Si vous avez passé la journée à genou

  • Le Secrétaire à la Défense américain annonce s'opposer à l'emploi de l'Insurrection Act de 1807 permettant d'envoyer l'armée pour calmer les protestations (Trump s'y était montré favorable lundi) 
  • Christophe Castaner (Min. Intérieur) promet que "chaque faute, chaque excès, chaque mot, y compris des expressions racistes" des policiers fera "l'objet d'une enquête, d'une décision, d'une sanction" car cela permet de "garantir la sérénité du travail de l'ensemble de la police"
  • Après la validation hier du prêt garanti par l'Etat pour Renault, Agnès Pannier-Runacher (Sec. d'Etat à l'Eco.) affirme qu'il faut "accepter qu'il y ait une partie de restructurations" (le constructeur veut supprimer 10% de ses effectifs en France d'ici 2023)

Selon des chiffres de la Dares (Min. Travail) publiés aujourd'hui, le nombre de plans de sauvegarde de l'emploi (PSE) liés à des licenciements économiques enregistrés la semaine dernière "dépasse pour la première fois son niveau de début mars" 

Notre podcast Trump 2020 pose cette semaine une question essentielle : pourquoi tant de violences policières aux Etats-Unis ?

Bientôt sur nos écrans

C'est donc parti, la Commission d'enquête de l'Assemblée Nationale sur le Coronavirus va entamer ses 6 mois d'investigation et d'auditions. Certes l'opposition (LR) répète qu'il ne s'agit pas de former "un tribunal populaire" pour juger (au premier chef) Philippe, Buzyn et Véran, mais cet après-midi on apprend tout de même que c'est Eric Ciotti (très droitier élu des Alpes-Maritimes) qui sera le rapporteur général chargé de diriger les travaux de la Commission...

Le même Eric Ciotti qui avait dénoncé la "bérézina" du gouvernement dans la gestion de la crise, l'accusant d'avoir "laissé mourir nos vieux" et de vouloir "s'autoamnistier". Sortez les pop-corn.

En lire plus dans Libération

Very impressive

Libre à chacun de penser ce qu’il veut de Boris Johnson, mais ce que vient d’annoncer le PM anglais à l’égard des citoyens de Hong Kong is very impressive. Face à l’ambition chinoise d’imposer la censure politique – et de permettre à ses forces de sécurité d’intervenir -- sur le territoire de l’ex-colonie anglaise, Johnson promet aux plus de 3M de Hongkongais (sur 7,5M) détenteurs d’un passeport de British National Overseas (document attribué à ceux qui vivaient à Hong Kong avant la rétrocession en 1997)...

… ou pouvant y prétendre, que le UK est prêt à les accueillir et à leur permettre "de travailler ce qui (les) placerait sur la voie de la citoyenneté". Courage stratégique, cohérence démocratique, générosité… if not churchillian, at least very impressive...

En lire plus dans France Info

description
Les dividendes et le chat échaudé

Les dividendes et le chat échaudé

Allons-nous, cette fois, tirer les leçons de la crise ? Par exemple, les entreprises aujourd’hui en difficulté apprendront-elles à se constituer des réserves pour les mauvais jours, au lieu de distribuer instantanément aux actionnaires tous les profits qu’elles réalisent ? 

L’espoir est permis, si l’on en croit une récente étude américaine. Elle suggère que les PDG ayant fait face, au cours de leur carrière, à des crises de liquidité, deviennent durablement plus prudents dans leur politique de dividendes (et de rachat d’actions). 

Le hic, c’est que ce changement dépend totalement du PDG et peu des circonstances de l’entreprise. C’est un exemple du "hot stove effect" proposé par le grand théoricien de l’apprentissage organisationnel James March : quand on "tire les leçons" d’une expérience négative, on a tendance à éviter tout ce qui ressemble à la situation en question. En bon français : chat échaudé craint l’eau froide !

C’est donc aussi à cela qu’il faut veiller après une crise mémorable : tirer toutes les bonnes leçons, mais seulement les bonnes leçons. Au risque, sinon, de perdre toute capacité à prendre des risques, à innover… et, comme le chat, à rebondir.  

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t. 

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau (très bon) livre : Vous allez redécouvrir le management

En partenariat avec Nespresso

Nespresso : à l’infini

C'est d'abord une affaire de goût. Si Nespresso a opté pour des capsules en aluminium, c'est en premier lieu car c'est cette matière qui préserve le mieux -- de l'air, de l'humidité et de la lumière -- les 900 arômes volatils qui font un café de haute qualité. Mais c'est aussi une histoire de raison ! L'alu, c'est le recyclage à l'infini, et aujourd'hui, 29 ans après avoir été le pionnier de sa récupération, Nespresso est ... 

...le 1er acteur à proposer des capsules faites à partir de 80% d'aluminium recyclé. Pour que le monde de demain continue à sentir bon le café.

En voir plus sur les engagements de Nespresso en faveur du recyclage de ses capsules

La Q de la semaine

Cédric O (Sec. Etat au numérique), qui annonce ce matin qu'avec 600 000 téléchargements en moins de 24h l'appli StopCovid est devenue n°1 sur l'Apple Store et le Play Store (Google), sera sans doute intéressé par le résultat de notre sondage de la semaine dernière (cf ci-dessous). Mais laissons le ministre à l'analyse de nos chiffres pour revenir à la question moralo-libidinale que nous (et YouGov) nous posions le 20 mai : faire l'amour avec un robot (un androïde, pas du petit électro-ménager adulte) est-ce tromper ?

Résultats du sondage précédent : Allez-vous installer l'application StopCovid ? Oui : 30% ; Non : 59% ; Peut-être : 11%

Participer à notre grande enquête nationale

description