Si vous avez passé la journée au bureau (ovale)

  • Covid : Emmanuel Macron prévient que nous rentrons "dans une phase bourrée d'incertitudes" et que "les prochaines semaines vont être assez dures"
  • Le gouvernement annonce que les étudiants vont pouvoir retourner en cours (= "en présentiel") 1 jour par semaine dans les facs avec une "une jauge d’accueil de 20%" 
  • En déplacement sur le campus de Paris-Saclay, Emmanuel Macron annonce également que la France va investir 1,8Md€ dans les technologies quantiques sur les 5 prochaines années (1Md€ de la part de l'Etat et 800M€ par des acteurs privés). Pourquoi ça compte, voir notre article central. 

Trump 2020 c’est fini… Vive New Deal ! Les présidents américains changent mais Laurence Nardon reste passionnante. Nous reprenons aujourd’hui notre podcast spécial US, à présent intitulé New Deal mais toujours en compagnie de la responsable du programme Amérique du Nord de l’IFRI. Cette semaine nous lui posons une question : Joe Biden peut-il vraiment réparer l’Amérique ?

Ecouter New Deal, notre podcast sur les US

Bonne surprise

Bercy présente les comptes définitifs de l’économie française pour 2020 et si c’est historiquement mauvais, ça l’est quand même moins que prévu. Au total, le PIB recule de 9%, argh certes mais 2 points de mieux que ce qu’on attendait (-11%). Mieux, à la faveur d’une bonne résistance de l’économie française au second confinement, les rentrées fiscales ont été plus riches que prévu, et parallèlement les mesures d’urgence ont coûté un peu moins cher qu’anticipé.

Résultat des courses, il reste 30Mds€ à dépenser en 2021 (20Mds€ non consommés en 2020 + 10 milliards supplémentaires votés dans le budget 2021). On devrait y arriver.

En lire plus sur BFM

Mauvaise surprise

Voire énorme cata ! Le Financial Times publie aujourd’hui un article sur le retour de l’inflation. Oui, oui, ce truc qui a disparu depuis 15 ans des économies occidentales pourrait être un effet secondaire du Covid qui, en réduisant la production mondiale, crée de la rareté sur les matières premières (explosion des prix du blé, maïs, soja, gaz naturel) ou les biens industriels (acier, semi-conducteurs…). Le problème ? C’est que pour lutter contre l’inflation, on a un seul remède…

… faire remonter les taux d’intérêt, et ça avec des économies endettées comme jamais et qui – toutes – ont fait l’hypothèse de taux durablement bas/nuls… on ne peut juste pas se le permettre. Argh.

En lire plus dans le FT

description

"Un enjeu de souveraineté"

La France a donc décidé de tripler son effort en matière de R&D quantique. Et c’est indispensable.

C’est indispensable car le quantique nous fait entrer dans une nouvelle dimension. Une dimension de dingue. Appliqué à l’informatique, il a permis en décembre 2020 au calculateur quantique chinois de – accrochez-vous – "prélever du boson gaussien" (en gros : manipuler de minuscules particules de lumière, NDLR) en 200 secondes, là où le même calcul (car c’est un calcul!, NDLR) aurait pris 600M d’années au superordinateur le plus rapide du monde (le Fugaku, installé au Japon). Bref, pas question de se faire distancer. 

Et c’est indispensable que l’Etat s’y mette car en l’absence de GAFAM français, aucune boîte ne peut consentir ou même justifier seule des programmes de R&D aussi ambitieux... D’autant plus que les bénéfices à attendre de ces investissements leur échappent largement. Selon les estimations d'une étude de Stanford & Cambridge, le bénéfice collectif ("the social return") d’1$ investi en R&D est 3x supérieur au bénéfice privé (= celui revenant directement à l’entreprise ayant réalisé l’investissement). De l’argent bien placé.

Avec 1,8Md€ investi sur 5 ans dans la tech quantique, la France rejoint l’Allemagne (environ 2Mds€) et se rapproche – un peu – des US (7,5Mds$) et de la Chine (10mds$). Game is not over

En lire plus dans Le Monde

En partenariat avec Daniel Féau

L'adresse Féau

"Une seule adresse ? Vous êtes sûrs ?"... Votre doute est légitime tant cette maison de l’Ile de la Jatte semble double. Côté ville : la rénovation parfaite de ces 260m2 sur quatre niveaux (desservis pas un ascenseur) et offrant le confort et le standing qu’on est en droit d’attendre à Neuilly-sur-Seine. Côté campagne : le bucolique et le calme d’un bord de Seine sans vis-à-vis sublimés par deux terrasses de plain-pied… certains dédoublements de personnalité sont de merveilleuses surprises. 

Daniel Féau, Belles adresses – À Paris et ailleurs

En voir plus sur le site de Féau

Lire au lit

"Allongée sur le dos, elle tremblait sous la main qui la caressait, un bras noué sur la nuque de Malko, les jambes ouvertes, tressaillit au contact des doigts habiles. Malko avait l'impression, au moment où sa main s'était posée sur elle, d'avoir ouvert une porte menant à une secrète et ardente sensualité. Sans cesser de la caresser, il se libéra et prit la main de la jeune femme pour la poser sur lui. Elle commença aussitôt un lent mouvement de va-et-vient sur sa hampe dont le détachement même était excitant". Gérard de Villiers – SAS. Embuscade à la Khyber Pass (1983)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'ouvrage