Si vous avez passé la journée à tirer (d'un coup sec)

Si vous avez passé la journée à tirer (d'un coup sec)

Affaire Benalla : pour Griveaux (porte-parole du gouvernement) le rapport de la commission d'enquête du Sénat contient "beaucoup de contrevérités" (cf sujet suivant) - Evasion fiscale : la justice française condamne UBS à une amende record de 3,7Mds€ pour avoir aidé des milliers de contribuables français à échapper au fisc entre 2004 et 2012 - Echec des négociations entre patronat et syndicats sur la réforme de l'assurance chômage (le gouvernement va reprendre la main dans les prochains jours). 

Selon les premières prévisions de l'Apec, l'emploi des cadres devrait progresser de 6% en 2019 vs l'an dernier. 

Le sparadrap : nouvel épisode

Donc ce matin, la commission d’enquête du Sénat dressait le bilan de 6 mois d’auditions autour de l’affaire Benalla. A la clé : un rapport en forme de déclaration de guerre contre l’Elysée. Car si comme prévu, la Commission demande la poursuite de Benalla et de Crase pour "parjure", les sénateurs égratignent aussi les "plus proches collaborateurs" de Macron soupçonnés "d’indulgence" et d'"omissions"/"contradictions" sur la réalité des "missions exercées" par Benalla. 

Les responsables désignés de ces "dysfonctionnements majeurs" : Patrick Strzoda (directeur de cabinet de Macron) et Alexis Kohler (secrétaire général de l’Elysée déjà annoncé sur le départ). Le sparadrap colle encore. Et pour longtemps.

En lire plus dans Le Figaro

(Petite réflexion sur l'affaire/incarcération Benalla) Quand c'est pas le gouvernement, c'est les juges !

Le recul des libertés publiques atteint des niveaux dingues en France ces temps-ci. Que Mediapart ait complètement le droit de publier des enregistrements de conversations privées en ne divulguant pas ses sources est normal. Mais que le juge garant du droit se fonde sur ces pièces illégales (allons bon, on -- et d'ailleurs qui "on" ? -- pourrait donc sonoriser toutes conversations privées fussent-elles entre malfrats, comme ça sans mandat, sans contrôle) 

… pour incarcérer des suspects est hallucinant. Se rend-on bien compte de ce que nous acceptons ?!

description

30 second MBA : Pense-t-on mieux dans une langue étrangère ?

Faites-vous partie des cadres qui travaillent dans un autre idiome que leur langue maternelle (généralement, en anglais) ? Si oui, vous sentez-vous contraint(e), voire handicapé(e), par rapport à vos collègues "natifs", plus à l’aise dans la langue de Shakespeare et du Wall Street Journal ? Consolez-vous : vous parlez peut-être moins bien, mais vous pensez mieux. C’est le foreign language effect (in English, forcément) : utiliser une autre langue que la sienne atténue certains biais cognitifs

Prenons par exemple les effets de cadrage. Nous sommes anormalement sensibles à la formulation de questions en réalité équivalentes : selon que l’on parle d’une opération à laquelle "90% des patients survivent" ou durant laquelle "10% des patients meurent", nos réponses diffèrent. Mais quand les options sont présentées dans une langue que nous ne parlons pas couramment, la différence entre les deux formulations disparaît : nous devenons miraculeusement "rationnels".

Explication la plus plausible de ce phénomène encore mystérieux : en langue étrangère, nous "ralentissons", prenons de la distance, et réagissons moins à la charge émotionnelle de mots familiers. Une bonne manière de prendre des décisions… du moins celles que nous prenons au bureau !

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau (très bon) bouquin : Vous allez commettre une terrible erreur !

description

Le conseil du Coach Parnasse : bien gérer ses données mobiles à l’étranger

Fermez les yeux : vous venez d’atterrir à l’autre bout du monde. Premier réflexe : vous rallumez votre portable. Et là un doute, toujours le même : vos données mobiles sont-elles bien désactivées afin de vous éviter un hors-forfait XXL ? Ouvrez les yeux et suivez dès maintenant les conseils du Coach Parnasse qui vous explique aujourd'hui comment gérer vos données cellulaires lors de vos déplacements. Votre sérénité (numérique) est à portée de clics. 

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau conseil du Coach de Parnasse, la marque sélective d’Orange, pour les lecteurs de TTSO

Découvrir Parnasse (et profiter des conseils du Coach)

On est tellement d'accord

… avec cette étude américaine selon laquelle LA (ou en tout cas une) recette du bonheur à deux est de dormir nus. 58% des couples qui passent la nuit al fresco se déclarent heureux, c'est 15 points de plus que chez leurs homologues dormant (ou pas) en pyjama ou en nuisette... Des chiffres d'autant plus crédibles que l'enquête a été commanditée par l'association Cotton USA ! 

En lire plus sur Au Féminin

description