• Si vous avez (encore) passé la journée en garde à vue
      • Patrick Balkany, au centre d'un "schéma sophistiqué de fraude", mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de corruption" – Vote de la partie recettes du budget 2015 : 39 députés "frondeurs" du PS s'abstiennent – Transparency International accorde 2,7/10 à la France pour son contrôle des lobbys, l'invitant à "clarifier les relations entre les décideurs publics et les représentants d’intérêts". 

      • A l'occasion de la Fiac, TTSO est illustré par les œuvres présentes sur Artsper.com, premier site de ventes d'œuvres d'art en ligne
      • Dans quelle ligue joue-t-on ?
      • Eurostat publie aujourd'hui les chiffres définitifs des déficits publics en Zone Euro pour 2013. L'année dernière, seuls le Luxembourg et l'Allemagne ont affiché un excédent (+0,6% et +0,1%). En moyenne, dans la Zone Euro, le déficit = 2,9% du PIB. Seuls 10 pays (sur 28) sont > à 3%. On retrouve parmi eux les champions de la discipline (et de l'austérité) : Grèce (12%) ou Espagne (7%), et la France à 4,1% de déficit. Une équipe de gagnants.

      • Avant de hurler à la faillite de notre modèle étatiste, méditons juste ce chiffre : déficit public UK (2013) : 5,8% du PIB. Nice
      • Hommage funèbre
      • Bien sûr, TTSO salue avec vous la mémoire de Christophe de Margerie et d'Oscar de La Renta, tous deux disparus hier. Mais en ce 21 octobre, nos pensées vont aussi à un personnage dont l’œuvre nous est plus familière que celle du patron de Total ou du couturier émule de Balenciaga. Il y a exactement 30 ans, François Truffaut était emporté par une tumeur au cerveau. Il avait 52 ans et nous lui dédions notre édition de ce soir.

      • Télérama a exhumé la vidéo du dernier "Apostrophes" auquel participa Truffaut (quelques mois avant sa mort pour y parler de son livre sur Hitchcock. Polanski et Mastroiani sur le plateau). Ça dure 13 minutes, c'est lumineux et ça nous a bouleversés
      • Ça va vous faire rêver
      • Pouvoir virer le Président de la République. Que ce soit l'actuel, le précédent ou le (la ?) futur/e… avouez que c'est tentant, non ? Well, guess what : ça va bientôt être possible, avec ce projet de loi prévoyant une procédure de destitution du PR par le Parlement voté aujourd'hui par le Sénat.

        Alors, on reste calme tout de même, la procédure va être très strictement encadrée. En cas de "manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat", le PR pourra être jugé par les parlementaires réunis en "Haute Cour" et se prononçant à la majorité des 2/3 (à bulletins secrets), pour la destitution. Pas exactement une formalité.

        Pour autant, il ne s'agit pas non plus d'un gadget. Selon le constitutionnaliste Didier Maus, la procédure peut être déclenchée par deux types d’événements : le PR "n'assure plus le fonctionnement des pouvoirs publics" (refus de signer des lois votées, ou de convoquer le Conseil des ministres). Normal... ou (plus intéressant) "son comportement personnel est incompatible avec la fonction"... Reste à savoir si traiter un concitoyen de "pauv' c...", ou se faire choper comme un bleu en scooter au petit matin, rentrent dans la définition...

      • Autre indice qu'il ne s'agit pas d'une loi totalement anodine : le projet existe depuis 11 ans… il n'est voté qu'aujourd'hui…
      • Beauté
      • La pollution n'agresse pas que vos bronches, elle attaque aussi votre peau. Jour après jour, elle s'incruste et ternit votre teint. S'il ne fait pas baisser le niveau de particules fines dispersées dans l'atmosphère, le Nettoyant Exfoliant ClarinsMen est sans doute le remède le plus efficace pour les déloger et se débarrasser de leur effet sur votre visage et votre cou. Luttez contre le réchauffement climatique avec un teint de rêve.

      • Tous les mardis, Clarins vous fait passer la semaine en beauté