Si vous avez passé la journée devant le mur

  • Le Conseil Constitutionnel donne son feu vert à l'organisation d'un Référendum d'Initiative Partagée (une première) contre la privatisation d'Aéroports de Paris (cf plus bas) 
  • Olivier Dussopt (Sec. d'Etat à la Fonction publique) affirme qu'il n'y aura ni retrait, ni renégociation de la réforme prévue de la fonction publique malgré l'opposition de l'ensemble des syndicats
  • WWF annonce qu'à partir de demain (vendredi), l'UE aura consommé plus de ressources que la Terre peut en régénérer en un an et entrera en "déficit écologique" (en 1961 on en arrivait à ce point le 13 octobre)

Mobilisation des fonctionnaires : 18% d'enseignants grévistes dans le primaire, 12% dans le secondaire (Ministère) / 30 000 manifestants à Paris selon la CGT (soit autant que lors de la précédente manifestation le 22 mai 2018)

Chris Hugues, co-fondateur de Facebook publie une vidéo (un brin over-produite) pour exhorter au démantelement de Facebook et à la régulation des réseaux sociaux

Ils s'en foutent !

Aujourd'hui on fêtait donc l'Europe en commémorant les 69 ans du "discours de l'Horloge" (nom du salon du Quai d'Orsay où, le 9 mai 1950, Robert Schuman, alors Ministre des Affaires étrangères, posa les bases d'un Communauté européenne)... dans l'indifférence si ce n'est générale, au moins des jeunes ! D'après un sondage Ipsos publié aujourd'hui : 77% des 18 - 25 ans prévoient de ne pas aller voter le 26 mai. Bonne teuf' l'Europe !

Remarque : d'après ce même sondage seuls 58% des 18-25 sont au courant qu'il y aura des élections européennes le 26 mai. On en est donc à (23/58) = 40% d'intentions de participation chez les jeunes "au courant". C'est à peu près le taux de participation moyen des électeurs français aux européennes.

En lire plus dans Ouest France

Si ça peut aider

Même approuvée par le Conseil Constit' (cf plus haut), cette histoire de Référendum d'Initiative Partagée (RIP) n'est pas gagnée. La prochaine étape va durer 9 mois pendant lesquels au moins 10% du corps électoral (4,7M de personnes) devra signifier son approbation de la proposition de loi interdisant la privatisation d'ADP. Si ce score est atteint (sans que le Parlement ne s'en saisisse dans le même temps), Macron convoquera un référendum soumettant la proposition de loi à tous les électeurs français. 

Un étude d'AirHelp publiée aujourd’hui et classant les principaux aéroports du monde en fonction de la ponctualité, de la qualité de service et de l’offre de restauration/commerces place Roissy 121e et Orly 126e… sur 132. Si ça peut aider à l'information des votants...

En lire plus dans Le Monde

description
La 7e grande extinction

La 7e grande extinction

Attention, ce qui se jouait aujourd'hui avec la grève des fonctionnaires était hyper important : il ne s'agissait de rien de moins que de la survie des syndicats en France. Pas sûr qu'ils soient mieux partis que les dinosaures ou les abeilles.

La Fonction Publique (FP) c'est le bastion du syndicalisme français : 1 fonctionnaire sur 5 est syndiqué vs moins d'un salarié sur 10 dans le privé, et la CGT y reste le premier syndicat alors qu'elle a perdu son leadership dans les entreprises.

Mais les temps changent : le taux de syndicalisation des jeunes fonctionnaires (trentenaire) s'écroule et en 2018 lors des dernières élections syndicales dans la FP, la participation est pour la première fois passée sous les 50%.

Or c'est sur ce terrain érodé que vient se greffer la réforme Dussopt qui - l'air de rien - s'attaque à pas mal de "totems" : généralisation des contractuels pour les postes de direction (et non pour les emplois de base), et surtout perte du pouvoir des Commissions Administratives Paritaires -- où les syndicats règnent -- en matière de décisions de mobilité et de carrière des fonctionnaires. La fin d'un (eco)système. La fin d'une ère.

Les subventions publiques directes aux syndicats sont estimées à environ 175M€/an… mais les détachements de fonctionnaires payés par l'Etat/Coll. Loc et travaillant pour les syndicats sont eux estimés à (une charge salariale de) 1,3Md€/an

Lire l'interview de Luc Rouban (Sciences Po - CNRS) sur ce sujet dans L'Opinion

description

En partenariat avec le Club Med

Club Med : l'été commence demain

Bonne nouvelle, vous pouvez ranger vos imperméables, la pluie s'arrête ce soir. Oui, car demain, c'est le début des Jours Solaires du Club Med. 22 jours pour profiter d'une remise allant jusqu'à 600€ sur toutes les destinations soleil du Club pour cet été. 22 jours pour se décider sur la destination idéale et aller chercher le soleil partout où il se trouve : sur une plage à l'autre bout du monde, au bord de la Méditerranée ou en plein cœur des Alpes... Oui, votre été commence demain.

Les Jours Solaires du Club Med (10 au 31 mai) c'est jusqu'à -600€ sur votre séjour au soleil cet été (voir conditions sur clubmed.fr)

Découvrir les Jours Solaires du Club Med

Lire au lit

"Un doigt aussi actif qu'intelligent, glissé dans le pourpis* des voluptés, la rend plus favorable à mes désirs : ses cuisses chatouilleuses et plus agitées s'entrouvent : un frémissement enchanteur fait palpiter toutes les parties de son être ! Je saisis l'instant, je pénètre hardiment jusqu'au fond du sancutaire des amours, un cri doux et étouffé m'avertit qu'elle est heureuse". Dominique Vivant Denon - Point de lendemain (1777)

* L'enceinte d'un temple réputé céleste

Nous avons trouvé ce joli extrait d'un texte de Vivant Denon, grand directeur du Louvre, dans EROS, la très bonne anthologie de littérature érotique que vient de publier Claudine Brécourt-Villars (La Table Ronde)

description