Si vous avez passé la journée à Be Happy

  • Alors que plusieurs médias annonçaient que le gouvernement réfléchissait à imposer un confinement pour les seules personnes vulnérables, Olivier Véran rappelle que cette hypothèse n'est pas "faisable" et serait contraire au "principe de solidarité entre générations"
  • Jérome Salomon (directeur général de la Santé) déclare que le confinement n'est "pas assez efficace" à cause des "établissements scolaires laissés ouverts", Jean-Michel Blanquer affirme que les contaminations d'élèves et de professeurs sont "maîtrisées" 
  • L'Insee estime à 344 000 le nombre de créations nettes d'emplois en France au 3e trimestre (+1,8%) après 2 trimestres consécutifs de baisse (sur un an, l'emploi salarié recule de 1,1%)

C'est le week-end : Time To Be Happy ! Et cette semaine Malene Rydahl vous fait oublier tout le stress du confinement ... en moins de 10 minutes. Non ce n'est pas la durée de la vidéo mais les quelques instants quotidiens que vous consacrerez désormais à la méditation. 10 minutes plus qu'utiles. 

Allez hop, on se met à la méditation avec Malene

It’s done

Ça y est, Biden passe en tête en Pennsylvanie (20 grands électeurs) et en Géorgie (16) alors que 95% des bulletins y ont été dépouillés. Une avance suffisante pour que plusieurs médias sérieux (Vox ou Business Insider) annoncent désormais que le démocrate devient le 46e Président des US. Et les autres ne devraient pas tarder. Bien sûr, Trump va multiplier les recours et plusieurs recomptages vont avoir lieu dans les Etats les plus serrés (la Géorgie vient de l'annoncer à l'instant) mais même Fox News rapporte qu’une partie des plaintes pour fraude de l’équipe Trump a été rejetée par un juge

… et l’équipe de Biden fait savoir ce soir que si le Président sortant refuse de concéder sa défaite "les autorités américaines ont tout pouvoir d'escorter en dehors de la Maison-Blanche n'importe quel intrus". It’s (almost) done. 

En lire plus dans le live du Monde

Le Fiorentino de la semaine : La réaction des marchés

"Ce scénario, une élection serrée aux US avec contestation des résultats, devait être le scénario "catastrophe" pour les marchés. Jeudi, les marchés, américains surtout, ont explosé à la hausse avec, en particulier, une hausse spectaculaire du Nasdaq.  Et on explique ça maintenant par le fait qu'un pouvoir partagé, Biden aux commandes et les Républicains majoritaires au Sénat (rien n'est fait pour l'instant) est le bon équilibre pour l'économie américaine 

et pour les marchés car il freinera les démocrates dans leurs ardeurs de hausse des impôts et de renforcement de la régulation".

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description

La 2 Do du week-end (confinés)

Ce week-end on va faire deux trucs. Tarantino.

Samedi nous ouvrirons une bible, celle du cinéma selon Saint Quentin, pas le moindre des apôtres. Le très érudit Philippe Lombard (spécialiste du cinéma et auteur d’une trentaine d’ouvrages sur Audiard ou James Bond par exemple) vient de sortir Reservoir Films : l’anthologie des films qui ont inspiré Quentin Tarantino. On se l’est procuré et franchement c’est formidable. Formidable parce que Tarantino, comme les plus grands réalisateurs français (Truffaut, Tavernier, …) est avant tout un immense cinéphile aux goûts totalement éclectiques et décomplexés, de la Nouvelle Vague au polar hongkongais et de Howard Hawks à la Blaxploitation. Ce livre couvre tout, est magnifiquement documenté et permet de voir (via un QR code) les bandes-annonces des films référencés. La Bible telle qu’on en rêve ! 

Dimanche on passera aux travaux pratiques. On vous explique. En 2008, pour le magazine Empire, Tarantino a rempli à la main la liste de ses 10 films favoris (à vrai dire, il en a même rajouté un 11e : Jaws). Nous avons imprimé cette liste et elle est scotchée dans notre bureau depuis des années… et nous n'en avons rien fait. Dimanche, nous commencerons donc le visionnage systématique (en VOD légale) de la liste tarantinesque, nous concentrant sur les films que nous ne connaissons pas : His Girl Friday (Howard Hawks, 1940), Five Fingers of Death (Jeeong Chang-Hwa, 1972), Unfaithfully Yours (Preston Sturges, 1948) et Five Graves to Cairo (Billy Wilder, 1943 / le choix n°10 de Tarantino et probablement celui par lequel nous commencerons). Dimanche ne nous appelez pas, on sera (bien) occupé ;)

Ah oui, on l’a vu, mais si ça n’est pas le cas pour vous on vous conseille vraiment le choix 3 de QT : Blow Out (Brian de Palma, 1981), Travolta et un son "que personne n’aurait jamais du entendre". Top !

Commandez l'ouvrage de Philipe Lombard dans votre librairie ou directement sur le site de l'éditeur (ici)

C’est vendredi et vous l’avez bien mérité

En lisant Reservoir Films (cf la 2 Do) nous avons découvert Hannie Caulder (Burt Kennedy, 1971), alias Un colt pour trois salopards dans lequel Raquel Welch joue une fermière devenue tueuse pour assouvir sa vengeance (Kill Bill, anyone ?). L’uniforme de pistolera différant assez sensiblement de celui de farmer, Raquel doit s’équiper, en particulier, d’un pantalon en cuir, qui, comme chacun sait, doit être porté dans un bain chaud afin de s’ajuster à vos formes. Une séquence effectivement inspirante. Enjoy ;) 

Prenez une inspiration

La bande son du week-end : This Is The Kit – Off Off On

Si on voulait nommer le mal du siècle, tout bien pesé, "le manque de modestie" serait notre choix. Il nous semble s’appliquer autant aux comportements individuels qu’aux ambitions collectives. Et, Dieu sait que la musique n’y échappe pas ! C’est en particulier pour cette raison que nous avons toujours aimé This Is The Kit, un groupe dont la très grande finesse -- et la voix merveilleuse de sa chanteuse -- s’accompagne d’une modestie de son et de propos également extraordinaires. Ce dernier album en est une nouvelle preuve enchanteresse. 

A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là 

TTSO’s fav track : Started Again