Si vous avez passé la journée à vous en remettre

Si vous avez passé la journée à vous en remettre

US : en pleine crise des marchés, Trump confirme "sa confiance" au président de la Fed mais regrette qu'il "augmente les taux d'intérêt trop vite" - Réagissant à la pétition (signée par 1,7M de personnes) réclamant une action en justice contre l'État pour son "inaction climatique", Rugy affirme "ce n'est pas dans un tribunal qu'on va faire baisser les émissions de gaz à effet de serre" - Après une nouvelle chute du cours du pétrole (-35% depuis octobre), les prix du gazole et de l'essence atteignent leur niveau le plus bas de l'année.  

Petites bonnes nouvelles pour l'éco (qui en a besoin) : aux US la consommation pour les fêtes de Noël a augmenté de 5,1% et en France la fréquentation des centres commerciaux a connu une hausse de 6% ce week-end (après un mois de baisse à cause des gilets jaunes). Pas sûr que ça suffise (lire sujets suivants)

Doit-on s'inquiéter ?

Ce matin sur France Inter, Jean-Marc Vittori (Les Echos) se demandait s'il fallait que nous imitions Wall Street (qui en décembre a connu son pire mois de baisse… depuis 1931 !) et paniquions pour l'économie mondiale. En guise de réponse, il citait Paul Samuelson (Nobel d'éco 1970) qui -- en 1966 -- déclarait "les krachs de Wall Street ont prédit 9 des 5 dernières récessions". Cet après-midi, on a regardé si cette (bonne) vanne se vérifiait, et voilà ce qu'on a trouvé...

Selon les calculs de la chaine financière CNBC, depuis 1945, Wall Street a connu 13 situations de krach (baisse prolongée de plus de 20% du prix des actions = bear market), qui ne se sont traduites que par 7 périodes de récessions de l'économie réelle. Un peu plus d'une chance sur 2. No panic (yet).

Lire l'article de CNBC

Bilan (à mi course ?)

Alors que (il y a deux jours) Christophe Chalençon, un des leaders des gilets jaunes, prédit "c'est inévitable, début janvier nous allons partir à la guerre civile", le bilan officiel de la première manche commence à s'éclaircir. Selon le ministère de l'Economie, 43 000 personnes ont été mises au chômage partiel à la suite des mouvements sociaux des dernières semaines. Le secteur du commerce aurait lui accusé une baisse de 26% de son CA sur la période.

Au total l'impact serait de -0,2 point de PIB, soit autant que les blocages anti-réformes sécu-retraites de Juppé en 1995. Oui, les gilets jaunes ont vraiment remplacé les syndicats. 

En lire plus dans Le Figaro

description

Best of 30 second MBA : La question à 1 trillion de dollars

Article publié le 12.09.2018

Amazon, dont la capitalisation boursière vient de franchir le seuil des 1000 milliards, est-il un dangereux monopole ? Pour la plupart des experts américains de l’antitrust, la réponse est clairement non. Sa position est loin d’être dominante (moins de 5% du commerce US). Surtout, quand Amazon casse les prix, le consommateur est le grand gagnant. Or, depuis les années 1980, l’impact consommateur est le critère principal que retiennent les tribunaux US, sous l’influence des économistes de l’école de Chicago.

Pourtant, quelques juristes téméraires remettent en cause cette logique. Pour eux, Amazon fait deux choses qui étaient impensables avant l’Internet. Il vend à perte quasi-indéfiniment, grâce à des investisseurs à la patience infinie (valorisation = 200x les profits ; c’était 900 x encore récemment…). Et il rend ses rivaux dépendants de ses incontournables services B2B (marketplace, cloud), qui lui permettent de collecter des informations… pour les concurrencer. Un peu comme si votre opérateur téléphonique écoutait vos conversations pour venir vous piquer des affaires.

D’où LA question : va-t-on, pour arrêter Amazon, revenir à la doctrine antitrust plus interventionniste qui prévalait il y a cinquante ans ? Comme ça dépend du gouvernement Trump, ne retenez pas votre souffle... 

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau (très bon) bouquin : Cracked It!

description

Best-of : Protégez-vous

Article publié le 18.01.2017

Oui, oui, on sait, la saison de la grippe commence à peine mais elle s'annonce déjà comme spécialement mauvaise. Aussi, avons-nous été spécialement intéressés par cette étude de la Wilkes University of Pennsylvania dont les chercheurs, ayant réalisé des prélèvements sur un panel d'individus, se sont aperçus que "ceux qui font l'amour le plus fréquemment produisent le plus d'Immunoglobuline A .

… une défense naturelle du corps notamment contre la grippe" qui, comme nous le disions, est, cette année, spécialement vicieuse. Protégez-vous.

En lire plus dans Marie Claire