Adieu 2018 !

Adieu 2018 !

Ce soir marque notre dernière édition de 2018 (TTSO fait le viaduc -- version Millau XXL -- et reprendra le 7 janvier). Mille mercis pour cette année passée en notre/votre compagnie. Votre fidélité non démentie, votre nombre toujours croissant, votre chaleur et votre bienveillance, tout nous touche et tout nous comble. On vous embrasse (si vous le permettez) hyper fort et...

… on vous présente tous nos meilleurs vœux pour 2019 ! Bonheur, succès, amour, gloire et beauté !

Si vous avez passé la journée en 2018

Les gilets jaunes prévoient de nouvelles mobilisations ce week-end, lors de la nuit du Nouvel An et courant janvier faute de réponses "suffisantes" du gouvernement - La Mairie de Paris annonce que le retour de l’encadrement des loyers dans la capitale se fera au cours du "1er trimestre 2019" - Nouvelle chute boursière après le rebond historique des marchés US hier : -0,6% pour le CAC40 et -1,9% pour le Dow Jones. 

Le ministère des Affaires Etrangères affirme avoir réclamé dès fin juillet la restitution des deux passeports diplomatiques de Benalla tandis que celui-ci avait déclaré lors de son audition au Sénat en septembre les avoir laissés à l'Elysée après son licenciement (voir sujet suivant). 

Benalla : le sparadrap

Ce que l'on sait : Benalla s'est reconverti dans les missions "commerciales" auprès de chefs d'Etat africains. Ça ne plaît pas du tout à l'Elysée qui -- ce week-end -- lui a envoyé un courrier (le procureur de la République en copie) lui interdisant de se "prévaloir" de tout statut/accès officiel dans ses activités. MAIS ce matin, Le Monde cite l'entourage de Benalla qui "laisse entendre" que l'ex conseiller du Président est toujours en contact avec Emmanuel Macron via Telegram. 

Et, cet après-midi, Mediapart révèle que Benalla se sert toujours du passeport diplomatique qu'il avait obtenu au temps/en raison de sa mission élyséenne (et qu'il aurait dû donc remettre lors de son licenciement). Un sparadrap.

En lire plus dans Le Monde

La phrase du jour

"Houellebecq est un écrivain prophétique"… la raison de cette déclaration (à laquelle vous n'avez aucune chance d'échapper) : le 7e roman de l'auteur (Sérotonine, en librairie le 4/01), l'errance normande d'un cadre dépressif du ministère de l'Agriculture, culmine par un blocage d'autoroute par des paysans désespérés par la misère et les directives européennes. Et par leur affrontement hyper violent avec les CRS. Troublant. 

Il y a 5 ans le précédent roman de Houellebecq (Soumission) peignait une France élisant son premier Président islamiste… qui nommait François Bayrou comme Premier ministre. Les prophéties de Houellebecq sont terrifiantes. 

Lire la bonne et complète critique de Culturebox sur Sérotonine

Best-of : Passionnant

Article publié le 02.07.2018

Ce sujet de la remarquable Titiou Lecoq dans Slate nous a drôlement fait réfléchir. On s'est dit qu'il fallait qu'on vous en parle.

Apparemment, la polémique qui monte aux US depuis 2 mois est celle des manières qu'il faut apprendre aux jeunes enfants à l'égard des enceintes connectées (Siri, Alexa ou Google, …). Concrètement faut-il froncer les sourcils si junior s'adresse à son assistant virtuel en ces termes "Alexa, éteins la lumière… gros caca" ? Passionnant.

Oui passionnant car ce qui se joue n'est pas (essentiellement) le fait de tolérer que nos enfants prennent l'habitude de donner des ordres aux adultes (les enceintes ont toutes des voix de grandes personnes) qui plus est en les insultant (même si c'est de manière réjouissante).

Non ce qui se joue est la distinction qu'on demande d'opérer entre humains et les non-humains à une génération qui va grandir avec les robots. Le choix dès lors devient : de tolérer l'intolérable quand il s'applique aux objets, ou d'accorder des droits exclusivement humains (la courtoisie) à des robots ? Ce qui revient à commencer à leur reconnaître une âme. Pensez-y ce soir en éteignant la lumière ("gros c**a" ;))

Selon des estimations du cabinet Tractica, en 2017 près de 700M de personnes dans le monde avaient utilisé au moins une fois un assistant virtuel dans l'année. En 2021, ce sera 1,8Md... 

Lire le papier de Titiou Lecoq dans Slate

description

Club Med : 2019, ici et maintenant

"Le but dans la vie c’est d’être heureux ; le moment pour être heureux c’est maintenant et l’endroit pour être heureux, c’est ici" ces mots, ceux du fondateur du Club Med, Gérard Blitz, sont plus qu'une déclaration, ils sont les fondements de l'expérience Club Med. Rassembler tous les ingrédients du bonheur dans les plus beaux endroits du monde et les offrir à ses clients. En 2019, plus que jamais, ce sera le moment d'être heureux et en 2019, plus que jamais, le Club Med vous attendra. 

Le Club Med vous présente tous ses vœux de bonheur pour 2019

Découvrez les vacances signées Club Med

Lire au lit

"Le téléphone sonna (...) c'était la voix de mon mari (...) J'éprouvais un tel plaisir à (lui) parler, à l'écouter me supplier de rentrer à la maison... pendant que mon compagnon éméché prenait avec moi toutes les libertés : il avait réussi à enlever mon pantalon et me mordait entre les jambes, profitant de ma position allongée, m'embrassant, jouant avec mes seins. Mon plaisir était si intense que je faisais durer la conversation". Anaïs Nin - Sirocco (vers 1940)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'Anthologie historique des lectures érotiques de Jean-Jacques Pauvert