Si vous avez passé la journée à Paris

Si vous avez passé la journée à Paris

  • Coronavirus : le nombre de nouveaux cas diagnostiqués dans le monde (3 143) en baisse pour la première fois depuis le début de l'épidémie / L'OMS annonce une "pénurie mondiale d'équipements de protection"
  • Réforme des retraites : Laurent Berger (CFDT) met en garde contre une "réforme plantée par le gouvernement" si ses propositions sur le "financement" et la "pénibilité" ne sont "pas entendues"
  • Dans son discours aux forces armées, Macron appelle l'UE à "ne pas rester un spectateur passif dans un environnement dominé par la Russie, les US et la Chine" (voir sujet suivant)

Entre 2019 et 2025, la France va consacrer 37Mds€ au maintien de sa dissuasion nucléaire soit environ autant que le total du budget annuel de défense de l'Allemagne 

Face au coronavirus, la philosophie est-elle une protection ? C'est le thème du Time To Philo de cette semaine et nous on l'a trouvé très intéressant

Doctrine Macron

A la tête de la désormais seule puissance atomique européenne, Macron pose les concepts clés de la dissuasion française : 1) Emploi du nucléaire : contre "toute menace d'origine étatique contre nos intérêts vitaux, d'où qu'elle vienne et qu'elle qu'en soit la forme" (notons ce dernier point : menace cyber, autre... ?) 2) Scope : "les intérêts vitaux de la France ont désormais une dimension européenne", attaquer un membre de l'UE = attaquer la France ?

3) L'Europe doit faire un "sursaut" pour s'assurer une souveraineté choisie et non subie, il faut refuser la "trilatéralisation" (US-Russie-Chine) de la maîtrise et régulation des armes nucléaires dans le monde

En lire plus dans Le Monde

Le Fiorentino de la semaine : 62,8

"C'est l'âge moyen de départ à la retraite en 2019 des salariés du privé. Une hausse par rapport à 2018. On était à 61 ans en 2007. Si on enlève les départs anticipés pour carrière longue, l'âge atteint même 63,4 ans. Dans le privé, on travaille plus longtemps. Pour perdre moins à la retraite".

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MeilleurPlacement.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description
La 2 Do du week-end

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. De voyages. Sédentaires.

Samedi, en lisant la chronique de la semaine de Gaspard Koenig dans Les Echos ("Mais qu'allaient-ils donc tous faire à Wuhan ?")… nous penserons au voyage et plus spécifiquement à celui -- qui se rapproche -- de notre ami philosophe. Comme nous vous l'avons dit, à partir de mai Gaspard partira -- à cheval -- sur les routes d'Europe en suivant les traces de Montaigne. En 1580, le penseur quitta Bordeaux vers le nord de la France puis les Vosges, la Suisse, la Bavière et la Vénétie, pour finir à Rome, à la rencontre des Européens et au contact d'un humanisme à fonder au XVIe siècle autant qu'à réinventer au XXIe. Nous nous dirons que cette entreprise (6 mois à cheval, 2 500 km en autonomie totale parmi les chemins, les centres-villes et les rencontres) est très sincèrement admirable et nous nous rappellerons que Gaspard a un peu de mal à boucler son financement pourtant modeste. Cela touchera sans doute notre cœur (et si ça -- d'aventure -- ça touche le vôtre, c'est ici...). 

Dimanche, nous reprendrons nos voyages. A Paris. Les éditions Stock ont eu la bonne idée de publier à nouveau le merveilleux Paris de ma jeunesse de Pierre Le-Tan (disparu en septembre 2019). A vrai dire il semble que cette édition ait reçu quelques nouveaux textes (et quelques nouveaux dessins ?) enrichissant la première version de 1988... enfin on en est pas très sûrs... c'est un peu confus... un peu brumeux... exactement comme du Modiano -- écrivain du mystère adoré -- qui signe la préface. C'est surtout merveilleux : l'évocation en textes et en dessins -- si délicats -- d'endroits de la capitale (au hasard : la Place de Breteuil, la rue Jussieu, le square de l'Alboni, ...) qui nous font réaliser à quel point, pour chacun d'entre nous, la relation avec la ville de l'enfance est intime et à quel point l'émotion qui nous lie aux lieux de notre passé est universelle. Dimanche, nous ferons un merveilleux voyage.

C'est vendredi et ELLE l'a bien mérité

C'est aujourd'hui l'anniversaire de Juliette Gréco et cette rubrique, qui doit tant à la vision et à l'affirmation de la féminité qu'ouvrit cette artiste pionnière, ne pouvait manquer de lui rendre hommage. Aussi, ce soir, c'est en fredonnant "Déshabillez-moi" que nous regarderons cette petite vidéo dont le charme (assez renversant) nous semble -- aussi -- témoigner de l'éternité grécquienne. Enjoy ;)

Déshabillons-nous

La bande son du week-end : Asgeir - Bury The Moon

Soyons francs, nous sommes sans recul sur l'écoute de cet album qui n'est sorti qu'aujourd'hui et que nous découvrons donc en même temps que vous. Il nous semble cependant pouvoir assurer que l'électro-folk distillée par ce jeune islandais fils de poète nous a déjà brûlés de ce feu et de cette glace qui sont, pour nous, la marque des œuvres somptueuses et déchirantes. Bien sûr on manque de recul, mais il nous semble être en présence d'un disque magnifique. 

A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là

TTSO's fav track : Youth