Si vous avez passé la journée au bar

  • Nouvelles restrictions sanitaires à Paris et petite couronne au moins jusqu'au 19 octobre : fermeture des bars (+ piscines et gymnases sauf pour les mineurs), protocole sanitaire renforcé dans les restos (notamment carnet de rappel avec nom et tél pour tous les clients), annulation des salons/congrès
  • Le conseil municipal de Marseille vote la création d'un Conseil scientifique propre à la ville afin d'évaluer la situation sanitaire, "dire ce qui va et ce qui ne va pas" et ne "plus dépendre de certains scientifiques parisiens"
  • Le Nobel de Médecine est attribué à Michael Houghton (UK), Harvey Alter (US) et Charles Rice (US) pour leurs recherches ayant permis la découverte du "virus de l'hépatite C" (c'est la première fois depuis 2008 que le Nobel récompense des travaux sur un virus)

"J’ai décidé", "J’interdis", déclare Didier Lallement, le Préfet de Police de Paris, en annonçant les mesures anti-Covid. Depuis quand un dépositaire de l’autorité de l’Etat s’autorise-t-il à parler à la première personne (et/ou pourrait décider en son nom propre) ?! #ÇaVaPasBienNon ?

Nouveau numéro de Time To So Foot dans vos boites mail (le résumé sport du week-end chaque lundi avec nos copains de So Foot). On a parlé de mercato, de Teddy Riner à genoux et de célébration précoce. Quoi vous n'êtes pas abonné/e ? C'est ici

Comme un lundi

L’institut économique Markit publie son bilan de l’activité de la Zone Euro en septembre. C’est l’automne : après l’euphorie estivale, l’indice composite (industrie + services) retombe à son plus bas niveau depuis 3 mois (50,4 vs 51,9 en août). Certes, l’indice reste au-dessus des 50 et annonce donc la croissance pour les mois à venir mais une croissance qu’on devine de plus en plus faible. Pire, en France, à 48,5 l'indice atteint un plus bas depuis 4 mois. 

Et niveau emploi c'est déjà l'hiver : selon l’institut Trendeo, la France a perdu 15 500 postes dans l’industrie depuis la mi-mars et sur le seul secteur de l’aéronautique, tous les emplois créés en 10 ans ont disparu en à peine 6 mois. Comme un lundi.

2 chiffres

Aujourd’hui l’Assemblée Nationale votait la ré-autorisation – temporaire – des néonicotinoïdes (interdits depuis 2018), et cela, alors que 70% des Français s’opposent à cette décision (Opinonway – août 2020). Aujourd’hui également, nous lisons dans le Journal de l’Automobile qu’il ne s’est jamais autant vendu de SUV (ces pseudo 4x4 citadins) en France. En septembre leur part de marché atteint 41%. Faut-il rouler sur les betteraviers en Cayenne ?

Ces 10 dernières années, les SUV ont constitué la 2e source de croissance des émissions de CO2 derrière le secteur de l’énergie, mais devant l’aviation, l’industrie lourde ou le transport routier (camions) – Source : Agence Internationale de l’Energie 

description

En octobre, on va au théâtre

à l’abordage, même ! C’est le titre de la pièce signée de la romancière Emmanuelle Bayamack-Tam qui a réécrit une version tonique du Triomphe de l’amour de Marivaux bien dans notre époque aux accents survivalistes. L’écriture fait mouche, le rythme est emballant, il y a de l’humour et des chansons d’amour. C’est sentimental, brillant et drôle. Le frisson théâtral par excellence.

Amateurs de théâtre de tous bords, du plus pointu au plus populaire, tous se retrouvent - c’est assez rare pour le saluer - dans l’extraordinaire biopic de la gouvernante de George Sand, Marie Caillaud, dite des Poules. Du destin d’une servante entrée à 12 ans au service de l’écrivain, qui fit d’elle une grande actrice côtoyant les prestigieux invités de la Dame de Nohant, Gérard Savoisien a tiré une très belle pièce de théâtre. La comédienne Béatrice Agenin est époustouflante dans le rôle-titre.

Alerte guichets fermés annoncés : même si la période des fêtes ne nous a jamais parue aussi loin, on prend maintenant ses places pour l’événement danse de la fin de l’année à Chaillot. Le grand chorégraphe Angelin Preljocaj s’y mesurera à une légende de la danse classique : Le Lac des cygnes. Très, très attendu.

Une fois par mois, notre copine Valérie Rousselot, la co-fondatrice de THEATREonline.com, nous fait ses recommandations théâtrales

En partenariat avec Apprentis d'Auteuil

Apprentis d’Auteuil : la solidarité partagée

De ses 150 ans d'expérience de terrain dans l'action sociale et éducative, Apprentis d'Auteuil en a tiré une conviction : agir durablement c'est agir ensemble. Alors pour rassembler les bonnes énergies, Apprentis d'Auteuil fait office depuis 2009 de "Fondation abritante". L'enjeu : aider des philanthropes sensibles à la cause des jeunes et des familles en difficulté à créer leur propre "Fondation abritée" en les accompagnant dans la gestion administrative et en leur apportant toute son expertise.

Apprentis d’Auteuil héberge désormais 24 fondations venant en aide à plus de 10 000 enfants ou familles dans le besoin. L’expérience au service de tous.

En voir plus sur le site d'Apprentis d'Auteuil

Alerte maximale !

Que lisons-nous dans la revue scientifique The Aging Male (oui, oui, nous lisons The Aging Male !) ? Que selon une étude menée sur une cohorte de 438 hommes (dont 232 affectés – avec plus ou moins de gravité – par le Covid), le coronavirus "épuise" les réserves de testostérone (hormone -- entre autres -- du désir sexuel) chez l’homme. En moyenne post infection, on constate des niveaux de testostérone en chute de 30%. Enlevez tout, mais gardez votre masque !

NB : même les patients asymptomatiques sont atteints ! 65,2% d’entre eux rapportent une perte de libido (même source)

En lire plus dans The Aging Male