Si vous avez passé la journée dans la vraie vie

Syrie : l'ONU confirme la reprise des combats dans la Ghouta orientale malgré l'annonce d'une trêve humanitaire - Bruno Le Maire précise que la reprise de la dette de la SNCF ne sera envisageable qu'une fois "qu'on (le gouvernement) aura fait la transformation de la SNCF, transformé le statut des cheminots, et permis à la SNCF de renouer avec les bénéfices" - Le chômage est resté stable en janvier.

Si l'Etat reprenait à son compte la dette actuelle de la SNCF (environ 47Mds€), l'ensemble de la dette publique passerait la barre symbolique des 100% du PIB (101,2% vs 99,2% aujourd'hui)

Ben m… alors !

Non mais il le fait exprès Pepy (patron de la SNCF) ou quoi ? Alors qu'Edouard Philippe s'est évertué chez Lapix à expliquer à quel point la SNCF va mal ("elle perd 3Mds par an") et la réforme est urgente, aujourd'hui cette même SNCF présentait ses résultats 2017. Euh… comment dire… tirée par l'activité TGV, l'année 2017 a été excellente ! A 1,33Mds€ le bénéfice net du groupe a été multiplié par plus de 2 vs. 2016. On ne peut pas dire que ça tombe bien.

… C'est d'ailleurs ce qu'a bien senti Pépy qui au cours de la conférence de presse de présentation des résultats s'est empressé de préciser : "Ce n'est pas du vrai argent, c'est du pur, pur, pur comptable". Pas sûr que ça suffise.

En lire plus dans Le Parisien

Back to reality

Alors que le gouvernement s'apprête à connaître sa première grosse épreuve de force (et vous et nous nous préparons à attendre nos trains), la réalité -- un instant dissipée par la grâce macronienne -- semble reprendre ses droits. Aujourd'hui l'INSEE annonce qu'en février la confiance des ménages perd 4 points pour revenir à sa moyenne de longue période, c'est à dire, à peu de choses près, le niveau qui prévalait sous Hollande. Ouch.

"Principale raison à cette dégradation soudaine : le regain de pessimisme des Français concernant leur niveau de vie. Signe que l'action du gouvernement déçoit toujours largement les attentes des ménages en matière de pouvoir d'achat". (Les Echos)

En lire plus dans Les Echos

description

Une "haine juste et saine"

C'est dans ces termes que Jean-Luc Mélenchon (JLM) -- dans un long billet publié hier sur son blog -- qualifie le sentiment que l'on peut vouer aux médias (et à "ceux qui les animent"). Bien vu camarade !

Oui bien vu, car si Méluche s'en prend à notre profession dans des termes peu amènes ("la CIA médiatique"), nous ne pouvons que relever que c'est dans article lu récemment dans nos colonnes qu'il puise son inspiration.

Qu'y disions-nous ? Que selon le Pew Research Center (un Think Tank certes américain -- désolé Jean-Luc -- mais vraiment très sérieux) qui a étudié l'opinion dans 35 pays majeurs dans le monde (5 continents, dont US, grands pays européens, etc.), on constate une corrélation quasi-parfaite entre la satisfaction des citoyens vis-à-vis de leurs médias et le crédit accordé par ces mêmes citoyens à leur gouvernement.

La "haine juste et saine" des médias, c'est donc la haine également "juste et saine" des gouvernements. Et ça, c'est pas loin de la révolution. Bien vu camarade !

Par ailleurs on remarquera que selon cette étude si prêcher la "haine" des médias est une bonne idée pour Méluche, c'en est une mauvaise pour Trump (qui pour autant, lui non plus, ne s'en prive pas). 

En lire plus dans The Economist

description

Le futur à l'ombre

L'ordinateur du futur sera mobile, puissant et indépendant du matériel (smartphone, PC, tablette, Mac) dont nous disposons. L'ordinateur du futur sera "in the cloud" : jamais obsolète, toujours à la pointe de la performance. L'ordinateur du futur est déjà là, il est français (malgré son nom), il s'appelle SHADOW, et démarre à 29,95€/mois. Notre futur informatique est fait de nuage et d'ombre... et il est radieux. 

… et en plus, sur SHADOW.TECH, le futur est 10€ moins cher avec le code promo : TTSO

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.shadow.tech

La Q de la semaine

S'il est un peu au-dessous des ambitions de départ (20 médailles), le bilan des JO d'hiver reste flatteur pour l'équipe de France. Mais, puisqu'on parle de bilan et de jeux, on voulait vous demander : quelle médaille accorderiez-vous à votre partenaire actuel/le pour ses performances sexuelles ?

Résultats du sondage précédent : Trouvez-vous que le patinage artistique en couple soit une discipline ouvertement érotique ? Oui : 41% ; Non : 59%. 

Participer à notre grande enquête nationale

description