Si vous avez passé la journée comme un zombie

Alain Juppé déclare qu'il ne paiera pas sa cotisation 2018 pour Les Républicains désirant "prendre du recul" - Mathieu Gallet (actuel PDG de Radio France) condamné à 1 an de prison avec sursis pour une affaire de favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA - Présentation de la réforme de la justice par Macron : le parquet va rester rattaché à la garde des Sceaux pour porter la politique pénale du gouvernement.

Bruno Le Maire annonce que la croissance pour 2017 devrait "approcher les 2%" (une première depuis 2011). Pour 2018, le ministre de l'Economie prévoit une croissance "supérieure" aux prévisions (actuellement de 1,7%).  

On apprend en fin d’après-midi le décès de Dolores O'Riordan, chanteuse des Cranberries et une des voix les plus émouvantes que nous connaissions. Hommage peiné.

"Les riches grands gagnants des premières mesures de Macron"

C'est donc en ces termes que Le Monde résume les conclusions de l'étude publiée aujourd'hui par l'OFCE. Que disent les économistes de ce think tank (classé à gauche) ? Que selon leurs calculs "les 5% des ménages les plus aisés capteront 42% des gains" liés aux réformes. Dont acte, mais 2 réflexions : 1) dans la mesure où Macron s'est fixé comme objectif de faire repartir l'investissement, réduire la pression fiscale sur ceux qui peuvent investir semble cohérent.

2) de 2012 à 2017, les 10% des ménages "les plus riches" (qui concentrent 25% des revenus) auront contribué à 50% de l'effort fiscal supplémentaire demandé aux ménages. On a le droit de penser que leur rendre un peu de leur argent n'équivaut pas à une injustice scandaleuse.

En lire plus dans Le Monde

Oui Macron est bien l'héritier (heureux) de Hollande

Beaucoup moins commentée, c'est pourtant la seconde (et amusante) conclusion du rapport de l'OFCE. Selon l'organisme, les mesures de Macron ont un effet négatif sur la croissance à court terme (-0,2 point de PIB en 2018), mais grâce au "surplus de croissance significatif" créé par "l'impact différé" des mesures Hollande (CICE, Pacte de Responsabilité), cela ne se sentira pas. Conclusion : c'est grâce aux réformes Hollande que Macron peut se permettre les siennes. Funny ;)

Autre détail inattendu : entendre dire par l'OFCE (gardiens du temple keynésien) que les mesures de politique de l'offre de Hollande créent un "surplus de croissance significatif". Egalement amusant.

description
En janvier, on va au théâtre

En janvier, on va au théâtre

NOUVELLE RUBRIQUE : en 2018, on a décidé d'aller au théâtre, et comme on ne sait jamais ce qu'il faut aller voir, on a demandé conseil à notre copine Valérie Rousselot, la co-fondatrice de THEATREonline.com. Non seulement, elle nous a éclairé, mais elle a proposé de partager ses coups de coeur tous les 2nd lundis du mois dans TTSO. Notre copine Valérie n'a pas uniquement un goût très sûr, elle est en plus hyper généreuse... (ses recommandations, ci-dessous). 

Phénomène exceptionnel en ce début 2018 : le nombre de premières au théâtre à Paris, on n’a jamais vu ça, on ne sait plus où donner de la tête. Nos recommandations.

En première partie de soirée au Théâtre de l’Atelier le solo bouleversant de Patrick Timsit qui interprète - bien loin des rôles qu’on lui connaît - la belle œuvre d’Albert Cohen, Le livre de ma mère. Le succès prend comme le feu aux poudres et le public applaudit si fort qu’il en a mal aux mains.

Pour s’émerveiller et commencer l’année léger léger, nous irons voir avant le 4 février le chef d’œuvre du génial collectif berlinois Familie Flöz de passage à Paris (Bobino) avec son univers burlesque noir déployé dans une pension familiale de montagne au cœur de la saison d’hiver. Brrr…

Enfin, on se précipite maintenant sur les places encore disponibles pour la reprise du spectacle de Philippe Decouflé à Chaillot en avril. Sur le papier, certes, un nom un peu galvaudé par les cérémonies d’ouverture, vu et revu. Dans le fauteuil du spectateur, un ravissement, un frisson quasi continu, un sourire aux lèvres qui vous surprend devant un spectacle de danse. 

Un sujet qui compte : Enrayer les épidémies

La grippe aviaire ou Ebola ont montré que nous n’étions pas à l’abri d’une épidémie meurtrière se propageant rapidement sur toute la planète. En complément de la mise au point de traitements efficaces, il est urgent de mieux comprendre la chaîne de transmission de ces maladies infectieuses pour limiter les contaminations. C’est l’objet des travaux du Dr. Cauchemez (Institut Pasteur) qui développe, avec le soutien du AXA Research Fund des techniques innovantes de modélisation.

L’objectif ? Améliorer les stratégies de contrôle et contribuer aux décisions publiques en analysant les déterminants de la propagation de l’épidémie. Un sujet qui compte. 

En voir plus sur les travaux du Dr. Cauchemez (vidéo)

Franchement on ne pense pas que vous puissiez vous en passer

De quoi ? Mais de cette résolution de nouvelle année suggérée par Tracey Cox ("The UK leading sex expert") qu'on vous serine depuis 2015 : THE SEX JAR ! On vous rappelle le principe : vous et votre partenaire écrivez chacun de votre côté 10 choses que vous aimeriez essayer (au lit !). Vous pliez les 20 petits papiers et les mettez dans une urne ("The Sex Jar"). Chaque semaine, vous prenez un papier et tentez l'expérience (épuiser la première urne devrait vous prendre jusqu'au 15 mai)

Petit rappel : 78% d'entre vous ont noté leur année sexuelle 2017 "bof" ou "horrible"… pas sûr qu'il soit prudent d'ignorer le conseil de Tracey en 2018.