Si vous avez passé la journée sur les pistes

Si vous avez passé la journée sur les pistes

Erdogan menace d'étendre l'offensive turque contre les Kurdes à d'autres villes du nord de la Syrie - Européennes : Marine Le Pen veut "une liste de rassemblement" et espère des "discussions" avec les Républicains - Notre-Dame-des-Landes : la préfecture annonce que la "route des chicanes" est désormais "dégagée". Elle était fermée à la circulation depuis novembre 2012. 

Malgré le Brexit, la croissance britannique a accéléré au dernier trimestre 2017 (+0,5% vs +0,4% au trimestre précédent / Chiffres de l'Office National des Statistiques publiés aujourd'hui)

Un peu décevant

Donc aujourd'hui, Trump s'adressait à Davos. On a été un poil déçu. Un quart d'heure (4x moins long que Macron) d'auto-congratulation sur l'état des US, la mise en garde habituelle aux Chinois (non nommés) : "nous ne fermerons plus les yeux sur les pratiques commerciales inéquitables"... mais surtout un petit recul sémantique, pour la première fois le Président déclare "America first... does not mean America alone", cette (légère) modestie nouvelle et inattendue nous a un peu déçus.

Ce qui peut l'expliquer : on apprend aujourd'hui que la croissance US a ralenti au 4e trimestre s'établissant à 2,6%, significativement au-dessous de l'objectif de 3% que s'est fixé Trump. Un peu décevant.

En lire plus dans les Echos

Le Fiorentino de la semaine : Le chiffre effrayant du jour

"La publicité digitale confirme sa première place en France avec le cap des 4Mds€ franchis. Mais Google et Facebook représentent 78% du marché !!! et 92% de la croissance!!!. On réagit quand à des situations de duopoles ????"

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description
La 2 Do du week-end

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. Dont au moins un est inacceptable.

Samedi, nous serons parmi les premiers à pousser les portes de la grande rétrospective Jean Fautrier qui vient de s'ouvrir. Pourquoi tant d'empressement ? Car de tous les artistes majeurs de l'abstraction lyrique (le mouvement abstrait français de l'immédiat après-guerre aux 70s. Soulages, Hartung, ...) Fautrier nous semble être un des moins connus et un des plus singuliers, mais surtout car nous connaissons et admirons depuis longtemps les dessins de nus de ce peintre-graveur-sculpteur. C'est donc en terre inconnue autant que dans des paysages aimés que nous nous rendrons samedi matin en poussant les portes du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

Dimanche nous braverons les interdits : nous irons voir un film de Woody Allen. Nous ne sommes pas très au fait de ce qu'on reproche au réalisateur et sommes tout disposés à croire que c'est très grave, mais il y a une chose dont nous sommes sûrs : Annie Hall est un des films les plus réussis de l'histoire du cinéma. Une de ces créations qui, en partant d'un propos minuscule (le récit d'une de ses liaisons par un quadragénaire juif new-yorkais) touche si juste qu'elle en devient une histoire absolument universelle où chacun se retrouve, c'est ce qu'on appelle communément un chef d'oeuvre. Dimanche à 15h10 à la Filmo nous nous rappellerons que l'homme est aussi capable du meilleur.

C'est vendredi et vous l'avez bien mérité

Mardi (23 janvier), Jeanne Moreau -- disparue en juillet -- aurait eu 90 ans et, en pensant à elle, nous nous sommes posés une question : par quelle aberration le nom de Jeanne Moreau est-il devenu synonyme de vieillesse ? Comment la lourdeur des chansonniers a-t-elle pu nous faire oublier la beauté de ses traits et l'audace de ses rôles. Il est grand temps que nos esprits effacent Laurent Gerra et se souviennent de Louis Malle. Cette minute-trente extraite des Amants peut nous y aider. Enjoy ;)

A la sortie du film, en 1958, cette scène (une femme mariée, son amant, sa bouche à lui qui descend -- hors champ -- sur son corps à elle) suscita un immense scandale lors du festival de Venise. O tempora o mores !

La bande son du week-end : First Aid Kit - Ruins

Oh là là quelle joie ! Le groupe qui a signé notre album favori de 2014 sort un nouveau disque… et guess what on adore ! Une nouvelle fois ces deux sœurs suédoises font la démonstration de ce que le meilleur de l'Amérique (le folk le plus soyeux et la country la plus émouvante) doit et gagne à l'apport de talents étrangers à son sol. Jamais une démonstration politique n'a sonné aussi juste. A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là

TTSO's fav track : Fireworks (écouté en boucle toute la semaine au bureau)