Si vous avez passé la journée dans le box

Si vous avez passé la journée dans le box

Le Conseil Constitutionnel valide sans réserve la loi d’habilitation à légiférer par ordonnances sur la réforme du code du travail - L’agresseur de NKM lors de la campagne pour les législatives condamné à 3 mois de prison avec sursis et 1000€ d’amende - Annonces de la BCE : croissance pour 2017 plus forte que prévue (2,2% contre 1,9 auparavant), principal taux directeur inchangé (voir sujet suivant). 

Selon l’Opinion, "une dizaine de journalistes ont fait acte de candidature" pour intégrer le service de presse de l’Elysée 

La BCE ne lâche rien

Alors qu'on s'attendait à ce que la Banque Centrale Européenne annonce aujourd'hui un début de repli de son expansionnisme monétaire (rachat de dettes des banques par la BCE, afin d'augmenter le cash dont elles disposent pour prêter et ainsi favoriser l'activité économique), Draghi (président de la BCE) calme tout le monde en 2 phrases : "un degré très important d'accompagnement monétaire de la croissance est encore nécessaire" et pour être encore plus clair :

"Si besoin est, nous sommes prêts à augmenter et/ou à prolonger notre programme de rachat de dettes". Capice ?

En lire plus dans les Echos

Ça commence à faire chérot

Moins de 2 semaines après Harvey qui devrait être la catastrophe naturelle la plus chère de l'histoire des US (180Mds$ de dégâts), le Crédit Suisse sort aujourd'hui une note estimant à 125Mds$ le coûts des dommages que pourrait causer Irma aux Etats-Unis et va même jusqu'à prédire un doublement de ce montant si le cyclone touche Miami. Et ça c'est sans prendre en compte les pertes de revenu, par exemple, du secteur touristique.

La décision de Trump de sortir de l'Accord de Paris (réchauffement climatique = + de vapeur d'eau = phénomènes météo sur turbo) risque de s'avérer un peu coûteuse. 

En lire plus dans Fortune

description
De quoi va-t-on périr ?

De quoi va-t-on périr ?

A écouter Stephen Hawking ou Elon Musk, c'est acquis, les jours de la vie humaine sur Terre sont comptés (d'où leur insistance à nous faire partir sur Mars). Partant de ce constat le Times Higher Education a demandé à 50 Prix Nobel (médecine, science, éco) ce qui, à leur avis, allait causer notre perte. On vous résume les réponses.

1ère apocalypse envisagée (34% des réponses) : le changement climatique et la surpopulation, immédiatement suivi (23%) par un conflit nucléaire ; A l'heure d'Irma et de l'annonce par la Corée du Nord qu'elle tirera un nouveau missile intercontinental ce week-end, difficile de ne pas partager les peurs des Prix Nobel.

Mais la liste des menaces terminales ne s'arrête pas là, on citera : une pandémie incurable (cf. la prédiction de Bill Gates) évoquée dans 8% des réponses soit le double de celles mentionnant les inégalités ou une intelligence artificielle hors de contrôle.

Enfin 6% des réponses du prestigieux échantillon mentionnent l'une de ces trois causes pour expliquer notre fin : le fondamentalisme/le terrorisme, l'ignorance/la distorsion de la vérité, Trump/l'ineptie de nos leaders. On peut, dans certains cas, trouver ça sous-estimé.

Mentionné également (2%) : Facebook…

En lire plus sur l'apocalypse vue par les Prix Nobel

description

Signé Club Med

C’est la rentrée, il est temps de penser à vos prochaines vacances ! Troquez réunions, transports et grisaille pour le soleil d’une destination Club Med. La chaleur du sud et le charme de la Provence à Opio, la beauté de la Sicile à Kamarina, le plaisir d’une partie de golf au sommet des falaises de Da Balaia au Portugal. Passez directement à la Toussaint. 

Une envie de farniente ? Partez savourer l’art de vivre sicilien dans le village de Kamarina.  

Découvrez les meilleures destinations familiales pour la Toussaint (jusqu’à - 300€ par personne pour vos prochaines vacances !)

Lire au lit

"D'un mouvement de reins, elle m'aide à dégager sa croupe et à faire glisser ses vêtements; Elle me laisse écarter ses jambes; elle me laisse dénouer, de mes doigts, les blondes mèches entremêlées; elle me laisse entrouvrir sa plus secrète nudité. Renversée sur le divan, les cuisses ouvertes, elle se cambre en une offrande haletante de son sexe; puis elle s'abandonne, avidement, aux multiples caresses de mes lèvres et de ma langue, qu'enivre la moiteur croissante de son désir".  Robert Sermaise - Prélude charnel (1934)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'œuvre