Si vous avez passé la journée à juger

  • Coronavirus : après le Conseil de défense sanitaire, Olivier Véran (Min. Santé) devrait annoncer ce soir un durcissement des mesures pour Paris (notamment interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes) ainsi que la création de catégories "super-rouge" ou "écarlate" induisant de nouvelles restrictions sanitaires pour des villes/départements
  • Emmanuel Macron officialise l'allongement du congé paternité à 28 jours (vs 14 actuellement) dont "7 jours obligatoires"
  • L'Organisation Internationale du Travail reconnait que l'impact du Covid sur l'emploi est "bien plus important" que prévu et anticipe désormais une baisse de 8,6% du volume d'heures travaillées dans le monde pour la fin d'année vs -4,9% précédemment

Pour tout comprendre à l'énorme bataille de nomination à la Cour Suprême US, écoutez notre podcast Trump 2020

C’était l’été

... Et le soleil a brillé partout, y compris sur l'emploi ! La Dares (Min. Travail) annonce ce matin, qu'en août, les embauches de plus d’un mois dans le privé (hors intérim) ont à nouveau fortement progressé (+9,8%) et ont désormais retrouvé leur niveau d’avant-crise. Mieux, sur un an, le rythme des embauches redevient positif pour la première fois depuis le confinement où celles-ci avaient diminué de plus de 40%.

Dans le même temps, Elisabeth Borne (Min. Travail) précise qu’au mois d’août, il ne restait plus "que" 1,3M de travailleurs placés en chômage partiel vs presque 9M au plus fort de la crise. C’était l’été.

En lire plus dans Les Echos

C’est l’automne

Et c’est l’institut Markit qui nous le dit en publiant ce matin ses indices d’activité pour les mois à venir (on vous rappelle : > 50 ils annoncent la croissance de l'activité, <50, la contraction). A 48,5 en septembre, l’indice composite pour la France (services + industrie) repart nettement à la baisse (il était à 51,6 en août) et retombe à son plus bas niveau depuis 4 mois en raison notamment des "nouvelles perturbations relatives au Covid-19".

Un repli encore plus marqué dans le secteur des services -- 3/4 du PIB français ! -- où l’indice plonge à 47,5 (vs 51,5 en août), là encore au plus bas depuis 4 mois. L'été est fini. 

En lire plus sur Reuters

description
30 second MBA : L’âge du capitaine

30 second MBA : L’âge du capitaine

Pensez très fort à une start-up qui a réussi. A quoi ressemble la personne qui l’a fondée ? 

Le stéréotype du start-upper a une certaine plasticité. On peut l’imaginer homme ou femme, surdiplômé ou autodidacte, sympathique ou insupportable… mais il y a un invariant : on l’imagine jeune. Zuckerberg ou Gates ont créé leur boîte à l’université ; et les fondateurs des start-ups primées par le magazine Inc. et par TechCrunch ont, en moyenne, 29 et 31 ans

Une étude de quatre profs du MIT et de Kellogg vient pourtant de torpiller ce cliché. Aux U.S., l’âge moyen des fondateurs dans la high-tech est proche de la moyenne des PME traditionnelles : 42 ans. Les top 0,1% par la croissance, ou celles qui s’introduisent en bourse, ont des fondateurs encore moins jeunes – 45 ans en moyenne. Et toutes choses égales par ailleurs, les chances de succès croissent avec l’âge du fondateur, jusqu’à au moins 60 ans ! 

Moralité, estime l’étude : il semble bien que, pour les entrepreneurs, la valeur attende le nombre des années… Voilà une nouvelle raison de se méfier des stéréotypes – et pas seulement de ceux dont on parle toujours. 

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son dernier livre : Vous allez redécouvrir le management

En partenariat avec Uber

Uber : en route vers l'électrique

On le sait, le premier frein à la transition vers un véhicule électrique, ça reste (encore) son prix d'achat. Alors pour aider les chauffeurs utilisant l’application à passer le cap, Uber lance un Plan pour la Mobilité Électrique. Concrètement, dès janvier 2021, le prix des courses augmentera de 3 centimes par km dans toute la France. Cette augmentation tarifaire sera dédiée à 100% aux chauffeurs sous la forme d’une aide financière pour acquérir un véhicule électrique - et Uber doublera ce montant pour participer au financement. Cette aide viendra ainsi compléter les aides déjà mises en place par l'Etat et les régions.

Le résultat (concret) : un chauffeur utilisant 42h par semaine l'application, obtiendra une aide de près de 4 500€ au bout de 3 ans. En route ... vers l'électrique. 

Découvrir les engagements d'Uber en matière de mobilité durable

C’est l’automne (bis)

Si la météo du jour -- celle du ciel et celle de l’éco (cf plus haut) -- ne suffit pas à vous en convaincre : l’automne est bien arrivé. Faut-il déprimer ? Au contraire ! Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, l’automne est la saison où le taux de testostérone (hormone du désir sexuel) est au plus haut dans l’organisme, chez les hommes comme chez les femmes. Ce soir, consolez-vous en faisant quelque chose dont vous avez tous les deux envie 

En lire plus dans le HuffPost