Si vous avez passé la journée à Capri

Gilets jaunes : les principales figures du mouvement appellent au maintien des manifestations prévues samedi - Brexit : May affirme ne s'attendre à "aucune avancée immédiate" sur la renégociation du deal signé avec l'UE lors du Conseil européen qui se tient aujourd'hui et demain (vendredi) à Bruxelles - Selon un sondage Ifop, le RN (ex FN) arriverait largement en tête aux européennes (24%, +2 points vs novembre) devant LREM (18%, -1 point) et les Républicains (11%, -2 points) .  

Regrettant des risques "orientés à la baisse", la BCE abaisse ses prévisions de croissance de la Zone Euro pour 2019 : 1,7% (vs 1,8% attendu précédemment) 

C'est la guerre !

1) De Ford contre la France : aujourd'hui, malgré l'union sacrée CGT-Juppé-Bercy, Ford Europe rejette l'offre de reprise de son site de Blanquefort en Gironde (800 emplois directs, 1 500 indirects) par le groupe belge Punch pourtant validée par les salariés. Le Maire dénonce "la lâcheté, le mensonge et la trahison de Ford". 2) De Renault contre Nissan : suite aux résultats d'un audit interne et à la consultation du dossier d'enquête, le Conseil d'Administration de Renault conclut "à la conformité des éléments de rémunération" 

… de Carlos Ghosn et confirme son maintien au poste de Président du constructeur. Guerre totale.

QuU-I, c'est fini !

Comme prévu, la Banque Centrale Européenne (BCE) annonce aujourd'hui l'arrêt de son programme de Quantitative Easing (le QE = douche de cash sur les banques de la Zone Euro pour leur permettre de prêter et donc à la croissance de repartir/se maintenir) au 31/12. Au total, depuis le début de cette stratégie non conventionnelle en 2015, la BCE aura injecté 2 600Mds€ de liquidités (!). Le réveillon passé, et malgré une croissance qui faiblit, elle débranche la perf'. 

Le QE ça a marché ? Gros débat sur ce point mais selon UBS, le QE explique 0,75 point de pourcentage de croissance/an en Zone Euro, soit en moyenne un tiers de la croissance de la Zone. Ça rend un peu nerveux d'arrêter (lire sujet suivant)

En lire plus dans Les Echos

description

LA question

Un an après que la Banque Centrale US a pris la même décision, c'est donc la BCE qui abandonne sa politique de QE (voir plus haut). La question à 2,6 trilliards d'euros : l'économie (mondiale) va-t-elle y résister ?

C'est que 10 ans d'injections de liquidités (le QE américain a démarré en 2008) pour permettre aux banques de prêter ont eu une conséquence : l'économie mondiale est devenue accro à la dette. Et obèse. L'ensemble de la dette mondiale atteint à présent 164 000Mds$, c'est plus de 2x (225%) le PIB de la planète. Si on resserre les conditions du crédit, ça va faire beaucoup de monde (la Chine mais aussi les ménages français qui n'ont jamais été aussi endettés) qui va avoir du mal à payer ses traites.

Mais ça n'est pas tout : la fin de l'argent gratuit pourrait aussi signer la fin des stars que cette ère a fait naître : les Tesla, Uber, Netflix etc. Pour tous ces "Go Fast" la stratégie était la suivante : profiter de la surabondance de liquidités pour financer une croissance ultra rapide et ultra gourmande en cash. Pour eux aussi le robinet se ferme et l'heure de vérité se rapproche.

En 2018, Netflix va consommer plus de 3Mds$ (trois milliards de dollars !) de cash 

description

Club Med : il n'est pas trop tard

Non il n'est pas encore trop tard pour vous laisser surprendre par les fêtes de fin d'année. Il n'est pas trop tard pour réserver un séjour à la montagne au Club Med et faire à votre famille le cadeau merveilleux de fêtes réinventées où tout a été pensé et organisé pour vous laisser vous concentrer sur l'essentiel : des expériences extraordinaires, la magie des sites, la joie de se retrouver. Il n'est pas trop tard pour rendre ce Noël vraiment inoubliable.

Il n'est pas trop tard non plus pour profiter des offres exceptionnelles du Club Med pour les Fêtes : jusqu'à - 400€ par personne sur certaines destinations

Découvrez les fêtes de fin d'année version Club Med

Lire au lit

"… elle m'exhortait en bégayant, et d'une voix altérée et basse, à redoubler mes caresses ; je les redoublais ; enfin il vint un moment, je ne sais pas si ce fut de plaisir ou de peine, où elle devint pâle comme la mort ; ses yeux se fermèrent, tout son corps s'étendit avec violence, ses lèvres se fermèrent d'abord, elles étaient humectées comme d'une mousse légère, puis sa bouche s'entrouvrit, et elle me parut mourir en poussant un grand soupir". Denis Diderot - La religieuse (1760)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique.

Se procurer l'ouvrage

description