Si vous avez passé la journée à appuyer

Si vous avez passé la journée à appuyer

  • Avant son allocution prévue ce soir (20h), plusieurs médias affirment que Macron envisage désormais un report des élections municipales et un possible recours à l'article 16 de la Constitution ("pouvoirs exceptionnels" accordés au PR)
  • Pour lutter contre les conséquences économiques du coronavirus, Bruno Le Maire annonce un "fonds de solidarité" et un "report des charges" pour les entreprises en difficulté ainsi qu'une réforme du chômage partiel "l'un des dispositifs les plus efficaces" 
  • La BCE reconnait une "considérable aggravation des perspectives de croissance à court terme" pour la Zone Euro en raison de l'épidémie de coronavirus mais refuse de baisser ses taux directeurs (voir sujets suivants)

Sur le coronavirus, deux bonnes nouvelles tout de même : l'OMS annonce que la pandémie est "maitrisable" tandis que la Chine affirme que celle-ci pourrait être terminée "d'ici juin" si les Etats prennent les mesures adéquates

On n'a pas été déçus

Donc aujourd'hui marquait la première annonce de décisions de la BCE sous la présidence de Christine Lagarde. Tout le monde espérait une/des mesures fortes, non pour leurs effets concrets (la politique monétaire est arrivée à la limite de ses capacités) mais pour le signal de l'engagement pro-croissance de la BCE autant que pour celui -- également important -- de la crédibilité de sa nouvelle Présidente, Christine Lagarde. Sur les deux plans on n'a pas été déçus (lire article suivant).

Lagarde en conférence de presse : "Notre mandat est la stabilité des prix", du Jean-Claude Trichet (aggravant considérablement la crise de 2008 en ne modifiant pas la politique de la BCE) dans le texte

En lire plus dans Les Echos

Panique totale

Dans la foulée des annonces minimales de la BCE, les bourses -- déjà dans le rouge à la suite de la fermeture des US aux Européens décrétée par Trump et du passage au stade pandémique -- dévissent complètement. Et historiquement. En Allemagne, le DAX perd 11% (pire séance depuis 1989), la bourse italienne chute de 16,92% (du jamais vu)... et en France le CAC enfonce également son record de baisse (-9% en 2008) avec un incroyable -12,28% à la clôture ! Panique totale.

En une semaine le CAC40 a perdu 23% de sa valeur

description

Ça ne rigole plus du tout

Comme vous, le coronavirus on en rigolait un peu : réunions, bise, poignées de main, métro, restau etc… c'était business as usual. Aujourd'hui, on fait moins les malins. 

D'abord parce que, comme vous (bis) on a bien entendu Merkel hier et son estimation de 60 à 70% de la population allemande infectée à terme par le coronavirus… et qu'après enquête il ne s'agit pas d'une figure de style mais d'un chiffre émanant du chef de service de virologie du plus grand hôpital allemand (Charité - Universitätsmedizin Berlin). A 1% de mortalité, ça fait quand même 480 000 décès !

Et ce chiffre n'est pas isolé ! L'Association des Hôpitaux US fait des projections comparables… avec des hypothèses moins pessimistes (30 à 40% d'infections, taux de létalité de 0,5% sur une épidémie de 2 mois)… et arrive à près de 5M d'américains hospitalisés dont 2M en soins intensifs (pour une capacité actuelle de 45 000 lits)... et 480 000 (encore) décès.

Un dernier pour la route ? Selon Marc Lipsitch, professeur d'épidémiologie à Harvard, 40 à 70% de la population mondiale sera contaminée par le virus dans l'année qui vient… on vous laisse faire les calculs…

Cet article doit beaucoup à Olivier Sibony qui lui non plus ne rigole plus du tout. Lisez son papier : On annule tout. Maintenant. (sur LinkedIn)

En partenariat avec Cogedim

Chez Cogedim. Chez vous.

Certaines adresses sont des privilèges. Au 161-163 avenue de France, dans le XIIIe inspirant, s’érige la nouvelle résidence "Air du Temps". Innovante, son ossature en bois et ses nombreux labels reflètent la recherche d’un cadre de vie plus sain et respectueux de l’environnement. A partir de la semaine prochaine les appartements de cette résidence d'exception -- du studio au 6 pièces duplex -- seront mis en vente. Privée et sur rendez-vous uniquement. Un privilège. 

Cogedim. Vous verrez la différence

En voir plus sur la résidence "Air du Temps" de Cogedim

Lire au lit (coronavirus compatible)

"Il y a un moment qui est toujours délicat, plaisant mais délicat, dans les plans cul au téléphone, c’est celui où on passe du dialogue normal au vif du sujet. Presque invariablement, cela se fait en demandant à l’autre de décrire sa position dans l’espace – « Mmmm, je suis sur mon lit... » –, puis ce qu’il porte comme vêtements – « Juste un tee-shirt, pourquoi ? » –, après quoi on lui demande de glisser un doigt quelque part entre ces vêtements et la peau. Là, j’hésite". Emmanuel Carrère – Un roman russe - 2002

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer Un roman russe (si vous ne l'avez jamais lu, on vous envie drôlement !)

description