Si vous avez passé la journée à Cahors

Si vous avez passé la journée à Cahors

Syrie : la coalition internationale contre Daech annonce le départ de 400 Marines américains (qui avaient aidé à la capture de Raqqa). Dans le même temps, la Russie déclare qu'elle "se prépare"  à retirer ses troupes du pays - Edouard Philippe va "délocaliser" Matignon du 13 au 15 décembre dans le Lot dans le cadre de la Conférence nationale des territoires - Zone euro : le chômage au plus bas depuis janvier 2009 (8,8% de la population active en octobre 2017 vs 9,8% en octobre 2016). 

Le prix moyen du m2 à Paris devrait dépasser les 9000€ d'ici à la fin de l'année. 

Il ne passera pas l'hiver

La presse US annonce cet après-midi que le Secrétaire d'Etat, Rex Tillerson, sera remplacé (viré) dans "les prochaines semaines". On s'y attendait : fin juillet, Tillerson avait traité Trump de "débile" (moron) dans une conversation privée, mais surtout le Président est opposé à l'approche de son ministre sur l'Iran (Tillerson veut sauvegarder le deal nucléaire) et sur la Corée du Nord (Tillerson prône une solution diplomatique)...

Remplaçant annoncé de Tillerson, Mike Pompeo, le patron de la CIA : un "faucon", proche du Tea Party, hostile au deal avec l'Iran et ne croyant pas au réchauffement climatique. Very nice.

En lire plus dans le NY Times

Time To Philo : penser la race

Cette semaine dans Time To Philo, Eric Deschavanne éclaire la giga-polémique née de l'organisation par le syndicat SUD-93 de réunions "racisées". Il y voit la résistance de la tradition philosophique française qui -- "de Descartes à Sartre" refuse d'enfermer l'individu dans une "essence" (raciale ou autre), pour au contraire reconnaître le libre arbitre d'individus définis par leurs choix et leurs actions ("l'existence précède l'essence" résume Sartre). 

Face à elle, la justification américaine de la catégorisation raciale, par la volonté de réparer les injustices qu'elle engendre : la "discrimination positive". Un débat fondamental.

S'abonner à (et lire) Time To Philo (gratuit, votre e-mail jamais communiqué, etc.)

description
Nucléaire 2.0

Nucléaire 2.0

Cette nuit le Conseil de Sécurité de l'ONU a donc échoué à prendre de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord. Mais quand bien même la Chine et la Russie (qui ont toutes deux mis leur veto) pourraient être persuadées d'accentuer la pression économique sur Pyongyang, Kim Jung-un n'a-t-il pas là encore l'arme absolue ?

Le NY Times consacre un long article à l'armée de hackers constituée par la Corée du Nord, avec autant de soins que "certains pays mettent pour identifier et former leurs athlètes pour les Jeux olympiques" : repérage des petits génies des maths dès le primaire, sélection du top par concours nationaux de programmation, formation à la cyber-guerre dans des écoles militaires spécialisées.

Résultat : la Corée du Nord dispose d'une armée d'environ 6 000 hackers. A leur tableau de chasse : le vol du plan d'action américano-sud-coréen en cas d'attaque nord--coréenne (révélé le mois dernier), le "cyber-cambriolage" de la Réserve Fédérale (Banque) de New York (butin : 81M$) ou l'attaque d'une plate-forme d'échange de Bitcoins. Nucléaire 2.0.

Au total, selon la NSA, les cyber-crimes rapporteraient 1Md$/an à la Corée du Nord, soit l'équivalent d'un tiers (!!) des revenus des exportations du pays. 

En lire plus dans le NY Times

description

Signé Club Med

Non mais vous avez vu ce temps ? On ne sait pas vous mais nous chaque année c'est la même chose, dès le premiers flocons, bim !, on se met à rêver de ski. Dans notre rêve on est dans l'un des (19) plus beaux endroits des Alpes. Dans notre rêve, après notre journée de ski, on retrouve un Resort d'exception. Dans notre rêve, on ne s'occupe plus de rien : forfait, cours, buffets, animations, tout s'offre à nous. Dans notre rêve on est au Club Med.

Franchissez les Alpes et partez dès maintenant en Italie à plus de 2000m d’altitude dans le Resort Club Med de Cervinia

Vivez le ski Club Med à 360° (en vidéo)

Lire au lit

"Ses lèvres humides frémissaient si légèrement sur les miennes que je les sentais à peine ; elles éveillaient seulement le désir de sentir plus étroitement leur contact, tandis que la pointe de sa langue tantalisait la mienne. Pendant ce temps, ses mains passaient et repassaient sur la partie la plus délicate de mon corps aussi légèrement qu'une douce brise d'été ride la surface des eaux, et toute ma chair en tressaillait de plaisir". (attribué à) Oscar Wilde - Teleny (1896)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique.

Se procurer l'ouvrage

description