Si vous avez passé la journée à enquêter

Trump estime que l'EI a "été vaincu" en Syrie et devrait annoncer prochainement le retrait total des troupes américaines du pays - Nouveau scandale pour Facebook : selon le New York Times, Facebook aurait permis aux géants de la tech US (dont Amazon et Microsoft) d'avoir accès aux données personnelles/nominatives et messages privés de ses utilisateurs - Accord entre Rome et la Commission européenne sur le budget italien pour 2019 : le déficit public est ramené à 2,04% du PIB contre 2,4% initialement.

Pour mémoire : le déficit budgétaire français en 2019 -- post mesures gilets jaunes -- devrait atteindre 3,2% (seul budget à dépasser la barre des 3% en Zone Euro)

Hier nous vous annoncions un réjouissant documentaire sur "les cons" sur Paris Première (à 23h05). On s'est gourés, c'est ce soir (mercredi). Vous dire si on se sent concernés par ce programme (bande-annonce ici)

L'explication

Le Monde et le Canard Enchaîné rapportent aujourd'hui que, ça y est, l'Elysée a compris ce qui avait provoqué la rupture entre l'opinion et le Président : ces hauts fonctionnaires (de Bercy principalement), "déconnectés de la vie réelle" qui ne pensent qu'à une chose, "comment on finance et comment on décale les mesures". C'est Macron lui-même qui désigne la "technostructure" qui "n'a aucune humanité vis-à-vis des pauvres" comme la grande coupable.

Pire, pour le Président, les "crânes d'œuf" de Bercy sont carrément lancés dans une opération de "sabotage" des mesures sociales (et coûteuses) qu'il a décidées

Les coupables

Expliquer (cf article précédent) c'est bien, nommer c'est mieux. Dans le viseur de Macron : Darmanin, en retrait pendant la crise… mais la liste ne s'arrête pas là ! Elle monte plus haut : les proches du PR reprochent à Edouard Philippe et son directeur de cabinet, Benoît Ribadeau-Dumas, leur "arrogance" de conseiller d'Etat et leur "manque de sens politique". Si vous cherchiez l'explication à la volte-face de Philippe hier, annulant (pour raisons budgétaires) certaines concessions faites aux gilets jaunes à 17h00, pour les confirmer (sous pression politique) à 20h00, elle est là...

… mais la liste ne s'arrête pas là (bis) : Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Elysée, et plus proche collaborateur de Macron, est également mis en cause. Heureusement qu'il n'y a aucun autre énarque pur produit de la "technostructure" au sommet de l'Etat ! Quoi ?! Ah bon ?! Vous êtes sûr/e ??

En lire plus dans Le Monde

description

30 second MBA : Faut-il un général pour diriger Renault ?

Pendant que Carlos Ghosn découvre les joies, et la longueur, de la garde à vue à la japonaise, les administrateurs des (trop) nombreuses sociétés qu’il présidait doivent cogiter ferme. Conseillons-leur donc la lecture du prestigieux Strategic Management Journal. Georg Wernicke, d’HEC Paris, y co-signe une étonnante étude qui pourrait les inspirer. Son sujet : quand les PDG américains ont, par le passé, servi dans les forces armées, réputées pour les valeurs de droiture qu'elles instillent, commettent-ils moins de fraudes ?

Pour le savoir, les auteurs ont étudié deux types d'événements : les fraudes comptables avérées, et les attributions de stock-options suspectes (c’est-à-dire pas forcément illégales, mais dont le timing apparaît "chanceux" pour le PDG, eu égard aux variations du cours de l’action). Dans les deux cas, la présence d’un PDG ex-militaire est associée à une moindre probabilité de transgression. Et pas qu’un peu : par rapport à des entreprises en tous points comparables, la fréquence des fraudes comptables est presque divisée par trois, et celle des stock-options "chanceuses" baisse d’un tiers environ

Évidemment, on attend beaucoup d’un PDG, et pas seulement qu’il respecte la loi. Mais par les temps qui courent, avouez que ça serait déjà un bon début…

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau (très bon) bouquin : Cracked It! 

TTSO x Fusalp

Oui, oui, on vous en a déjà parlé vendredi dernier, mais on n'y résiste pas, on vous en re-cause. De quoi ? Mais de la collection capsule que nous avons réalisée avec nos copains de chez Fusalp : une silhouette femme, une silhouette homme (blouson + fuseau), des sous-pulls et un bonnet. Franchement on en est fous et, à défaut de vous avoir à notre table de Noël, ça nous ferait tellement plaisir de vous reconnaitre sur les pistes !                    

Fusalp, ski et élégance française depuis 1952 (c'est vous dire si on aime !)

Découvrez la collection TTSO x Fusalp

LA question de Noël

Selon un sondage paru il y a quelques jours (Opinion Way pour les labos Merck), pour 45% des Français, Noël donne envie d'avoir des enfants. Nous éviterons de nous interroger sur ce qui dans l'hystérie des courses/le gras de la dinde/les tensions de table familiale peut bien motiver un tel désir, et nous contenterons de vous poser LA question que la lecture de ce sondage impose : ferez-vous l'amour le soir de Noël ?

Promis, on vous communique le résultat de notre grande enquête nationale dans notre édition du 24. Comme ça, vous serez prévenu/e.

Participer à notre sondage