Si vous avez passé la journée sur le perron

  • Brexit : accueillant Johnson, Macron rappelle qu'on ne négociera pas un nouvel accord de Brexit "loin des bases" du deal existant d'ici au 31 octobre et rappelle son attachement aux principes du "backstop" (unité européenne, pas de frontière entre Irlande du Nord et Irlande)
  • Le Parquet National Financier classe sans suite l'enquête pour conflit d'intérêts contre Alexis Kohler (Sec. Général de l'Elysée)
  • La femme de Carlos Ghosn demande à Macron d'évoquer avec le PM japonais les conditions de détention de son mari lors du G7 afin de lui garantir un "procès équitable"

Brésil : le président Bolsonaro affirme que son pays n'a pas les moyens de lutter contre les incendies en Amazonie (voir plus bas)

Good Cop/Bad Cop (& economy)

Publication des indices Markit aujourd'hui (>50 ils annoncent la croissance de l'activité, <50, la contraction). Pas trop étonnant que Merkel joue les good cop européen… l'Allemagne n'est plus exactement en position de jouer les modèles inflexibles : avec un indice de 43, l'industrie allemande -- moteur de la richesse du pays -- est clairement entrée en récession. Par contraste la France s'en tire plutôt bien : notre indice composite (services + industrie), augmente par rapport à juillet 

… et s'établit sensiblement au-dessus de l'indice allemand (France : 52,7 / All : 51,4). De quoi permettre à Macron de jouer le bad cop ?

En lire plus dans Les Echos

Pourquoi sommes nous concernés par ce qui ce qui se passe en Amazonie

Parce que comme l'explique à l’AFP Paulo Moutinho, chercheur à l’Institut de recherche environnementale sur l’Amazonie (Ipam) : 1) A cause de l’activité humaine, 20% de la forêt amazonienne a disparu depuis les années 1970, l’équivalent de la surface de la France. 2) "Les incendies ont toujours une origine humaine". 3) L’Amazonie absorbe à elle seule près de 14% du CO2 de la planète, soit autant que la totalité des émissions de CO2 des US ou 14x celles de la France. 

Le fait de nous déclarer tous Amazoniens ne nous amène pas à penser que la solution au dérèglement climatique passe par la dictature. Ni la noire, ni la rouge, ni la verte (cf sujet suivant)

En lire plus dans l'Obs

description

Whaaaaaat ?

Donc ce matin au réveil, France Inter nous annonce que l'invité du jour est Raphaël Glucksman et nous nous disons 1) il y a encore beaucoup de gens en vacances et 2) a priori on ne devrait pas en parler dans TTSO ce soir. On avait tellement tort. 

Le message de Glucksman : la gauche doit s'unir autour non plus de la vieille idéologie productiviste (la croissance et son partage) mais du "logiciel écologiste". Très bien, mais alors c'est quoi ce logiciel ? Le beau Raphael nous a éclairé (au solaire). Accrochez-vous, on cite :

"C'est une société (où) le collectif, le peuple, l'Etat a son mot à dire sur le destin commun"… potentiellement un peu 1917 mais pourquoi pas. Mais le chevalier de la gauche unifiée va plus loin : "C'est une société du retour d'une forme de contrainte collective qui s'exerce sur les désirs et les libertés individuelles". Juré. Le peuple, l'Etat régissant les désirs et contraignant les libertés des individus, comme ça, tranquillement énoncé à 8h00 du mat', comme le projet unificateur de la gauche en France. Bonne rentrée à toutes et à tous.

En partenariat avec le Club Med

Club Med : l’été infini

S’il est un rêve partagé par tous, c’est bien celui de pouvoir prolonger nos vacances. Si pour les négos avec votre boss, on ne peut rien pour vous, en revanche pour la destination, on a une petite idée : au Club Med l’été ne s’arrête (presque) jamais et le soleil joue actuellement les prolongations dans ses plus beaux Resorts aux bords de la Méditerranée (Sicile, Corse, Maroc) ou à l'autre bout du monde (Punta Cana, Ile Maurice). Reprenez vite des couleurs... celles de l’été indien.

L'été après l'été avec le Club Med c'est à partir de 680€ par personne en formule tout compris 

Cliquez ici pour prolonger votre été

Lire au lit

"Et je téléphone, à je ne sais qui, qui me dit je ne sais quoi, c'est sans importance, je réponds "mmmoui !" de temps à autre, parce que la voix de mon intrelocuteur a un effet soporifique puissant, et aussi parce que tu es là, assis par terre à mes pieds, et que tu me carresses les jambes à travers mes collants, très négligemment, du bout des doigts, comme si tu pensais à autre chose. C'est un effleurement plutôt qu'une caresse, mas Dieu que c'est bon (...) je crois que j'ai gémi au téléphone". Françoise Rey - La femme de papier (1989)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique.

Se procurer l'ouvrage