Si vous avez passé la journée siège 24F (ou 1A)

DSK (et quasiment tous les autres prévenus) relaxé dans le procès du Carlton de Lille – L'Assemblée nationale vote la pénalisation des clients de prostituées – Selon une source EU : "Les créanciers et les Etats membres ont décidé de commencer à envisager les conséquences d'un non-remboursement de la Grèce et au-delà."

Afrique du Sud : le premier greffé du pénis va bientôt être père. Son chirurgien précise : "Son pénis fonctionne bien" #hardtoargue

Préparez-vous au Bourget, regardez ce 787 décoller à la verticale

"L’ordonnance du juge d'instruction, totalement idéologique, ne reposait sur aucun critère juridique sérieux"

C'est ainsi que Me Leclerc (avocat de la défense) résume l'histoire DSK. 100% d'accord. Ce qui ne nous empêche pas de penser que, autant que les dérives des juges d'instruction, cette histoire montre la réalité de la prostitution : le destin d'une mère divorcée qui, devant un frigo vide, en vient à se vendre. Une femme pour qui une passe au Carlton, c'était être "sure de revenir avec de l'argent" et à qui ses clients font l’aumône de 200€, puis 120, puis un peignoir, "parce que les temps sont durs". A vomir.

L'honneur perdu de DSK, franchement, on s'en fout. L'acceptation par tous, sourire égrillard en coin, de la violence faite aux femmes les plus fragiles, franchement, ça nous révolte

Le témoignage bouleversant et sans pathos de "Jade", une des "libertines" (ben voyons) du Carlton (MUST READ ABSOLU)

Le Fiorentino de la semaine : "La new tech"

"La dernière tendance ? Je croyais tout naïvement que c'était la fintech, la techno à l'assaut de la finance, qui était la tendance in, après l'engouement massif pour les biotechs. Et bien non. La dernière tech à la mode, c'est la health tech. La health tech, c'est le big data, c'est-à-dire l'analyse massive et intensive de données, au service de la santé ou comment prédire, identifier et traiter des maladies. Une révolution totale."

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

Pour s'abonner à Monfinancier.com c'est là

description

La To Do du week-end

Ce week-end : retour avenue Matignon, du sexe, et un dilemme. Dans cet ordre.

Samedi après-midi, nous retournerons avenue Matignon. 2 choses nous renverront vers cette artère un peu trop chic pour nous. L'exposition Maurice Denis – à laquelle il y a 15 jours nous vous proposions de nous croiser le matin… alors que la galerie Malingue n'ouvre le samedi que l'après-midi (mille excuses) – mais aussi et surtout le nouvel accrochage de la Galerie Matignon. La maison a l'excellente idée de recevoir à nouveau les œuvres de notre amie Sophie Boullet dont le pinceau, se rapprochant toujours plus de ceux de Staël ou Poliakoff, nous émeut peut-être encore davantage cette année.

Puis, comme promis, viendra l'heure du sexe. Les enfants couchés, nous nous plongerons dans les Lettres de Mademoiselle S. Ne vous laissez pas abuser par le chaste extrait que nous publiions hier, ce recueil de lettres qu'une femme envoya à son amant entre 1928 et 1930 est une lecture d'adultes. Avertis. N'étant pas bégueules, nous nous sommes jetés sur ce livre (très joliment édité par Gallimard dans la collection Versilio)... et autant vous le dire, "troublés" est un euphémisme pour caractériser nos sentiments à la lecture de la description graphique que fait cette femme au style irréprochable de sa montée des "degrés de l'échelle du vice". Nous étant assurés de la profondeur du sommeil de nos enfants, nous en lirons quelques extraits choisis à l'être aimé qui partage notre lit, histoire de mesurer si ces lignes radicales produisent sur elle un effet comparable à l'émotion qu'elles provoquent chez nous. Quel que soit le résultat de cette expérience, nous ne vous en raconterons rien.

Dimanche, donc, c'est l'heure du dilemme. Dans le cadre du Champs Elysées Film Festival, pas moins de 3 de nos films favoris seront projetés cet après-midi. Si, quoi qu'il arrive, il nous sera possible de revoir le chef-d'œuvre d'Otto Preminger, The Man with The Golden Arm (Sinatra en jazzman luttant contre l'addiction et accusé de meurtre / accessoirement, pour nous la plus belle affiche de film ever : voir illustration plus haut / 14:00 à l'UGC George V), ensuite, il nous faudra choisir. Pour la seconde séance, nous devrons arbitrer entre notre Truffaut favori (en dehors des Antoine Doinel) : La Nuit américaine (18:30 au Balzac) et Ascenseur pour l’échafaud (Louis Malle + Maurice Ronet + Roger Nimier au scénario... argh) à 17:30 au Publicis cinéma. La présence annoncée de Justine Malle (la fille que le réalisateur a eue avec Alexandra Stewart... vénération éternelle de la rédaction de TTSO) à la projection du film de son père devrait, finalement, nous permettre d'opérer un choix.

Une de nos apparitions favorites d'Alexandra Stewart est précisément celle qu'elle fait dans La Nuit américaine. Imaginez notre embarras.

description

C'est vendredi et vous l'avez bien mérité

Hier, s'éteignait donc l'un de nos James Bond Vilains favoris : Mister Scaramanga. Pourtant, nous devons vous le confesser, la tendresse particulière que nous avons pour L'Homme Au Pistolet d'Or, doit beaucoup à son héroïne féminine, Britt Ekland. Nous vous la présentons ce soir dans un rôle de sirène au chant de laquelle, double zéro ou pas, il est impossible de résister. Enjoy ;-)

Envoyez-nous vos suggestions de vidéos. Si on aime, on les passe et on vous invite à prendre un verre de blanc dans notre bar favori. editeur@timetosignoff.fr

Enjoy !

La bande son du week-end : Haïm - Days are Gone

On ne sait pas vous, mais nous, nous avions envie de légèreté musicale, de pop solaire, d'ambiance de plage. Toute la semaine, nous avons cherché dans les sorties d'album récentes : RIEN ! Ne nous résolvant pas à vous condamner un week-end de plus au tropisme légèrement dépressif qui caractérise nos goûts musicaux... nous re-soumettrons à vos oreilles cet album de novembre 2013, œuvre de 3 sœurs californiennes confessant une absolue absence de nostalgie. Exactement ce que, pour une fois, nous recherchions. 

Ecouter l'album sur notre page Spotify

description