Si vous avez passé la journée sur le divan

Si vous avez passé la journée sur le divan

La Commission européenne s'apprête à imposer une taxe de 3% sur le chiffre d'affaires des GAFA dans l'UE. La mesure sera adoptée la semaine prochaine - Olivier Faure (arrivé en tête au 1er tour avec 49%) assuré de prendre le contrôle du PS après le retrait de Stephane Le Foll (2nd avec 26%) #HollandismeClapDeFin - Le Kremlin déclare que la mise en cause de Poutine par les occidentaux dans le cadre de l'empoisonnement de l'ex agent russe est "impardonnable".

"Tout acte manqué est un discours réussi" Jacques Lacan (sinon il y a aussi "Tout epic fail peut être racheté par un peu de pédanterie (enfin, ça se tente)" TTSO)

SNCF : ça s'arrange

Souvenez-vous, le 27/02 nous vous disions que les excellents résultats communiqués par la SNCF (1,3Mds€ de profit) tombaient hyper mal (si ça marche pourquoi réformer ?) et avaient obligé Pépy à expliquer qu'ils n'étaient quasiment que des artifices comptables. Qu'il se rassure ! Sachant qu'un jour de grève coûte 20M€ à la SNCF (dixit Pépy himself), l'addition des 36 jours de blocage annoncés par les syndicats des cheminots va s'élever à 720M€...

… soit plus de 50% des profits obtenus l'année dernière. Ça va mieux !

Le Fiorentino de la semaine : Moins d'impôts

"Selon une enquête réalisée par le Financial Times, les multinationales paient moins d'impôts aujourd'hui qu'avant la crise. Alors que les impôts pour les particuliers ont augmenté de 6%, les impôts pour les plus grosses entreprises ont baissé de 9%. Sur 20 ans, le taux effectif d'impôts est même passé de 34% à 24%. La palme aux plus grands groupes technologiques qui ont vu leur taux baisser de 13% depuis la crise". 

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs.

Samedi, nous nous rendrons à la Cinémathèque. En tremblant. Ce qui causera notre émoi ? Bien sûr la rétrospective Louis Malle que la noble institution organise (enfin !) depuis ce mercredi et jusqu'au 1er avril. Bien entendu, la perspective de revoir Le Feu Follet, l'adaptation dans le Paris des années 60 du roman de Drieu la Rochelle dont le héros est incarné par Maurice Ronet (roman, adaptation et interprétation tutoyant le nihilisme et atteignant, tous également, des sommets aristocratiques). Mais surtout ce qui nous fera hâter le pas, au point même de courir, sera la présence annoncée en ouverture de séance d'Alexandra Stewart, qui (aux côtés de Philippe Colin) présentera le film (19h00 salle Henri Langlois). Nous nous préparons à un samedi soir d'une très grande intensité émotionnelle.

Dimanche, nous nous rendrons au Centquatre, pour le Festival Circulation(s) qui y ouvre ses portes ce week-end et jusqu'au 6 mai. L'ambition de cet évènement (dont c'est la 8e édition) : faire découvrir la jeune photographie européenne. Nous en avons déjà feuilleté le catalogue et avons été impressionnés par la force et l'acuité des travaux que nous y avons vues : de portraits de la Russie nouvelle, en réflexions sur la crise migratoire ou en histoires de fratrie. Ayant passé la semaine à nous désoler de l'Europe qui consterne, dimanche nous irons à la rencontre de celle qui inspire.

description

C'est vendredi et vous l'avez bien mérité

… ou plutôt : ça sera dimanche et on peut se demander si ils l'ont vraiment mérité. De quoi parlons-nous ? Des 6 nouvelles années de Poutine auxquelles les Russes s'apprêtent à se livrer. Si d'aventure l'avenir venait à leur faire regretter leur vote, il leur restera toujours ce petit film à la gloire de leur leader (dont le petit nom est "Vova") qui, franchement, nous semble une des meilleures surprises de cette campagne. Comment dit-on Enjoy en russe ?

Merci (et couscous !) à notre lecteur Olivier T. pour cette trouvaille

Venez voter avec nous

La bande son du week-end : Tracey Thorn - Record

Nous aimons à penser que notre caractère n'est pas dénué de toute force… mais il est des choses auxquelles résister nous est impossible. Le timbre grave de Tracey Thorn (la moitié féminine d'Everything But The Girl et la voix de Massive Attack/Protection), l'intelligence et la sensibilité de beaux textes de femme, et, au-dessus de tout, une chanson nostalgique et dansante dont le refrain dit "Oh where I'd like to be, is on a dancefloor with some drinks inside of me...". Join us on Deezer (ici) ou Spotify (là)

TTSO's fav track : Dancefloor

description