Si vous avez passé la journée à l'angle (Rivoli - St Florentin)

Si vous avez passé la journée à l'angle (Rivoli - St Florentin)

  • Coronavirus : Edouard Philippe prévient que la "crise sanitaire" va provoquer un "coup d'arrêt puissant, massif, brutal à notre économie" et bouleverser "nos habitudes de vie" avec un impact "sur les structures collectives, pas simplement nationales, mais aussi européennes et internationales"
  • Pour encourager les salariés à se rendre sur leur lieu de travail, notamment dans les secteurs essentiels (voir sujet central), Macron promet de les "valoriser" et de "les récompenser par des systèmes de primes"
  • La BCE annonce un plan "d'urgence" pour faire aux conséquences du coronavirus via 750Mds€ de rachats de dette publique et privée d'ici la fin de l'année soit environ 80Mds€/mois (vs 60Mds€ sur la période mars 2015-décembre 2018)

Selon les chiffres de la banque UBS, les mesures budgétaires annoncées partout dans le monde pour soutenir l'économie dépassent aujourd'hui les 2% du PIB mondial. C'est déjà plus que lors de la crise de 2008-2009

"Mi-mai, fin-mai"

Tout en précisant qu'il est trop tôt pour pouvoir juger de "la dynamique de l'épidémie en France", Geneviève Chêne, la directrice générale de l'agence sanitaire Santé publique France, déclare aujourd'hui que -- en se fondant sur l'exemple chinois -- l'inversion de la courbe épidémique chez nous n'interviendrait pas avant "mi-mai, fin-mai" et que -- dans ce contexte -- "la prolongation (des mesures de confinement) sera très vraisemblablement nécessaire". Grosse surprise !

Et en Italie ? Le PM Giuseppe Conte annonce hier soir que les mesures de confinement en vigueur depuis plus d'une semaine dans le pays allaient être "prolongées à leur échéance" (= au-delà du 3 avril) 

En lire plus sur France Info

Raison gardons

Avant de céder complètement à la panique, rappelons quelques éléments glanés dans la presse aujourd’hui : 1) La Chine semble prête à tourner la page du coronavirus : aujourd'hui pour la première fois depuis le début de la crise on n'y relève aucun nouveau cas domestique 2) Une étude de l’Institut Supérieur de la Santé italien portant sur les 2 000 premiers morts du coronavirus en Italie annonce que l’âge moyen des patients décédés est de 79,5 ans... dans un pays où l'espérance de vie est de 83 ans.

3) Selon les calculs mathématiques prédictifs de l’Imperial College de Londres, le taux de létalité du coronavirus approcherait plus les 0,5-0,9%. Entre 2 et 4 fois moins que ce qui est affiché en France (ça s'explique : les tests ne concernent plus que les cas graves). Raison gardons

Ça se complique

Ça se complique

Vous avez entendu ? Moins de 72 heures après avoir demandé à la France entière de rester chez elle, le gouvernement change -- sensiblement -- son discours. Le nouveau mot d'ordre : allez bosser !

Ce qui se passe, c'est -- aux dires du Medef -- que depuis le discours du Président lundi soir, on constate : "un changement d’attitude extrêmement brutal des salariés". Concrètement, les caissières, les livreurs, les manutentionnaires, les transporteurs etc... bref ceux qui sont indispensables au maintien d'une vie quotidienne minimale du pays disent "pourquoi nous ne restons pas à la maison ?". "Pourquoi nous expose-t-on au virus sans équipement ?"... et ce d'autant plus que les cadres de leurs propres entreprises sont eux, le plus souvent, en télé-travail.

Résultat : alors qu'il n'y a pas de risques de pénurie de produits, le personnel commence à être en tension dans la distribution. Par ailleurs, les syndicats des transporteurs routiers menacent de se mettre en grève devant la dégradation des conditions d'exercice des chauffeurs (fermetures de toilettes et des douches sur les aires d'autoroutes).

Résultat 2 : aujourd'hui Emmanuel Macron en appelle à "la responsabilité 'civique' des entreprises pour poursuivre leur activité" 

et rappelle "l'importance pour les salariés des entreprises qui se sont mis en conformité avec les règles sanitaires d'aller travailler sur les sites de production". Ça se complique.

En lire plus dans Le Point

En partenariat avec Daniel Féau

L'adresse Féau

A partir de quand la perfection d'un appartement donne-t-elle l'envie de ne plus le quitter ? A cette question d'actualité, Féau propose, si ça n'est une réponse, du moins une illustration : elle prend la forme d'un très bel appartement familial et de réception de plus de 200m2, situé dans la voie privée du Square Thiers dans le XVIe arrondissement, et rénové avec un tel soin... qu'on y envisage volontiers le séjour d'une vie.

Daniel Féau, Belles adresses – À Paris et ailleurs

En voir plus sur ce bien sur le site de Daniel Féau

La trouvaille du jour

Ce soir, notre arme anti-blues du confinement n'est autre que la livraison de la semaine de Time To Philo, sorti aujourd'hui. Son thème : l'homme peut-il rester en sa propre compagnie (sans devenir dingue) ? C'est signé Gaspard Koenig et ça parle Pascal, Montaigne et abonnement premium à PornHub. C'est court, c'est simple sans manquer d'ambition et, vous qui goûtez l'humour noir, c'est franchement drôle. Une vraie trouvaille.

Time To Philo, c'est la newsletter qui, toutes les semaines, passe l'actu sous la loupe des philosophes. En moins de 500 mots. Compréhensibles.

Lire (et s'abonner gratuitement à) Time To Philo

description