Si vous avez passé la journée à Rio

Si vous avez passé la journée à Rio

  • Covid : Jean Castex annonce la suspension "jusqu'à nouvel ordre" de tous les vols entre le Brésil et la France en raison de "l'aggravation de la situation" (au Brésil)
  • Vaccins : l'agence de régulation US demande "une pause" dans l'injection des doses Johnson&Johnson après la découverte de cas de thromboses (6 pour 6,8M de vaccinés). Dans la foulée, Johnson&Johnson "retarde le déploiement" du vaccin dans l'UE (la France devait en recevoir 200 000 doses cette semaine)
  • La Commission européenne annonce l'entrée en vigueur du "certificat sanitaire européen" pour la "fin juin" afin de faciliter la circulation des personnes cet été (le certificat mentionnera si le voyageur est vacciné ou s'il a réalisé un test PCR)

Deux jours après le sabotage d'une usine iranienne d'enrichissement attribué à Israël, Téhéran prévient vouloir enrichir de l'uranium à 60% (vs 20% aujourd'hui et 90% pour des applications militaires). 

L’addition s’il vous plaît

Ce matin, la Banque de France annonce que l’épargne "forcée" des Français atteindra 165Mds€ d’ici la fin de l’année. Une "réserve de croissance de l'ordre de 6 ou 7% du PIB" dont l’utilisation sera "le facteur clé" de la reprise … mais aussi du rétablissement des comptes publics. Et c’est crucial car parallèlement, Bercy présentait cet après-midi la facture globale du Covid. Ouch. Entre la baisse des recettes et le "quoi qu’il en coûte" on parle de 424Mds€ en moins pour l’Etat d’ici fin 2022. 

Selon une estimation (juin 2020) du FMI, la crise va coûter 10 000Mds€ à l’économie mondiale, 10x plus que celle de 2008-2009. Superouch.

En lire plus dans Le Figaro

description
Une fois encore

Une fois encore

A l’occasion de la suppression de l’ENA, le néo-académicien, énarque et défenseur des libertés publiques, François Sureau publie un texte dans Le Monde qui, une fois encore, s’agissant de cet homme, nous impressionne de rectitude et de vérité. Extraits de notre meilleure lecture de la journée.

Rectitude : "Je n’ai pas aimé (l’ENA), mais j’ai vu (s’y) former un sentiment particulier de l’intérêt général qui disparaît à présent sous nos yeux".

Vérité : "On a complaisamment relevé le nombre des anciens élèves devenus ministres ou présidents. C’est un faible nombre par rapport à celui des serviteurs qui n’ont pas tous, loin s’en faut, fini préfets ou ambassadeurs".

Vérité encore : "Médiocrement payés, ne faisant guère l’objet de l’estime publique, ils auront passé leur vie à affronter des problèmes plus grands qu’eux, sans directives le plus souvent, avec pour seule boussole cette idée du bien public dont l’aiguille ne se fixe pas facilement sur le nord : reconstruction, décolonisation, Europe, mondialisation…"

Rectitude enfin : "Dans les derniers temps, même abandonnés de l’esprit initial, (les énarques) me paraissaient préférables aux maniaques du libéralisme économique, aux gourous du laisser-faire, aux GAFA, aux eurocrates. Que leurs successeurs fassent aussi bien, s’ils le peuvent". Rien à redire.

Lire la tribune dans Le Monde

"Qui disparaît à présent sous nos yeux"

… écrit donc Sureau à l’égard de ce "sentiment particulier de l’intérêt général" qu’incarnait l’ENA. Il a parfaitement raison. En 20 ans, le nombre de candidats aux concours de la fonction publique d'Etat a été divisé par 3 (650 000 en 1997, 228 000 en 2018) pour un nombre de postes offerts stable. La raison de ce désamour des jeunes pour les carrières étatiques : "l’absence d'intérêt pour le service public"

…citée par 41% d’entre eux (enquête de 2018). Sans s’accrocher à l’ENA, on a le droit de penser que ce désintérêt n’est pas le meilleur signe des temps.

En partenariat avec Axa

AXA Prévoyance & Patrimoine : parlez à un expert engagé

L’agent AXA Prévoyance & Patrimoine est avant tout un expert de la protection sociale et patrimoniale et de l’investissement responsable. Il vous accompagne pour optimiser vos revenus, vos garanties et votre protection grâce à des solutions citoyennes et cohérentes avec vos besoins. Entrepreneur et dirigeant lui-même, il partage vos préoccupations, comprend vos défis et parle votre langage.
Sa mission : vous conseiller durablement pour protéger vos projets de vie et transmettre un monde plus responsable.
Un expert par métier, un partenaire par nature.

Chez AXA, premier assureur des professionnels et des libéraux en France, la relation Agent-Client dure 12 ans en moyenne. Les vrais partenariats se construisent dans la durée.

En voir plus sur le réseau AXA Prévoyance & Patrimoine

La Q de la semaine

Si vous avez bien lu notre dernier sujet d’hier (extrait du dico de notre copine Maïa Mazaurette), vous savez que 77% des Français se cantonnent à la pratique de trois positions sexuelles (missionnaire, levrette et andromaque). Vous nous voyez venir… Et vous combien de positions sexuelles pratiquez-vous régulièrement ?

Résultats du sondage précédent (3 000 réponses) :  Depuis le début du couvre-feu (instauré fin octobre 2020), de combien avez-vous réduit vos dîners entre amis ? J'ai tout arrêté : 40% ; J'ai presque tout arrêté : 40% ; J'ai réduit de moitié : 10% ; Je fais presque comme avant : 7% ; Je fais tout comme avant : 3% 

Participer à notre grande enquête nationale