Si vous avez passé la journée avec Jean-Pierre

Turquie : Muharrem Ince (principal rival d'Erdoğan) déclare qu'il accepte les résultats des élections d'hier / l'OSCE dénonce l'absence "d'opportunités égales" entre les principaux candidats - Le parquet de Lyon ouvre une enquête sur le rôle de la ville et de la métropole de Lyon dans l'organisation et le financement de la campagne présidentielle de Macron - La Confédération des Bouchers-Charcutiers réclame une protection policière pour lutter contre les "intimidations" violentes des vegans.  

Autolib : le groupe Bolloré et le syndicat gestionnaire (Paris + communes partenaires) annoncent que le service s'arrêtera "progressivement" d'ici au 31 juillet. 

Happy anniversary

Pour fêter les 2 ans du Brexit (23/06/2016) et alors qu'Airbus (14 000 salariés au UK) menace de quitter l'Angleterre en cas d'un divorce "sans accord" avec l'UE et que Christine Lagarde annonce aujourd'hui s'attendre à une "arrivée massive d'entreprises financières (quittant le UK) pour l'Europe continentale et l'Irlande", le Financial Times fait les comptes du Brexit so far. En effectuant une moyenne des principaux modèles existants, le quotidien arrive...

… à un PIB UK amputé de 1,2% (à fin mars 2018) par rapport à ce qu'il aurait été sans Brexit. Cela veut dire 27Mds€ de richesse en moins près de 1000€ de moins par ménage britannique/an. Happy anniversary.

En lire plus dans le FT

La petite table de la semaine : Levantine

Levantine, c’est le restaurant inspiré du Proche-Orient à deux pas du canal Saint-Martin. Une déco colorée et chinée pour un lieu plein de charme, où il fait bon déguster houmous, pita et mezzes. La formule de midi à 12€ comprend un bol permettant de découvrir plusieurs des spécialités à la carte, comme les aubergines grillées, les patates douces rôties et autres houmous revisités. Tout est fait maison et végétarien !

Levantine - 36 rue Bichat, 75010 - 01 83 56 18 56

Chaque semaine, nos copains des Petites Tables partagent une adresse où bien déj à Paris... autour de 10€

En voir plus sur les Petites Tables

description
Blague de fin

Blague de fin

Donc la réunion de la dernière chance des pays européens sur les migrants hier a tourné au fiasco : les pays de l'Est ("groupe de Visegrad") ne sont pas venus, l'Italie a fustigé "l'arrogance française" et Merkel a dû se contenter d'appeler à des "accords bilatéraux", en clair elle se résigne à l'impossibilité d'une solution européenne en la matière.

Tout se met donc en place pour que l'Europe explose sur la question des migrants (chute de Merkel en conflit avec son ministre de l'Intérieur, cf notre article ici, concurrence des égoïsmes nationaux pour le non-accueil des migrants, négation des principes fondamentaux d'union et de solidarité de l'UE). Ironie complète.

Oui ironie, car depuis 2015 (pic des arrivées) les volumes de migrants/réfugiés débarquant via la Méditerranée ont baissé de plus de 90% et ce grâce aux accords passés par l'UE avec la Turquie, la Libye, le Niger etc. Que l'Europe dont les succès tangibles sont si rares soit aujourd'hui confrontée à une de ses crises les plus graves à propos d'un question sur laquelle -- pour une fois ! -- elle a réussi est quand même une gigantesque blague. Potentiellement la dernière.

L'Europe a joué son rôle… mais pas ses membres : moins de 30% des 98 000 réfugiés arrivés en Grèce et en Italie et devant être répartis entre pays de l'UE (accord de 2015) ont effectivement été accueillis par leur pays d'accueil...

En lire plus dans Libé (article très informé de Jean Quatremer)

Berluti (J +8)

Déjà 8 huit jours que la Fête des Pères est passée… formidable ! Les vacances se rapprochent ! Et il est temps de commencer à envisager son programme… et sa valise. Côté programme, vous serez irréprochable : sport, sport, sport. Côté valise, pas question d'oublier un essentiel : vous commencerez donc par empaqueter votre paire de sneakers Outline de Berluti. Là encore vous serez irréprochable.

Berluti. Bottier. Maroquinier. Tailleur.

Découvrir les Outline de Berluti

On vous laisse conclure

On dit ça, on ne dit rien, mais dans cette Coupe du Monde, force est de constater que les Mexicains, dont une grande partie de la sélection nationale a été filmée dans une soirée pas vraiment chaste juste avant le début la compétition, gagnent tous leurs matchs... alors que les joueurs allemands à qui leur sévère entraineur a explicitement interdit tout rapport sexuel pendant le Mondial, paraissent poussifs (une victoire à l'arrachée et une défaite... contre le Mexique).

L'honnêteté nous oblige néanmoins à verser cette autre info au dossier : la sélection islandaise pour laquelle le sexe (avec conjoint régulier uniquement !) est autorisé n'affiche pour l'instant qu'un nul et une défaite. Draw your own conclusions.