Si vous avez passé la journée à vous flageller

  • Présentation par Emmanuel Macron du "plan pour la culture" : "les librairies, les musées sans qu'il y ait trop de brassages, les disquaires, les galeries d'art" doivent "pouvoir rouvrir le 11 mai", "grand programme de commande publique" pour soutenir les artistes, aide au chômage prolongée pour les intermittents, soutien financier pour les festivals et les tournages 
  • Jean Castex (chargé du plan de déconfinement qui sera présenté ce jeudi à 16h) prévient que l'exécutif travaille également à "un plan de reconfinement" en cas de "rechute" même si ce n'est pas "l'objectif" du gouvernement
  • Valérie Pécresse (Présidente de la région Ile-de-France) demande des "renforts" des forces de l'ordre dans les gares car la Région s'attend à une "cohue" dans les transports à partir du 11 mai  

Kolossal bourde : comme vous avez été très nombreux à nous le faire remarquer, contrairement à ce que nous écrivions hier, le couplet "Deutschland, Deutschland Über Alles" (l'Allemagne au-dessus de tout) de l'hymne allemand (le Deutschlandlied) a été supprimé depuis la fin de la 2nde Guerre Mondiale. Merci de votre vigilo-bienveillance et mille excuses pour cette confusion

Le thème de notre podcast Trump 2020 cette semaine : être une femme aux USA ! (avec des vrais morceaux de Joe Biden et de #MeToo dedans). Enjoy !

Historique (comme d'habitude)

C'est donc devenu une habitude, le coronavirus nous fait battre tous les records. Aujourd'hui, c'est à la Commission Européenne d'annoncer des chiffres hallucinants : en 2020, Bruxelles, qui prévoyait encore 1,1% de croissance cet automne, annonce à présent un recul du PIB de -7,4% dans l'UE (-8,2% en France, -6,5% en Allemagne). Du jamais vu. Quant au déficit budgétaire il est prévu en moyenne à 8,5% du PIB en 2020 vs 0,6% en 2019. Historique.

Et sinon ? Bloomberg annonce que la Chine est en train d'étudier la possibilité de carrément ne pas donner de chiffre de croissance prévisionnelle pour l'année 2020

En lire plus sur le site de la Commission Européenne

Avance technologique

On le sait, le secteur de la tech US a un temps d’avance sur le reste de l’économie. Ça promet ! Après AirBnb qui annonce hier le licenciement de 25% de ses salariés, et dans la foulée de Yelp, Lyft, Juul, Opendoor ou Eventbrite qui ont tous procédé à des licenciements massifs, c’est au tour aujourd’hui d’Uber -- dont l’activité VTC a chuté de 95% aux US le mois dernier -- d’annoncer la suppression de 3 700 employés dans le monde, près de 15% de ses effectifs. Massacre. 

Vous bossez dans une start-up ? Le site US Techcrunch vous dit quels sont les postes les plus en danger. N°3 : "Engineering" : 14% des suppressions de poste ; N°2 : "Customer success" (whatever that means) : 22% ; N°1 : les "Sales" : 30% 

En lire plus sur CNBC

description
30 second MBA : Les deux systèmes et le déconfinement

30 second MBA : Les deux systèmes et le déconfinement

Alors que le déconfinement ressemble de plus en plus à la continuation du confinement par d’autres moyens, une question gagne du terrain : ces coûts, ces restrictions de libertés, sont-ils réellement justifiés par la menace ? Pourquoi cette mobilisation contre le Covid, et pas, par exemple, contre le cancer, les maladies cardio-vasculaires, ou le réchauffement climatique ?

Le débat philosophique qui sous-tend cette question oppose les deux "systèmes de la pensée" avec lesquels nous décidons. La critique du confinement émane du Système 2, celui de la pensée "lente" et analytique, qui est conséquentialiste : il juge les actes à leurs effets (vies sauvées, impacts économiques, etc.) Au contraire, notre Système 1, celui qui pense "rapide", est déontologique : il juge les actes sur leur conformité à des principes (devoir d’assistance, etc.)

Attention : en matière éthique, le Système 1 n’a pas forcément tort, et le Système 2 pas toujours raison ! Mais dans le stress permanent où nous sommes depuis six semaines, nous utilisons beaucoup plus le Système 1. Mobiliser le Système 2 pour penser en conséquentialiste exige d’abord de calmer l’émotion. Donc, pour pouvoir débattre sereinement d’un possible retour à la normale, il faut déjà… revenir à la normale. Pas simple.

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t. 

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau (très bon) livre : Vous allez redécouvrir le management

En partenariat avec Google

Avec un peu d’aide de Google : les fonctionnalités Bien-être numérique

Pas facile de dissocier vie pro et vie perso et de maîtriser son usage des écrans quand on télétravaille... Grâce aux fonctionnalités Bien-être numérique sur Android, vous pouvez garder un œil sur vos habitudes numériques et gérer votre temps grâce aux minuteurs quotidiens par appli. Vous pouvez aussi vous déconnecter pleinement avec le mode “Sommeil”, ou rester concentré sur votre travail avec le mode “Sans distractions”. Mais cela n’empêchera pas vos enfants de surgir pendant vos conf calls...

Trouvez votre équilibre numérique, avec un peu d’aide de Google

Découvrez les fonctionnalités Bien-être numérique sur Google Play ou recherchez "Bien-être numérique" dans le menu des paramètres de votre téléphone

Il nous semble raisonnable

Hier un sondage IFOP nous apprenait qu'un adulte français sur deux n'a pas fait l'amour pendant le confinement (c'est deux fois plus qu'avant le confinement). Aujourd'hui une étude du même institut nous révèle qu'en moyenne nous avons pris 2,5kg depuis que nous sommes assignés à résidence (merci les apéros sur Zoom !). Il nous semble donc raisonnable de rappeler à chacun/e qu'un rapport sexuel c'est environ 100 calories éliminées...

… et qu'à partir de lundi les réunions privées à moins de 10 participants seront à nouveau autorisées. Retrouvez la ligne en voyant des amis !

En lire plus dans Le Parisien

description