Si vous avez passé la journée à vous évader

Brexit : HSBC confirme déplacer 1.000 emplois de Londres à Paris (activités internationales de banque d'investissement) – L'année 2016 a été la plus chaude sur la planète depuis le début des relevés de températures en 1880, annonce l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA). 3e record annuel consécutif de chaleur – Mali : un attentat suicide fait près de 50 morts dans une base d'ex-rebelles ayant signé l'accord de paix avec le gouvernement.

Selon Le Monde, "plusieurs sources européennes" annoncent que l'UE va demander "très vite" 40Mds€ au UK comme "solde de tout compte" pour quitter l'Union (voir sujet suivant).

Brexit : ça promet

Côté UE : Guy Verhofstadt, chargé du dossier Brexit au Parlement de Strasbourg, réagit aux menaces voilées contenues dans le discours de Theresa May : "Ce ne serait pas bon pour les négociations de jouer avec la peur." Junker rapporte avoir annoncé à May des négos "très, très, très" difficiles. Du côté UK : Boris Johnson accuse François Hollande de vouloir soumettre l'Angleterre à une "dérouillée punitive" ("punishment beating") à la manière...

... du traitement réservé aux "évadés dans un film sur la Seconde Guerre mondiale". Comparer Hollande à un gardien de camp ?! Ça promet.

En lire plus dans Le Monde

Et vous, vous l'avez fait ?

Quoi donc ? Grève, bien sûr. Le bilan 2016 des grèves est sorti et, surprise, malgré la mobilisation anti Loi Travail, on a un peu moins fait grève en France l'année passée : 801 mouvements (dont 110 nationaux) ont été répertoriés (services publics, transports et éducation représentant plus de 80% des débrayages). C'est 165 de moins qu'en 2015. Vivement l'élection de François Fillon que les chiffres repartent à la hausse.

Qu'on se rassure, nous restons les champions : sur la période 2005-2015, pour 1.000 salariés, on compte 132 jours de grève en France, 23 au UK, 15 en Allemagne (où les fonctionnaires "à statut" - y compris ceux des chemins de fer - n'ont pas le droit de grève).

En lire plus dans Le Figaro

description

30 second MBA : Calculez votre potentiel de robotisation

Combien d’emplois sont menacés par les robots ? Moins de 10%, assurait la semaine dernière le Conseil d’orientation pour l’emploi. 47%, estime l’université d’Oxford. 60%, prédit McKinsey. Bref, personne n’en sait rien. Et surtout, le seul job dont le potentiel d’automatisation vous préoccupe, c’est… le vôtre. Pour le calculer, voici un schéma simple (repris par Jean Tirole dans son dernier opus).

Nous faisons trois sortes de choses. Un, des tâches déductives, où on peut en principe appliquer des règles : faire une note de frais, émettre une carte d’embarquement... Deux, des tâches inductives, où on part des faits pour aller vers les lois générales : décider d’accorder un prêt ; trier des CV de candidats… Trois, ce qui demande de la flexibilité, de la créativité, ou de l’improvisation : déménager un piano, écrire un haïku, gérer une crise... En très gros : l’exécution, l’expérience, tout le reste.

Prenez maintenant votre agenda et estimez combien d’heures dans une journée vous passez sur chaque catégorie. Toute la première est déjà largement automatisable, et l’essentiel de la deuxième le sera bientôt – intelligence artificielle oblige. Conclusion : c’est sur la troisième catégorie que vous (et surtout, vos enfants) avez intérêt à être bon(ne) ! Ça tombe bien : c’est la plus intéressante…

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son très bon bouquin : Réapprendre à décider.

description

Et vous, vous vous êtes fait vacciner ?

Oui, oui, on sait, cette année la grippe est spécialement mauvaise et on devrait se faire vacciner. Mais bon, on est comme vous, on n'aime pas les piqûres… aussi avons-nous été spécialement intéressés par cette étude de la Wilkes University of Pennsylvania dont les chercheurs, ayant réalisé des prélèvements sur un panel d'individus, se sont aperçus que "ceux qui font l'amour le plus fréquemment produisent le plus d'Immunoglobuline A ...

… une défense naturelle du corps notamment contre la grippe" qui, comme nous le disions, est, cette année, spécialement vicieuse. Protégez-vous.

En lire plus dans Marie Claire