Si vous avez passé la journée dans votre grotte

Si vous avez passé la journée dans votre grotte

Edouard Philippe accompagné de 6 ministres (Santé, Educ. Nat. Transport, Intérieur, Economie, Travail) présente les derniers détails du plan de déconfinement : 

  • Le déconfinement "très progressif" commencera bien le 11 mai dans tout le pays (à l'exception de Mayotte) même si 4 régions restent en rouge car la circulation du virus y demeure importante/les capacités des services de réanimation ne sont pas encore rétablies (Hauts-de-France, Bourgogne Franche-Comté, Grand Est et Ile-de-France)
  • Le plan sera "adapté tout au long du mois de mai" et "fin mai" le gouvernement saura s'il peut commencer le début d'une "nouvelle phase" en "élargissant les libertés". En revanche, si l'épidémie repart, Edouard Philippe promet d'en "tirer les conséquences" et d"adapter" la stratégie
  • Pas de "confinement obligatoire" pour les "personnes vulnérables" (personnes âgées, diabétiques, obèses, ...) mais une incitation à "continuer d'observer de façon volontaire" des "règles de prudence très strictes", "c'est (même) indispensable en Ile-de-France"

Olivier Véran (Min. Santé) annonce que la France est prête à "tester massivement" en fonction des besoins et promet 100M de masques aux "soignants, personnes malades et fragiles" pour la semaine du 11 mai 

Et pour le boulot ?

Le télétravail reste la solution préconisée, il est même "crucial" en Ile-de-France. On vous souhaite que votre activité le permette car les transports en commun, ça va être sport. Certes, le trafic RATP va reprendre pour atteindre 75% dès lundi, mais -- distanciation physique oblige -- les capacités d'accueil des rames/stations seront limitées à 15% de la normale, les agents de sécurité éventuellement épaulés des forces de l'ordre gèreront les flux. Restez sur Zoom.

Le gag : il va à présent falloir avoir une "attestation employeur" pour prendre les transports en commun aux heures de pointe. Motifs acceptés : impératif professionnel ou raison impérieuse. Si vous prenez la 13 à 8h30 du mat' pour le plaisir, il va falloir vous priver !

En lire plus dans Le Figaro

55 euros

C'est le prix que seront payés les médecins de ville (plus de 2x le prix d'une consultation normale) par l'Assurance maladie lorsqu'ils entreront dans une base de données nationale le nom d'un patient (+ membres de son foyer) atteint du Covid. Mieux pour chaque malade, le médecin touchera jusqu'à 4 € supplémentaires par contact hors du cercle familial identifié (avec ses coordonnées). A partir de là, les "brigades" (sic) de l'Assurance maladie, joindront toutes les personnes identifiées...

… et seront chargées de s'assurer qu'elles s'isolent 14 jours chez eux (avec leur famille) ou dans un lieu réquisitionné à cet effet. Se rend-on bien compte ?

En lire plus dans Le Figaro

description

Se rend-on bien compte ?

En deux mois, nous l'avons déjà pointé, nous sommes passés d'un régime de libertés à un régime d'exception où le gouvernement peut suspendre par décret des droits fondamentaux (aller et venir, se réunir, etc.) et ce -- et ça c'est nouveau ! -- sans aucun horizon de temps ! L'état d'urgence pouvait se comprendre lorsqu'il correspondait à la période de confinement, dès lors qu'il lui survit, il n'est plus justifié que par la présence du virus, dont on ne sait absolument pas quand un vaccin viendra nous débarrasser. L'état d'urgence devient donc de fait notre nouvelle règle de droit permanente*.

En deux mois, nous sommes également passés d'une économie faisant une large place à l'initiative privée, à un pays dans lequel, en 2020, selon les chiffres publiés hier par la Commission Européenne, la dépense publique représentera 63% du PIB (+ 7 points vs 2019) !

Un pays de libertés restreintes et une économie administrée… nous ne savons pas ce que sera la France de demain, mais nous savons ce qu'elle ne sera pas : une démocratie libérale.

* Non non les termes de la loi sur l'état d'urgence sanitaire stipulant qu'au-delà d'un mois, il ne peut être prolongé que par la loi ne sont pas des protections suffisantes dans un parlement dominé par la majorité présidentielle, et dans lequel la seule députée LREM (Martine Wonner) ayant osé voter contre le plan de déconfinement du gouvernement s'est fait immédiatement virer de son groupe !

A vrai dire, nous le jour du déconfinement on l'imaginait plutôt comme ça

En partenariat avec Cogedim

Chez Cogedim. Chez vous

Si le confinement a modifié les qualités que vous jugiez essentielles pour l’achat d’un bien immobilier, alors Cogedim vous ouvre les portes des nouveaux eldorados : l’espace et le calme, loin de Paris. Jugez plutôt : une résidence construite sur les hauteurs de Nice autour d’un parc privé de 4,6 hectares et doté de tout le confort moderne (piscine à débordement, court de tennis, salle de fitness), un appartement de 4 pièces s’ouvrant sur une terrasse de 80 m2 et...

... un jardin privatif de 200 m2 offrant une vue sans égale sur la Baie des anges et la Méditerranée. Le bien d'une vie. Votre nouvelle vie. 

En voir plus sur le site de Cogedim

Lire au lit (même confiné/e)

"Fiévreuse de désir, moite de plaisir, elle marchait à ses côtés, attendant le moment, où il la jetterait sur le sable et la prendrait de nouveau, où elle sentirait son sexe remuer en elle, et la quitter avant qu'elle ne jouisse. Chaque fois, elle sentait de nouveau ses mains se promener sur son corps, la douce chaleur du sable sur sa peau, sa bouche caressante, et le souffle du vent". Anaïs Nin – La Femme sur les dunes (vers 1940)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'ouvrage

description