Si vous avez passé la journée à parler d'autres choses

Si vous avez passé la journée à parler d'autres choses

  • Vaccin : comme son homologue britannique plus tôt dans la journée, l'Agence européenne du médicament affirme que "le vaccin (AstraZeneca) est sûr et  efficace et n'est pas associé à un risque accru de formation de thrombose"
  • Covid : les experts de l'OMS envoyés à Wuhan pour trouver l'origine du virus réfutent l'idée d'une fuite d'un laboratoire (leur rapport définitif est attendu pour la semaine prochaine)
  • La Cour des Comptes annonce que 11,8Mds€ ont été distribués à 1,8M d’entreprises de mars à décembre 2020 au nom du fonds de solidarité mais alerte sur la nécessité de "limiter les effets de sur-indemnisation" (= aides > préjudice) 

Selon le Parisien, le "taux d'inquiétude de la population" mesuré chaque semaine par le Service d'information du gouvernement (SIG) est aujourd'hui de 51% (vs 58% la semaine précédente et plus de 80% lors du 1er confinement)

C’est celui qui dit qui l'est

C’est texto ce qu’a répondu Poutine à Biden qui l’avait traité hier de "killer" ajoutant que le dirigeant russe devrait "payer" pour ses actions, en particulier l’ingérence (niée par Moscou) dans les élections US de 2016. Réagissant à la télé russe, Vladimir-Le-Tueur a donc répondu à son ami Joe-La-Vengeance : "Killer, moi ? (...) C'est celui qui le dit qui l'est" (en VO ici, notez l’air mutin de Poutine après sa réplique).

Poutine ajoute : "Nous défendrons nos propres intérêts et nous travaillerons avec les US aux conditions qui seront avantageuses pour nous". Ça ne rigole plus dans la cour de récré.

En lire plus sur BFM

Ça se confirme

Après l’institut statistique anglais (cf TTSO de vendredi dernier), c’est au tour d’Eurostat de publier ses chiffres du commerce UK/UE en janvier 2020, premier mois de full Brexit. Et, selon les Européens, c’est encore pire que ce qu’annoncent les Anglais. Accrochez-vous ! Selon Eurostat, en janvier les exportations UE à destination du UK ont baissé de 27,5%, tandis que les exportations UK à destination de l’UE ont elles coulé de 59,5%. 2x plus. 

Eurostat ou Office for National Statistics, la conclusion est la même, la première conséquence visible du Brexit c’est de rendre le UK plus dépendant de l’UE. As opposed to less.

En lire plus dans Le Figaro

description

Allez, on y croit !

Quelles que soient les mesures annoncées par Castex (NDLR : merci M. le PM de respecter nos heures de bouclage à l’avenir), on a tous besoin d’un peu de réconfort face à la 3e vague et à ses confinements, fussent-ils "créatifs". Ça tombe bien, il y a effectivement de quoi y croire.

1) Les vaccins vont (enfin) arriver. Selon une source gouvernementale citée par le Parisien on va assister à un "vrai basculement dans les volumes de livraison" en avril. Et de fait le mois prochain, la France va recevoir 2M de doses de Pfizer par semaine (2,5x plus qu’aujourd’hui) + 1M de doses Moderna (3x plus qu’aujourd’hui).

2) L’immunité collective c'est pour l’été. L'un des porte-paroles de la Commission européenne le rappelle ce matin sur Twitter : "l'UE devrait recevoir d'ici la fin du Q2 460M de doses avec un potentiel de vaccination de 250M de personnes, soit assez pour vacciner 70% de la population adulte d'ici l'été". Les vacances sont sauvées !

3) La vaccination ça marche. En Israël, où plus de 90% des plus de 60 ans ont déjà reçu au moins 1 dose, les chiffres sont sans ambiguïtés : Depuis le pic de janvier : -86% de cas, -78% d’hospitalisation et -91% de décès chez les 60 ans et plus. Allez, on y croit ! 

description

En partenariat avec Daniel Féau

L'adresse Féau

Soyons honnêtes, certaines adresses créent plus d’attentes que d’autres. Le 7e arrondissement dans sa partie Grenelle/Saint-Pères est à cet égard particulièrement exigeant. L’adresse Féau de la semaine, un duplex traversant entièrement rénové et en parfait état de 240 m² habitables occupant les derniers étages d'un hôtel particulier du XVIIIe siècle, a de quoi rassurer les connaisseurs de la rive gauche les plus exigeants. Mais surtout de quoi les séduire.

Daniel Féau, Belles adresses – À Paris et ailleurs

En voir plus sur le site de Féau

Lire au lit

"Je pensais que, les yeux fermés, il oserait me prendre. J’aimais la manière dont il s’avançait vers moi, comme un chasseur, à pas feutrés, pour s’étendre à mes côtés. Il lui arrivait de relever d’abord ma robe et de me regarder un long moment. Puis il me caressait tout doucement, comme s’il ne voulait pas me réveiller, jusqu’à ce que coule mon désir". Anaïs Nin – Un modèle (vers 1940)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'ouvrage

description