Bonnes vacances

On a rangé nos crayons, fermé nos cahiers et soupiré toute la journée en regardant par la fenêtre... car ce soir, c'est les vacances !!! TTSO fait sa pause estivale et se réjouit de vous retrouver bronzés et d'attaque le 24 août. Bonnes vacances, lectrices et lecteurs chéris ;-)

Envoyez-nous vos cartes postales, avec ou sans Piquetti/maillot ! Sur Twitter (@SignOffParis), Instagram (timetosignoff) ou par mail (editeur@timetosignoff.fr) #TTSOSUMMER. On invite l'auteur(e) de la plus belle à prendre un verre à la rentrée.

Si vous avez passé la journée à remplir le coffre

Mistral : selon la presse russe, Moscou et Paris ont trouvé un accord pour le remboursement de 1,2Md€ en dédommagement pour la non-livraison par la France des deux navires – L'OMS annonce la mise au point d'un vaccin expérimental contre Ebola efficace à 100% – Le Zimbabwe demande l'extradition du chasseur américain ayant abattu le lion Cecil. La justice US annonce de son côté l'ouverture d'une enquête. 

Rappel : selon une étude relayée par la Harvard Business Review, les salariés épuisant toutes leurs vacances ont 6,5% de chances de plus d'être promus/augmentés. Bonnes vacances ;-)

description

Lectures de plage

Que planquerons-nous sous notre couverture de Piquetti cet été ?

Tout d'abord, ce livre que notre copine Colombe Schneck nous conseillait en avril : Mémoires d’un bon à rien de Gary Shteyngart… Ou comment être un looser dans une famille dont "les parents – comme tout bon parent juif, mais pas seulement – sont persuadés que leur fils sera un génie". Autant vous dire que le pitch nous enchante et que le fait que 1) Gary Shteyngart ait été désigné comme un des 20 meilleurs écrivains de sa génération par The New Yorker et que 2) Colombe – qui nous connaît bien – nous ait juré que ça nous ferait beaucoup rire, nous rend assez impatients de lire la première page.

Mais le morceau de bravoure, la pierre angulaire de notre été, sera sans nul doute Pukhtu de l'écrivain anonyme DOA (Dead On Arrival). Pour tout dire, nous avons déjà commencé ce pavé qui, sur près de 700 pages, décrit de points de vue multiples (talibans, barbouzes français et américains, militaires, journalistes) l'incroyable complexité et le désespoir complet du conflit afghan. C'est encyclopédique (incroyablement documenté), haletant (c'est d'ailleurs édité à la Série noire) et très franchement nous fait penser au meilleur d'Ellroy (American Tabloid). Si nous avons un conseil, épargnez-vous Perfidia (le dernier Ellroy, qui nous est tombé des mains) et noyez-vous cet été dans Pukhtu. Un très grand livre.

Encore là ? Ni tentés par l'introspection juive new-yorkaise, ni par la géopolitique narco-islamique ? Ne bougez pas, nous avons ce qu'il vous faut, un livre qu'il est rigoureusement impossible de ne pas aimer : Charivari de Nancy Mitford… dont, en juillet 2012 (!!), nous disions : "Nancy Mitford est peut-être l'écrivain anglais parfait : un alliage de Wodehouse (pour la comédie) et d'Evelyn Waugh (pour la cruauté). Charivari, qui ressort après 70 ans de placard, est l'un de ses romans les plus réussis : une fable incroyablement enlevée de coureurs de dot sur fond de fascistes anglais et de vieilles duchesses. Un anti-déprime radical." Bronzez en riant, les rides au coin des yeux vous vont si bien.

description

C'est les vacances et NOUS l'avons bien mérité

Oui, nous -- vous comme nous -- avons bien mérité ces longs après-midi lascifs au bord de la piscine, l'exultation de nos corps livrés au sport et débarrassés des entraves, et ces bains de minuit amoureux dans des eaux enfin désertées de toute présence enfantine. On vous souhaite tout ça autant que nous nous le souhaitons à nous, on vous embrasse bien fort, passez de merveilleuses vacances, et surtout : enjoy ;-)

Continuez à nous envoyer vos suggestions de vidéos. Si on aime, on les passe et on vous invite à prendre un verre de blanc. editeur@timetosignoff.fr

La bande son de l'été : 2ème séance

Elle est aussi belle que la semaine dernière (c'est d'ailleurs la même), on y trouve toujours le meilleur de nos sélections de sorties de cette année + quelques flashback 90's, et même, TTSO oblige, un Françoise Hardy de 1967. Pour l'écouter sur Spotify, c'est ici. Pour l'écouter sur Deezer, c'est là.

description