Si vous avez passé la journée à chanter les Poppys

Moins de 24h après le début de la trêve annoncée par les Russes, l'aviation syrienne reprend ses bombardements sur les quartiers Est d'Alep – Bolloré et Stéphane Richard discuteraient du rachat de Canal+ par Orange. La négo achopperait sur la volonté de Bolloré de rentrer au capital d'Orange – Marie-Noëlle Lienemann renonce à la primaire pour favoriser l'unité du courant gauche du PS.

Arguant de la "dégradation de l’environnement international", la Banque de France abaisse ses prévisions de croissance pour 2017 et 2018 (1,3% en 2016 et 2017 vs respectivement 1,4% et 1,5%).

On va terminer la semaine sur ça

La France est championne d'Europe des start-up à forte croissance ! Parfaitement ! C'est ce qui ressort de l'édition 2016 du palmarès Fast 500 de Deloitte publié aujourd'hui et qui classe les jeunes pousses européennes ayant la plus forte croissance de CA sur les 4 dernières années. 94 (20%) des 500 lauréates sont françaises. Le UK (70) est battu et l'Allemagne (23) est enfoncée. On va terminer la semaine sur ça.

Croissance moyenne (chiffre d'affaires) des start-up françaises du palmarès Deloitte : 1.300% sur les 4 dernières années. Nice. 

En lire plus dans Le Figaro

Le Fiorentino de la semaine : La ruée vers la Russie

"Depuis l'élection de Trump, la Russie de Poutine est devenue la coqueluche des investisseurs internationaux. C'est l'Allemagne qui mène l'offensive la plus spectaculaire. Les principaux groupes allemands, de Daimler à Henkel, et même les ETI, investissent de plus en plus en Russie et parient sur un rapprochement entre l'Europe et la Russie. L'investissement direct allemand en Russie, totalement à l'arrêt en 2014, explose. Poutine semble gagner à tous les coups."

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino).

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc

description

La 2 Do du week-end

Ce week-end, on va faire deux trucs. Vraiment top.

Samedi, nous nous précipiterons là où vous nous attendez : à l'exposition Gaston Lagaffe ("Gaston, au-delà de Lagaffe"). Soyons clairs : pour nous, Franquin est (avec Giraud) le plus grand dessinateur du XXe siècle, toutes catégories confondues, aussi c'est en courant que nous irons à Beaubourg. L'accrochage semble avoir fait l'objet d'un grand soin (montrant les différentes époques de ce héros contestataire) et se terminer par ce que nous considérons comme les deux chefs-d'œuvre de Franquin : sa série Idées Noires et sa participation à la courte aventure anarcho-utopique du Trombone Illustré. Notre impatience d'être samedi est Mesmaekerienne !

Dimanche, nous attendrons patiemment 19h50, heure à laquelle nous nous installerons avec nos enfants dans les sièges du milieu du 2nd rang de la Filmo du Quartier Latin. Totalement sûrs de notre succès. Pourquoi ? Car nous les emmènerons voir Indiscrétions (The Philadelphia Story), un film réunissant tout simplement la plus belle distribution de l'année 1941 - et potentiellement de toutes les années antérieures et postérieures : Katharine Hepburn, Cary Grant, James Stewart. Mais The Philadelphia Story est aussi et surtout un film du génie absolu de la comédie : George Cukor, un marivaudage incroyablement sexy (oui, oui sexy) et une fable d'une très grande subtilité sur le snobisme et l'incommunicabilité des classes sociales. Et c'est drôle à crever. Certes, nos enfants se coucheront un peu tard pour un dimanche soir, mais c'est bientôt (les vacances de) Noël et ce film est un cadeau superbe.

description

C'est (presque) Noël et vous l'avez bien mérité

Oui, après une semaine où, une fois de plus, rien dans ce monde n'a semblé accordé ou juste, vous avez bien mérité un instant d'harmonie parfaite, la grâce d'un chœur unissant ses poitrines pour toucher aux notes les plus pures. Oui, vous avez bien mérité un chant de Noël. Enjoy ;)

Envoyez-nous vos suggestions de vidéos. Si on aime, on les passe et on vous invite au couscous près du bureau (pas Taillevent, mais pas mal) : contact@timetosignoff.fr

Les choristes

La bande son du week-end : Peter Doherty - Hamburg Demonstrations

Le disque solo que vient de sortir Pete Doherty – le premier en 7 ans – est parfaitement à l'image de cet artiste : le génie traité par dessus la jambe, les stigmates audibles de toutes les addictions possibles, l'imperfection assumée. Tout ça nous touche beaucoup, bien sûr, mais la 2nde chanson, Down for the Outing... va plus loin. Elle nous semble tout simplement être une réussite irréprochable. Ecouter l'album sur Deezer ou sur Spotify.

TTSO's fav track... ben, comme on vous le disait : Down For The Outing

description