses équipes d’un vaccin contre le Covid, colère graduelle de l’exécutif : hier soir, Agnès Pannier-Runacher (Sec. d’Etat à l’Economie) dénonce une décision "inacceptable", puis ce matin c'est Edouard Philippe qui rappelle que "l’égal accès de tous au vaccin n’est pas négociable" avant le coup de grâce de l’Elysée cet après-midi qui affirme que "le vaccin doit être extrait des lois du marché". Ça escalade.

L’Agence européenne des médicaments annonce aujourd’hui qu’un vaccin disponible à l’horizon 2021 est un "scénario optimiste"

En lire plus dans Le Monde

description
Sanofi : est-ce un scandale ?

Sanofi : est-ce un scandale ?

Trois éléments de réflexion sur cette histoire de priorité US pour l'éventuel vaccin (cf article précédent)

1) Sanofi est un groupe international dont les capitaux sont détenus à plus de 60% par des actionnaires étrangers (le premier actionnaire, L'Oréal, français, détient 9,4% du capital). Par ailleurs, pour Sanofi, le marché US pèse près de 1,5x le marché UE

2) Il est exact que les US sont dotés d'un organisme spécialement chargé de financer des projets répondant à des crises sanitaires, le BARDA avec lequel Sanofi a conclu un marché lui permettant d'accélerer le processus de développement du vaccin et surtout lui assurant "plusieurs centaines de millions de dollars" de financement. Aucun organisme équivalent n'existe au niveau UE malgré les demandes répétées de Sanofi (et autres labos).

Donc légitime la priorité US ? Euh lisez quand même le point 3) Alors que la France ne représente que 6% du CA de Sanofi, le groupe y effectue 45% de ses dépenses de R&D. C'est évidemment une excellente chose pour le pays, mais c'est également une bonne affaire pour Sanofi qui récupère chaque année 150M€ de Crédit Impôt Recherche. 150M€/an, ça ouvre le droit à un peu de reconnaissance, non ? 

En lire plus sur BFM

description

En partenariat avec Daniel Féau

L'adresse Féau

Devant l’exceptionnel, les mots peuvent manquer. Alors pour ce bien dont Féau nous ouvre les portes aujourd’hui, nous nous contenterons d’égrener simplement ses qualités : un immeuble ancien en parfait état situé dans le Triangle d’or parisien, un vaste appartement familial en duplex de 200 m2, les 5e et 6e étages de l’immeuble (avec ascenseur) offrant une vue spectaculaire et dégagée sur tout le VIIIe arrondissement. Un bien "rare" nous dit Féau. Autant que les superlatifs capables de le décrire. 

Daniel Féau, Belles adresses – À Paris et ailleurs

En voir plus sur le site de Féau

Lire au lit

"D'un mouvement de reins, elle m'aide à dégager sa croupe et à faire glisser ses vêtements; Elle me laisse écarter ses jambes; elle me laisse dénouer, de mes doigts, les blondes mèches entremêlées; elle me laisse entrouvrir sa plus secrète nudité. Renversée sur le divan, les cuisses ouvertes, elle se cambre en une offrande haletante de son sexe; puis elle s'abandonne, avidement, aux multiples caresses de mes lèvres et de ma langue, qu'enivre la moiteur croissante de son désir". Robert Sermaise - Prélude charnel (1934)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'ouvrage