Si vous avez passé la journée au front

Si vous avez passé la journée au front

  • Coronavirus : l'Agence du Médicament restreint la vente du paracétamol en pharmacie pour éviter les "stockages inutiles" mais aucune pénurie de médicament "n'est à déclarer à ce jour" (Fédération Française de l'Industrie Pharmaceutique). Pas non plus de "pénurie alimentaire" à prévoir car la France dispose de stocks suffisants au moins jusqu'à "juillet" (Min. Agriculture)
  • Dans une interview au Monde, Agnès Buzyn affirme avoir choisi d'être candidate à Paris en sachant que "les élections n'auraient pas lieu" et dénonce la "mascarade" de les avoir maintenues malgré ses alertes à Edouard Philippe
  • L'UEFA officialise le report de l'Euro de football à 2021 (il devait initialement débuter le 12 juin prochain à Rome) afin de permettre la fin des championnats domestiques après la crise du coronavirus

L'allocution de Macron hier soir a été vue -- toutes chaines confondues -- par plus de 35M de téléspectateurs. C'est 10M de plus que sa dernière allocution du 12/03 et un record pour la télévision française

"Simple, massif et solidaire"

C'est ainsi que Bruno Le Maire décrit le plan de relance français face à la "catastrophe" du coronavirus qui amènera le pays en récession en 2020 (-1% selon Bercy). Chômage partiel, allègement voire suppression (si incapacité à payer) des charges fiscales et sociales, "nationalisations" éventuelles... on ne recule devant rien pour tenir le mot d'ordre martelé par le ministre : "Nous ne voulons pas de faillites". Pour ce qui est d'être simple et solidaire, on verra les détails du plan...

… mais pour ce qui est d'être massif, c'est difficilement contestable : 45Mds€ (50% de plus que les estimations hautes qui circulaient). Une somme "sans beaucoup d'équivalents dans l'histoire moderne de la France" (Les Echos)

En lire plus dans Les Echos

Vous avez dit massif ?

Evidemment, en matière de plan de relance aussi, il y a toujours plus gros. Trump négocie en ce moment avec le Congrès un "paquet" pour relancer son économie elle aussi atteinte par le virus. Au programme (comme nous vous l'annoncions le 11/03) suppression de charges pour les salariés afin de relancer le pouvoir d'achat, un effort représentant un montant de 850Mds$ dollars (772Mds€)... soit 60Mds$ de plus que le plan historique débloqué par les US lors de la crise financière de 2008. 

Aujourd'hui, la banque US Morgan Stanley prévoit une crise en V : récession mondiale au Q1 (-0,3%) et Q2 (-0,6%) 2020 mais fort rattrapage au Q3 et Q4 (+1,8% et +2,5%) en particulier grâce à la relance monétaire et budgétaire américaine 

En lire plus dans La Tribune

Jour 1 : on y croit

Jour 1 : on y croit

Comme nous l'avons vu cet après-midi sur Twitter, pour les quinze prochains jours la devise de la France ce sera : "télétravail, famille, pâtes, riz". Il se peut que ce soit long et qu'on ait besoin de réconfort. Nous nous sommes donc dit qu'un petit tour des raisons d'espérer pourrait être utile. C'est parti.

1) Le confinement, ça marche. En Italie, si on en n'est pas encore au pic de l'épidémie (attendu la semaine prochaine), les premiers résultats arrivent. Les taux de progression quotidiens de nouveaux cas refluent : 19% samedi, 17% dimanche, 13% lundi. Et dans les régions les plus touchées, comme en Lombardie, où on est passé au confinement plus tôt (le 8 mars, il y a 9 jours) on "tombe" même à +10%. 

2) Les autorités sanitaires US ont annoncé que le premier essai clinique pour tester un vaccin contre le coronavirus a débuté lundi à Seattle. Certes on est au mieux à 18 mois d'un vaccin opérationnel, mais la recherche est active partout dans le monde...

3) Des solutions thérapeutiques simples et faciles à mettre en œuvre semblent prometteuses. C'est en particulier le cas de l'utilisation d'un anti-paludéen connu depuis 70 ans, la chloroquine (Nivaquine). Plus de 20 essais cliniques sont en cours en Chine, et, en France, le professeur Didier Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée Infection (Marseille) et membre du conseil scientifique sur le coronavirus, annonce hier que ses essais sont "spectaculaires"...

Au bout 6 jours de traitement par Plaquenil, 25% seulement des patients seraient encore porteurs du virus, la proportion étant de 90% chez ceux ne recevant pas le traitement. On y croit.

La trouvaille du jour

Depuis hier, tous les soirs, nous vous proposons une trouvaille de nature -- nous l'espérons -- à égayer nos heures de confinement. Ce soir, Rebecca Manzoni dont nous vous avons déjà dit qu'elle était pour nous "la voix la plus intelligente et le cœur le plus sensible" de la matinale de France Inter passe une heure à interviewer Alain Souchon. On fera de notre mieux, mais on a peur que ce ne soit pas tous les soirs aussi bien.

Vous avez quelque chose à nous conseiller ? Un film à voir en streaming (légal), une recette (à faire avec ce qu'on a dans les placards), un exercice de gym/yoga/méditation, un livre/une nouvelle à lire sur le net, ... => on attend vos suggestions à : contact@timetosignoff.fr

Passer la soirée avec Alain (et Rebecca)

La Q de la semaine

Si, avouons-le, les résultats de notre sondage de la semaine dernière nous font chaud au cœur, force est de reconnaître que cette semaine, l'ambiance a changé. Et qu'une seule question se pose : dans les 15 prochains jours, allez-vous respecter les consignes de confinement à la lettre (si vous les avez oubliées, un rappel ici) ?

Résultats du sondage précédent : En ces temps d'épidémie, pensez-vous qu'au sein de votre couple il faille s'abstenir de démonstrations physiques d'affection ? Oui : 5% ; Non : 79% ; Je suis célibataire : 16%

Participer à notre grande enquête nationale

description