Si vous avez passé la journée dans une caisse

  • A Londres, Trump refuse de rencontrer Corbyn et promet de signer un accord commercial "très très substantiel" et "très équitable" avec le UK après le Brexit
  • Sur fond de guerre commerciale, la Chine recommande à ses citoyens d'être prudents s'ils visitent les US et dénonce le "harcèlement" de ses citoyens par les autorités américaines
  • Le gouvernement annonce l'interdiction d'ici 2023 pour les entreprises de détruire leurs marchandises non alimentaires invendues, une "première mondiale" (Edouard Philippe)

En mai, les taux des crédits immobiliers en France (toutes durées confondues) ont atteint en moyenne 1,29%, soit leur plus bas niveau historique

Que du bon !

Deux très bons chiffres sont publiés aujourd'hui : 1) Selon l'étude annuelle de l'Agence Bio, 2018 est une "année record" pour l'agriculture biologique en France. 10% des agriculteurs travaillent maintenant selon ces méthodes, "un cap est franchi" et nous sommes "en ligne avec l'objectif de parvenir à 15% de la surface agricole en bio fin 2022". Bien. 2) Le Ministère des Armées publie son rapport annuel sur les exportations d'armement français : 9,1Mds€, +30% en 2018 !

"un des meilleurs chiffres de ces 20 dernières années" (Florence Parly, Min. Armées). Merci qui ? Merci notamment l'Arabie saoudite notre premier client, engagé au Yémen. Que du bon ! (légère ironie)

BCE : acte 1

Oubliez le remplacement de Juncker à la tête de la Commission, le gros enjeu des nominations européennes c'est le remplacement de Mario Draghi à la tête de la Banque Centrale Européenne (BCE), en octobre. Ira-t-on vers un super rigoriste allemand (= Weidmann l'actuel Président de la Bundesbank) ou un profil plus accommodant ? Premier élément de réponse aujourd'hui avec la nomination de Philip Lane (un Irlandais) au poste de Chief Economist de la BCE. Plutôt une colombe. Ouf.

Pourquoi "ouf" ? Parce que, selon les chiffres publiés aujourd'hui, l'inflation, témoin de l'activité, s'affaisse encore en Zone Euro en mai : 1,2% vs 1,7% en avril. Pas vraiment le moment pour revenir à la rigueur.

En lire plus dans Les Echos

description

Un résumé parfait

Vous voulez un tableau précis de la situation économique française ? Prenez les deux principales news éco des dernières 24 heures.

La France est et reste sexy. On vous le répète depuis ce matin, partout et en boucle : le rapport EY sur l'attractivité de la France est un (quasi) triomphe ! Non seulement la France n'a pas perdu de son business sex-appeal en 2018 (malgré les Gilets Jaunes etc...) mais elle attire à présent plus d'investissements étrangers que l'Allemagne, et quasi autant que le n°1 historique, le UK. Du jamais vu depuis près de 10 ans. Mieux, pour les implantations de R&D, nous sommes très très loin devant : 144 investissements innovants en France en 2018 vs 74 au UK et 64 en Allemagne.

Tout va bien donc ? Pas si vite ! Le FMI s'est livré hier à son évaluation annuelle de l'économie française. Citations : "le niveau élevé de la dette en France n'offre guère de quiétude (...) il est nécessaire de procéder à un effort budgétaire ambitieux" car "les problèmes structurels persistent" bref "les réformes ont besoin d'être appliquées". Une image redressée, des fondamentaux qui demeurent, un résumé parfait.

Le Crédit Impôt Recherche représente un coût fiscal de 6Mds€/an, c'est la niche fiscale la plus chère après le CICE (20Mds€/an)

En partenariat avec Uber

Uber & chauffeurs partenaires

Depuis 2010, Uber a profondément changé la mobilité de millions d'urbains dans le monde et en France. Aujourd'hui Uber innove en matière de dialogue social. Durant 3 mois, les 28 000 chauffeurs et 14 000 coursiers indépendants partenaires d'Uber en France ont été invités à participer à une consultation, ils ont pu exprimer leurs interrogations et exposer leurs challenges. Le rapport de cette consultation est public et...

… pendant le mois de juin, tous les mardis Uber vous présente une des actions qu'il engage pour répondre aux demandes exprimées par ses chauffeurs partenaires.

Sur ce sujet, lire la tribune dans Le Monde de Steve Salom, General Manager pour la France, la Suisse et l'Autriche

La Q de la semaine

L'économie française serait donc plus sexy vue de loin que près (cf sujet précédent)… mais n'est-ce pas notre cas à tous/toutes, notre sex appeal résiste-t-il à un examen détaillé/une connaissance intime ? Ce que nous voudrions savoir : pensez-vous que votre potentiel de séduction soit maximal auprès de votre partenaire actuel/le... ou auprès d'un public extérieur à votre couple ?

Résultats du sondage précédent : dans votre couple, à quel degré d'égalité pensez-vous être ? Hommes : Egalité : 55% ; Déséquilibre en ma faveur : 25% ; Déséquilibre en sa faveur : 20% / Femmes : Egalité : 54% ; Déséquilibre en ma faveur : 19% ; Déséquilibre en sa faveur : 27%

Participer à notre grande enquête nationale