• Soyons sérieux : l'immigration est le meilleur moyen de contrôler l'immigration
      • Cet article d'Eric Le Boucher (pas exactement un altermondialiste) sur les migrants "chance de nos économies" nous a intéressés à de multiples égards, mais surtout pour ce rappel : les travailleurs immigrés envoient chez eux 550Mds$/an à leurs familles restées au pays. C'est 2,5 fois l'ensemble des aides au développement du nord vers le sud. Et le seul moyen de fixer les populations dans leurs pays d'origine (en permettant leur développement). Soyons sérieux. 

      • Depuis 1990, le nombre de personnes vivant hors de leur pays de naissance a crû de 76% (même source)
      • Le Fiorentino de la semaine : "Il y a les niches fiscales. Et il y a les niches sociales."
      • "Un rapport de l'Inspection des finances dénonce les allègement ciblés de charges, 92 au total, totalement inutiles et coûteuses de l'exonération de charges sociales pour les entreprises d'outre-mer aux incitations de toutes catégories en passant par la réduction de l'assiette de cotisations pour certaines professions comme les journalistes, un coût de 15Mds€/an."  

      • "A noter : la niche pour les décortiqueurs de noix (5M€), pour les amateurs de courses landaises (5M) ou encore les gérants... de cabines téléphoniques (5M aussi!!)…" A peine revenu de vacances et déjà énervé, l'ami Marc ;-)
      • La To Do du week-end
      • Ce week-end, on va y aller progressivement.

        L'actualité, particulièrement difficile à digérer cette semaine, restera très présente à notre esprit, lorsque samedi matin nous nous rendrons à la Galerie Azzedine Alaïa où s'affichent les lauréats du World Press Photo 2015. Les 60 meilleurs clichés, rétrospective des événements de l'année 2014. Inutile de vous dire à quel point les deux derniers jours nous ont rappelé la puissance de la photo et l'utilité du travail des photographes de presse. Pas sûr néanmoins que ce rappel suffise à nous rendre le spectacle de l'actu -- fut-elle de l'année dernière -- plus léger.

        C'est donc à la recherche d'une expérience plus aimable que nous nous rendrons, sur les bons conseils de notre copine Sophie Fontanel (aka notre sœur Fonelle), au Bon Marché. Dans le cadre de sa thématique Brooklyn, le grand magasin a installé paraît-il une sorte de cinéma (une "installation vidéo") au 1er étage où on projette une promenade dans Brooklyn (le happening est appelé "Broolyn amusement park"). A dire vrai, on n'a pas trop compris ce dont il s'agissait, mais Sophie nous a dit que "c'était top" et que "tu t'y croirais vraiment"... Ça nous suffit. Largement.

        Enfin dimanche, sans quitter Brooklyn, nous sonnerons l'heure du réconfort. Pour nos enfants fraîchement rentrés, celle qu'on adore et qui s'est tapé les réunions de parents d'élèves et les inscriptions au sport et autres plaisirs de septembre (voir sujet suivant), et puis pour nous aussi qui, franchement, ne sortons pas indemnes de cette semaine d'actu (et tremblons un peu à l'idée de celles qui vont suivre), pour nous tous : nous casserons notre tirelire et nous ferons ça.

      • C'est vendredi et ELLE l'a bien mérité
      • Répondez-nous sincèrement : qui cette semaine s'est occupé de la rentrée des enfants ? Des inscriptions au foot et à la piscine ? Qui s'est tapé la réunion de parents d'élèves ? Elle, elle et encore elle (vous, vous et encore vous, si vous êtes une lectrice adorée). Aussi, n'était-ce que justice que cette rubrique, et ce clip charmant de Macy Gray, lui/vous soit dédié ce soir. Bonne rentrée à toutes & Enjoy ;-)

      • Envoyez-nous vos suggestions de vidéos. Si on aime, on les passe et on vous invite à prendre un verre de blanc dans notre bar favori. editeur@timetosignoff.fr
      • La bande son du week-end : LA Priest - Inji
      • Ça commence comme du Prince (Occasion), enchaîne sur une pop fraichissime (Lady's in trouble with the law), puis quasiment sur la bande son du Grand Bleu (Gene washes with new arms). Puis ça recommence, aussi éclectique, sur 10 morceaux d'égale qualité. Peu doués pour les exclusives et peu amateurs de chapelles, ce disque nous a comblés. Sur Deezer il est là / Sur Spotify il est ici