Si vous avez passé la journée avec lui

Si vous avez passé la journée avec lui

Bayrou (qui a appelé des responsables de Radio France) recadré par Edouard Philippe : "quand on est ministre on ne peut plus réagir en simple citoyen". Réponse de Bayrou : "Chaque fois qu’il y aura quelque chose à dire, je le dirai" - Le "muslim ban" de Trump à nouveau rejeté par un tribunal californien. La Cour Suprême saisie en urgence devrait statuer cette semaine sur la question - Schaüble (ministre de l’Economie All) : "Le UK peut rester dans l’UE s’il le souhaite"

Le rapport de la Conférence des Grandes Ecoles parle "d'indicateurs tous au vert" pour l'emploi des diplômés d’écoles d’ingénieur et de commerce et pointe un recul de leur expatriation (15% partent à l'étranger, -1,4 points vs 2016) y voyant la preuve d'un "regain de l’attractivité française". 

Hurry up chaps !

La confusion sur le Brexit est totale. D'un côté May dit s'en tenir à sa ligne "hard" de l'autre le Daily Telegraph révèle que des négos secrètes entre Conservateurs modérés et Labour ont lieu pour essayer d'imposer un Brexit "doux". Qui va l'emporter ? Who knows.... mais du côté de l'UE on commence à s'impatienter. Barnier et Verhofstadt (en charge du dossier Brexit pour l'UE) demandent au UK de se presser de définir une ligne et d'entrer en négo. Et on peut les comprendre...

... La deadline est en mars 2019, or l'accord doit d'abord être soumis à la ratification de 38 parlements nationaux/régionaux, ce qui prendra 6 mois. Le texte doit donc être finalisé en sept/oct 2018. Il ne se passera rien cet été. Ça laisse donc un an pour tout ficeler. Rien de trop.

Le deal

Aujourd’hui le PM officialise ce que tout le monde sait déjà : le déficit public va déraper en 2017 et l'objectif de 2,8% ne sera pas tenu. Certes cela tient aux cadeaux de dernière minute faits par Hollande… mais, comme le révèle Nicolas Barré (dir. de la rédac des Echos) cela s'explique aussi par un "deal". Quel deal ? Celui que le gouvernement a passé avec FO. Les termes : on ne taille pas dans le principal poste de dépenses de l'Etat (les effectifs de la Fonction Publique) ...

… et en échange FO (dont les adhérents sont principalement des fonctionnaires) ne s'oppose pas à la nouvelle loi travail. Pas une réforme gratuite.

Ecouter la chronique de Nicolas Barré sur Europe 1

description
Pourquoi vous serez gros/se sur la plage

Pourquoi vous serez gros/se sur la plage

Entendons-nous bien : nous, on vous trouve magnifique comme vous êtes, mais on vous connaît, vous avez vu ce matin cette étude de Santé Publique France selon laquelle un Français adulte sur deux est en surpoids et du coup, vous avez décidé de vous coller à la diète avant la plage. Ca ne servira à rien.

Croyez-en la chercheuse Taci Mann qui, depuis 20 ans, travaille sur les habitudes alimentaires, et qui a expliqué au Washington Post les 2 raisons principales qui expliquent que les régimes ne marchent pas.

D'abord, parce que la bouffe, c'est plus fort que vous. Lorsque vous vous mettez au régime, votre cerveau devient obsédé par ce que vous refusez à votre estomac : le sucre, le gras, l'alcool. Tôt ou tard, vous craquez, seuls 5% de ceux qui se mettent à la diète parviennent à vivre sous leur poids. Au prix de sacrifices énormes et permanents.

Toujours motivé/e ? Abandonnez tout espoir. Même doté d'une volonté d'airain, votre corps va vous trahir et lutter contre le rationnement que vous lui imposez en stockant les calories. En clair, moins vous lui en donnez et… plus elles lui profitent. Reprenez des frites.

Et puis en plus les régimes ça fait des ravages : selon l'étude Santé Publique France publiée aujourd'hui la maigreur explose chez les adolescentes de 11 à 14 ans : 4,3% en 2006 - 19,6% en 2015

Calculez votre Indice de Masse Corporelle (IMC)

description

La Q de la semaine

Au UK, le combat entre les hard et les soft (Brexiters) fait rage : d'un côté ceux qui veulent rompre totalement avec l'UE, de l'autre ceux prêts à des accommodations pour continuer à jouir de quelques privilèges d'Etat associé. Tout ça nous amène à nous/vous poser une question : pensez-vous qu'après une rupture, il soit possible de faire encore l'amour avec votre ex (de temps en temps, sans obligation, etc...) ?

Résultats de notre sondage précédent : on vous en parle demain ! 

Participer à notre grande enquête nationale

description