Si vous avez passé la journée à attendre un coup de fil

Annonce du gouvernement (voir sujets suivants), notons juste que l’ensemble des ministères économiques (Economie et Budget) sont confiés à des hommes LR (Le Maire et Darmanin). Juste au cas où vous auriez eu un doute - Marion Maréchal Lepen affirme « qu’avec Laurent Wauquiez on aurait des choses à se dire et à faire » - France 2 écarte Pujadas du 20h (après 16 ans). En négo avec Anne-Sophie Lapix pour le remplacer.

Après l’annonce de la nomination de Nicolas Hulot au ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, l’action EDF a dévissé, perdant 5%. Pour mémoire, le cours avait bondi de 7% après la nomination d’Edouard Philippe, ancien d’Areva.  

Bien dans le brief…

Le PM avait annoncé "un gouvernement de compétences" et force est de constater que le casting reflète plutôt bien cet objectif. On notera en particulier, la patronne d'Actes Sud (Françoise Nyssen) à la culture, celui de l'ESSEC (Jean-Michel Blanquer) à l'éduc., une ex DRH de Danone et DGA de Dassault Systems (Muriel Pénicaud), spécialiste de la formation, au travail, la DG de la RATP aux transports, ou encore...

… une hématologue, Présidente du Collège de la Haute Autorité de Santé (Agnès Buzyn), à la Santé. Sur le papier tout ça n'est pas mal.

… à deux trois trucs près

Pour la parité, bof : certes on compte 50% de femmes, mais, à l'exception de la Défense (Sylvie Goulard), tous les ministères régaliens vont à des hommes. Pour le renouvellement, mouais : on ne peut pas vraiment dire que Le Drian, la tandem Bayrou-Sarnez, Collomb ou même Le Maire soient des nouveaux venus. Pour la société civile, bel effort (voir sujet précédent), mais on la cantonne aux domaines techniques, les bastions du pouvoir restent aux politiques

Enfin, on avait annoncé 15 ministres, finalement on en a 18. Un de plus que sous Cazeneuve, donc finalement un gouvernement qui coutera 17M€ de plus/an (= le coût d'un ministère, selon René Dosière cf notre édition d'hier)

description
Trump Impeachment, on reste calme !

Trump Impeachment, on reste calme !

Donc aujourd'hui, la presse entière s'excite sur la possibilité d'un impeachment de Trump (pour obstruction à la justice : le Président aurait demandé au patron du FBI, qu'il a viré depuis, de ne pas poursuivre son enquête sur les liens qu'entretenait le précédent conseiller sécurité de Trump avec la Russie. Ledit conseiller ayant du démissionner - sous le poids des révélations de ses contacts avec les Russes - depuis. Still with us ?

Seulement voilà, virer Trump à l'heure actuelle c'est juste impossible. Jugez plutôt : La procédure d'impeachment doit d’abord être autorisée par la Chambre des Représentants. Ensuite une majorité de deux tiers du Sénat doit être réunie pour acter la destitution. 

Or les Républicains sont majoritaires dans les deux assemblées. 23 représentants et 14 sénateurs républicains (un quart du groupe !) devraient ainsi rejoindre le camp démocrate (en admettant que celui-ci soit unanime) pour mettre fin au mandat de Donald. Not a chance !

Et puis, juste un truc, en cas d'impeachment, c'est le VP Mike Pence qui hériterait de la présidence, ce même Mike Pence qui lorsqu’il était gouverneur de l’Indiana, avait fait passer une loi autorisant les commerces et les restaurants à refuser de servir les homosexuels. Out of the frying pan, into the fire.

En lire plus dans Quartz

Restez donc à l'aéroport

Il est donc fort probable que l'interdiction des ordis en cabine soit étendue aux vols européens à destination des US. C'est une double bonne nouvelle, vous allez enfin 1) pouvoir vous concentrer exclusivement sur l'entertainement program et le Saint Estephe, 2) réaliser que la meilleure partie de votre voyage se passe à terre. La preuve ? Selon une étude US citée par le Washington Post, 1 voyageur sur 10 a déjà fait l'amour dans un aéroport

C'est 25% de plus que la proportion de ceux qui se sont déjà activés dans un avion. Ne décollez pas.

En lire plus dans le Washington Post

description