Si vous avez passé la journée à la FIAC

Si vous avez passé la journée à la FIAC

Selon le Business Insider, Theresa May a proposé -- en privé -- aux leaders européens de monter le règlement britannique pour le Brexit à 40Mds€. Macron déclare -- en public -- "Nous sommes loin du compte" (lire sujet suivant) - Catalogne : Rajoy annonce qu'une "situation limite" a été atteinte et souhaite des élections régionales anticipées dès janvier - Bruno Le Maire révèle que les 100 premiers contributeurs à l'ISF payent 126M€ et ajoute que " les plus gros patrimoines ne payent pas l'ISF". 

Selon Artprice, en 25 ans la valeur du marché de l'art contemporain a été quasiment multipliée par 10 (200M$ en 1990, 1,8Mds aujourd'hui).

Changement de stratégie

Selon le Times, le UK est à la veille d'un changement radical de sa stratégie de négo pour le Brexit. D'ici la fin du mois, David Davis, le ministre en charge du dossier, va présenter au gouvernement une évaluation optimiste ("an upbeat assessment") d'un scénario de sortie de l'Europe sans accord. C'est la première fois que Theresa May autorise son ministre à présenter explicitement les bénéfices potentiels d'une telle hypothèse. Le signe d'un "change of approach" complet du UK selon The Times.

Aujourd'hui, encore, Jean-Claude Juncker a déclaré que son "hypothèse de travail n'est PAS une sortie du UK sans deal". Il va peut-être lui falloir changer d'hypothèse.

En lire plus dans The Times

Le Fiorentino de la semaine : Billions

"George Soros, un des gérants de hedge funds les plus célèbres et les plus riches du monde, a décidé de mettre toute sa fortune, 18 milliards de dollars, dans sa fondation Open Society Foundations qui devient de fait une des organisations philanthropiques mondiales les mieux dotées, la deuxième aux Etats-Unis après celle des Gates".

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc

description
La 2 Do du week-end

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. (In)attendus.

Commençons par le passage obligé : samedi nous irons à la FIAC. Ou plutôt nous y retournerons. Nous avons en effet visité ce que nos copains des Grands Ducs ont justement surnommé la Fashion Art Week (ahahah) aujourd'hui entre midi et deux. Mis à part un magnifique -- mais pas très contemporain -- Derain (galerie Landau) et une très très belle étude au crayon de Tom Wesselmann pour sa série des Great American Nude, rien ne nous a bouleversé. Bien entendu cela vous laisse entièrement libres de ne pas être d'accord avec nous et nos goûts. Si vous voulez en discuter, cherchez-nous plutôt dans les pavillons annexes (qui bordent les Champs Elysées) où nous avons vu de beaux Hartung (peintre adoré) et où nous concentrerons nos re-visites de ce samedi.

Dimanche, nous nous plongerons dans quelque chose de beaucoup plus inattendu : Fille de Révolutionnaires, le livre que vient d'écrire la fille de Régis Debray (et Elizabeth Burgos), Laurence, sur son enfance et son éducation entre 2 parents ne répondant pas exactement aux standards (qui nous sont familiers) du Français moyen. Nous avons entendu Laurence Debray parler de son livre la semaine dernière sur France Inter et avons trouvé cette femme -- passée par les camps de pionniers cubains et la banque Lazard (!!) -- si immédiatement sympathique que nous avons depuis très envie de la lire. Dimanche nous irons donc à la rencontre de ce destin qui nous semble à l'exact opposé du qualificatif d'"attendu".

description

C'est vendredi et vous l'avez bien mérité

Oui après deux semaines où le sexe n'a été traité (à juste titre) que sous l'angle de l'odieux, nous avons tous bien mérité ces 50 secondes d'optimisme complet. Une séquence qui nous vaudra sans doute notre moisson habituelle de reproches (toujours courtois et souvent drôles), mais dont rien ne pourra nous faire regretter le visionnage. Enjoy ;)

Envoyez-nous vos suggestions de vidéos. Si on aime, on les passe et on vous invite au couscous près du bureau (pas Taillevent, mais pas mal) : contact@timetosignoff.fr

Venez sauter sur le lit

La bande son du week-end : Mélanie de Biasio - Lilies

Disons le tout net, nous avons parfois décroché à l'écoute de ce disque assez jazz, un genre qui nous intimide et, le plus souvent, nous ennuie. Certes, mais quel premier morceau (Your Freedom Is the End of Me) ! C'est bien simple, jamais, depuis le Back to Black d'Amy Whinehouse, nous n'avions été aussi captivés par une voix de femme chantant la noirceur d'une rupture. Frissonnons ensemble sur Deezer ici et sur Spotify là

TTSO's fav track : Your Freedom Is the End of Me (comment ça on vous l'a déjà dit ?!)

description