Si vous avez passé la journée dans une grotte

Si vous avez passé la journée dans une grotte

  • Brexit : les 27 Etats de l'UE s'accordent pour repousser une nouvelle fois la date de sortie du UK de l'UE au plus tard au 31 janvier 2020
  • Retraites : Macron se dit prêt à aller "au bout de la réforme" même si cela le rend "impopulaire" et affirme qu'il n'aura "aucune forme de faiblesse ou de complaisance"
  • La justice accepte la première demande de remise en liberté de Patrick Balkany qui reste quand même en prison en attendant que sa seconde demande (celle portant sur le volet "blanchiment" de l'affaire) soit examinée

Après la remise ce matin d'un audit sur les retards de l'EPR de Flamanville, Bruno Le Maire demande à EDF de se "ressaisir" et de lui présenter "d'ici un mois" un "plan d'action" pour remettre la filière nucléaire aux "meilleurs niveaux d'exigence" (voir plus bas)

Le nouveau Time To So Foot est sorti (le résumé sport du week-end par TTSO & So Foot chaque lundi). Quoi vous n'êtes pas abonné/e ? C'est ici

L’autre victoire

  ... de Trump après la mort d’al-Baghdadi (voir sujet central), c’est l’annonce ce matin par le président US himself qu’une "partie de l’accord (commercial) avec la Chine" (= "le gros morceau") pourrait intervenir beaucoup plus tôt que prévu et même être signée d’ici la mi-novembre. Réaction immédiate des marchés (= la boussole trumpienne) : le S&P 500 -- l’indice phare de la bourse US -- atteint cet après-midi son plus haut niveau ever. Une autre victoire.

Selon les calculs d’une association de consommateurs US, la guerre commerciale US-Chine lancée par Trump en février 2018 a représenté un surcoût d'au moins 34Mds$ pour les ménages et les entreprises américaines

China-tome

Ce matin, Bruno Le Maire recevait donc les conclusions d’un audit très attendu sur les déboires de l’EPR de Flamanville. Ce qu’on y apprend : les retards seraient dus à "l’irréalisme" des estimations initiales (un classique) mais aussi, et c'est plus inquiétant, à une perte de compétences de la filière nucléaire française par rapport à ses concurrents. Et oui, en France, aucune nouvelle centrale n’a été construite depuis plus de 20 ans alors qu’en Chine entre 5 et 7 réacteurs voient le jour chaque année.

Résultat : la Chine a mis en service son 1er EPR fin 2018 après un chantier de 9 ans. A Flamanville (où les travaux ont commencé en 2007), l’EPR ne sera pas inauguré avant au moins la fin 2022 (pour un coût de 12,5Mds€ vs 3,3Mds€ prévus à l'origine). China-tome

En lire plus sur France Tv

description

"The world is now a much safer place"

C’est sur ces mots que Trump terminait hier son annonce de la mort d’al-Baghdadi suite à une opération des forces spéciales US. Un monde débarrassé du calife de l'Etat Islamique (EI) serait donc "plus sûr" ? Vraiment ?

Think again Donald car pour les combattants de l’EI restants, la mort de leur leader ne change pas grand chose. Daech -- comme Al-Qaïda avec Ben Laden –- fonctionne comme un système décentralisé où les "franchises" locales sont très autonomes.

Or selon un rapport récent du Pentagone, Daech a su -- malgré la perte de ses territoires -- "renforcer ses capacités d’insurrection en Irak et a repris des forces en Syrie". Et ça, c’était avant l’intervention turque et l’évasion de centaines de djihadistes détenus par les Kurdes.

Et aux cellules dormantes clandestines capables de frapper partout en Irak et en Syrie, il faut ajouter les 2 000 à 4 000 combattants de Daech qui se trouvent encore dans le désert à la frontière syro-irakienne.

Enfin selon un rapport parlementaire US, l’EI peut aussi s’appuyer sur des "dizaines de réseaux et milliers de partisans" partout dans le monde notamment en Afrique subsaharienne et en Asie du sud-est. Pas vraiment la définition d'un monde "plus sûr"

Trump, qui souhaite un départ des soldats US de Syrie devrait surtout se rappeler du précédent Obama. En 2011, ce dernier décide du retrait des troupes US d’Irak alors que le pays est encore en plein chaos. Sous l’impulsion d’al-Baghdadi, l'EI, sous-estimé alors par les US, en profite pour asseoir sa suprématie régionale... 

En lire plus dans le HuffPost

description

En partenariat avec Google

With a little help from Google : Suppression automatique

Gérer vos données de la façon qui vous convient le mieux n’a jamais été aussi facile. Depuis votre compte Google, vous avez accès à des options simples d’activation et de désactivation de l’historique des positions ou de vos activités sur le Web et sur les applications que vous utilisez. Désormais, afin de rendre plus simple la gestion de vos données, vous pouvez aussi supprimer automatiquement votre historique de localisation et votre activité. Définissez la date d’expiration de vos données d’activités -- 3 ou 18 mois -- et voilà, celles-ci seront supprimées de votre compte au terme de la période que vous aurez définie. 

N’attendez plus et gérez vos données en toute simplicité… with a little help from Google

Activez la suppression automatique de vos données dans votre compte Google

La fin de la vérité (étape 1)

Il y a quelques semaines vous avez été nombreux à réagir à notre article sur les "deepfake" (ces vidéos parfaitement truquées permettant de faire dire/faire n'importe quoi à n'importe qui). Nous prédisions alors la modification radicale de notre rapport à la vérité sous l'effet de la généralisation de ces vidéos manipulées. Ce week-end, la MIT Technology Review nous apprend qu'on recense 14 678 deepfakes sur le web à l'heure actuelle et que si leur multiplication est impressionnante...

… leur thème est assez constant : 96% des deepfake ne visent pas à la manipulation politique mais sont du "bon vieux porno truqué". La fin de la vérité a ses priorités

En lire plus dans la Technology Review du MIT

description