Si vous avez passé la journée en conf call

Hollande et Obama se sont entretenus au téléphone. Le Pdt américain s'est engagé à en finir avec l’espionnage – Pour la première fois, l’Etat est condamné pour "faute lourde" dans cinq cas de contrôle au faciès – La France signe 12Mds$ de contrats (dont 23 hélicos Airbus) avec l’Arabie saoudite. Les 2 pays lancent également une étude de faisabilité pour l'implantation de 2 EPR (en Arabie saoudite).

Spécial 16e : Franck & Fils va fermer définitivement ses portes (d'ici 1 an) pour être remplacé par une 2nde Grande Epicerie du Bon Marché (les 2 enseignes sont propriétés de LVMH)

Espionner : un scandale. Parfois.

Donc, aujourd'hui, c'était concert d'indignations pour un tuyau crevé (tout le monde espionne tout le monde, les US avec plus de moyens que les autres. Giga scoop, right ?)… et pendant qu'on s'offusquait, cet après-midi, l'Assemblée Nationale votait définitivement la loi sur le Renseignement. Prix TTSO à l'avocat Rubin Sfadj pour son tweet résumant la situation : "Ecouter des gouvernants c'est scandaleux ; écouter une population entière c'est nécessaire." Pas mieux.

Rappel : aux US, en 2013, sur 11.129 demandes de perquisition au titre du Patriot Act, seules 51 (0,5% !) visaient des suspects du terrorisme... Le reste : des affaires de drogue, de fraude ou d'évasion fiscale. You've been warned !

Lire les raisons pour lesquelles la loi sur le Renseignement nous fait flipper

Tiens donc

Les Etats-Unis annoncent aujourd'hui qu'ils changent leur politique en matière de paiement de rançons pour les otages détenus à l'étranger. Tout en maintenant sa résolution toujours affirmée de ne jamais payer les ravisseurs, l'Etat américain va désormais autoriser (= s'engager à ne plus poursuivre) les familles des otages à le faire. Hypocrisie, réalisme ou privatisation des décisions souveraines ? Vous avez 2h (= un dîner).

En juillet 2014, le NYT publiait une enquête révélant que, depuis 2008, les gouvernements avaient payé 125M$ à des terroristes kidnappeurs (Al-Qaïda et autres). 1er payeur : la France, qui à elle seule aurait versé 58M$.

Lire l'enquête du New York Times

description

Que lit Colombe ? Et rien d’autre de James Salter (Editions de l’Olivier)

James Salter aimait, malgré la guerre, les catastrophes et les trahisons, vivre et aimer, manger, nager dans la mer. Il vient de mourir à l’âge de 90 ans. Il faut lire son dernier roman, Et rien d’autre, comme une célébration de la vie.

Le héros, qui ressemble à James Salter, s’appelle Philip Bowman. Soldat dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, il revient dans le civil avec l’idée d’avoir une vie décente. Se marier avec une femme qu’il l’aimerait toute sa vie. Trouver un métier intéressant. Il tombe amoureux d’une jeune fille, l’épouse. Et est employé dans une maison d’édition.

Tout va bien ? Non, il se heurte aux déceptions d’une vie. Son épouse ne l’aime pas. Il y a d’autres femmes, d’autres histoires. Des mensonges, des vengeances, des erreurs et aussi des moments de grâce intense.

Il y a cela chez James Salter. Oui, la vie peut être catastrophique, le pire est possible. Il revient de la guerre. Il a été confronté à la mort et à la trahison. Et pourtant, alors que son narrateur vieillit, il n'y a aucun cynisme et toujours l’idée que le meilleur, le bonheur est devant vous, toujours possible, jusqu’à la fin.

Une fois par mois, Colombe Schneck partage ses lectures avec TTSO

Colombe sur Instagram

description

Du côté de chez BARNES

Bien sûr, il serait possible de vous parler des qualités exceptionnelles de cet appartement de 160m2 situé dans la luxueuse résidence hôtelière Crans Ambassador à Crans Montana (Suisse), de sa parfaite disposition, de son accès direct aux pistes ou de sa proximité du centre, on peut, à l'inverse, choisir de ne rien dire, juste de vous laisser embrasser la vue sur Crans et les Alpes qu'offre sa terrasse. Et de vous laisser à votre émotion. En silence.

BARNES. International Luxury Real Estate

Voir le bien sur le site de BARNES

Pour votre location de cet été

Que vous ayez choisi l'Ile de Ré, le Cap Ferret, la Corse ou la Toscane, on espère que vous vous êtes assuré que la maison que vous avez louée était équipée du Wi-Fi. Selon un sondage de la société Linksys, nous classons l'accès à l'internet sans fil en 2e position au rang de nos besoins vitaux. Juste après la bouffe. Et juste avant le sexe. Vous savez donc de quoi vous pourrez vous passer cet été.  

En lire plus sur Digital Spy

description