Si vous avez passé la journée à défiler

Antisémitisme : en visite dans un cimetière juif profané, Macron déclare "on prendra des actes, on prendra des lois, on punira" mais "ne pense pas que pénaliser l'antisionisme soit une bonne solution" - US : après un 1er échec en 2016 Bernie Sanders (77 ans) annonce sa candidature aux primaires démocrates de 2020 - La France et l'Allemagne présentent une stratégie industrielle commune "pour le XXIe siècle" afin de faire émerger de "nouveaux champions" européens. 

Mort de Karl Lagerfeld (né probablement en 1933), "couturier le plus prolifique du XXe et XXIe siècles" (New York Times). Pour Franck Riester (Min. Culture) : "L’élégance et la France perdent l’un de leurs plus grands ambassadeurs"

We will miss you Karl

Fast Company a compilé 22 citations de Lagerfeld. On vous a traduit nos préférées : "Vous voulez assommer le monde, soyez politiquement correct", "Je suis dénué de sentiments humains", "[les selfies] c'est de la masturbation électronique", mais surtout : "Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Tu as perdu le contrôle de ta vie et, donc, tu t'es acheté un pantalon de jogging". Tellement d'accord avec ça !

Ou sinon dans une interview à Numéro en avril 2018 : "[je ne veux] pas d'enterrement. Plutôt mourir !". We will miss you Karl.

Lire les citations KL compilées par Fast Company

On le croit ?

Démentant une nouvelle fois Darmanin, Le Maire ce matin se dit "totalement opposé" à la suppression des niches fiscales. Mieux il précise qu'il est "opposé à toute augmentation d’impôts". Peut-on le croire dans un pays où 1) Comme nous vous le rappelions récemment, la pression fiscale a augmenté en moyenne de 1/4 de point de PIB/an depuis le début des 2000s, 2) La croissance qui ramollit va obliger à financer une dépense publique qui elle continue à augmenter ?

Bizarrement, il n'est pas impossible que la réponse soit "Oui, on le croit"… et on vous explique pourquoi dans le sujet suivant

En lire plus sur RTL

description

Un tremblement de terre

Pas moins. C'est ce qu'annonce Jean-Marc Vittori (Les Echos) dans son édito du jour. Fondamental.

Ce que raconte Vittori c'est que la pensée économique est en train de remettre en cause l'épouvantail sur lequel elle avait bâti toute ses recommandations de politique publique depuis les 80s : la nécessité de faire baisser la dette publique.

Alors que la dette des économies avancées a augmenté de 50% depuis la crise de 2008 (passant de 70% à + de 100% du PIB), de plus en plus d'économistes de premier plan (à commencer par Olivier Blanchard, prof au MIT, ex n°2 du FMI, pas exactement un chaviste) refusent de s'en alerter. Leur point : "le taux d'intérêt auquel s'endettent les Etats est [durablement] inférieur au taux de croissance de la valeur de la production" = la richesse que nous créons est supérieure aux montants que nous devons rembourser.

Les conséquences sont gigantesques : 1) il est inutile d'augmenter les impôts pour faire baisser la dette (cf article précédent) 2) faire de la dette publique n'est plus un gros mot "elle peut être utilisée, mais à bon escient" dit Blanchard... pour financer la transition écolo par exemple. Réhabiliter la (bonne) dette d'Etat, un changement gigantesque (bis)

Lire l'édito de Vittori dans Les Echos

description

2019, année DS

Deux écrans tactiles 12’’ affichant toutes les données de conduite et permettant de piloter l’ensemble des fonctions du véhicule, montre BRM exclusive, matériaux nobles et finitions haute-couture, si DS 7 CROSSBACK est devenu le leader du segment des SUV Premium en France, c'est aussi car il est le seul à offrir une telle combinaison de technologie de pointe et de raffinement. Allier l'audace à l'excellence, c'est ça l'Esprit d'Avant-Garde.

Configurez DS 7 CROSSBACK et créez votre propre alliance de technologie et de raffinement

Découvrez DS 7 CROSSBACK

La Q de la semaine

Malgré des années de sondages (nos "Q") du mardi, nous étions parvenus à ne pas aborder ce sujet ! Nous ne pouvons plus continuer, après notre article du 6 février sur le "Manscaping", nous devons vous poser la question : et vous, niveau épilation intime, vous en êtes où ? Vous êtes une lectrice adorée, répondez ici, vous êtes un lecteur également cher, répondez-là