Si vous avez passé la journée sur le pont

  • Le gouvernement autorise par décret l'utilisation de la chloroquine pour les patients atteints par le coronavirus mais uniquement dans le cadre hospitalier 
  • Sibeth Ndiaye annonce que l'exécutif veut "un peu de recul" sur les effets du confinement dans "l'Oise" et dans "le Grand Est" (les 2 régions les plus touchées) avant de décider de la durée d'extension du confinement
  • Les pays du G20 promettent d'injecter 5 000Mds$ dans l'économie mondiale afin de "contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie" 

Stéphane Richard (PDG d'Orange) déclare sur Europe 1 qu'après analyse anonymisée de la géolocalisation de nos téléphones, "près de 20% des habitants du Grand Paris sont partis" lors de l'annonce du confinement tandis que dans le même temps, la population de l'Ile de Ré a "augmenté de 30%"  

Notre trouvaille du jour : l'édition de cette semaine de Time To Philo qui pose la question essentielle en cette période de confinement : peut-on rester libre sous la contrainte ? Top

Enfin les chiffres !

Pas ceux des infections réelles… mais ceux de l'impact économique de la crise sanitaire. Ce matin l'INSEE donne ses calculs : la perte d'activité du pays due au confinement est égale à 35%. Concrètement cela veut dire que "chaque mois de confinement de la population représente une perte de 3 points sur le PIB annuel" (Les Echos). Arbitrer entre mort sanitaire et mort économique, nous en sommes là.

La production n'est pas la seule à s'écrouler, le confinement fait également reculer la consommation des Français de 35% #Cata

En lire plus dans Les Echos

Et les images !!

Vous n'aimez pas les chiffres (et surtout ceux que nous vous donnons dans l'article précédent) ? Regardez donc l'image ci-dessus : il s'agit des inscriptions hebdomadaires au chômage aux US depuis 1969 et jusqu'à aujourd'hui. 3,3M de chômeurs de plus aux US la semaine dernière... dire que c'est du jamais vu est très au-dessous de la vérité : c'est plus de 4x plus que le précédent record (1982, 2e choc pétrolier). Le niveau d'inconnu dans lequel nous précipite cette crise est sans équivalent.

Plus dingue encore : ces chiffres pourraient être sous-estimés tellement les nouvelles inscriptions ont débordé (et fait crasher) les lignes téléphoniques et sites internet des services de l'emploi US. Le rattrapage au cours des semaines à venir pourrait être pire encore...

En lire plus dans La Tribune

Des signes encourageants

(Malgré nos sujets précédents) Ne désespérons pas ! L'OMS déclare aujourd'hui qu'en Europe : "bien que la situation reste très préoccupante, nous commençons à voir des signes encourageants"… et, oui les indices d'un mieux sont ténus mais non, ça n'est pas de la méthode Coué !

Si on s'en réfère au décompte quotidien des morts (le seul indicateur incontestable en l'absence de volumes de tests constants pas pays) que tient le Financial Times, on s'aperçoit en effet que :

1) Dans le nouvel épicentre européen de la pandémie, en Espagne, malgré la multiplication des cas, le rythme de progression des décès dus au Covid reflue : on est largement passé sous la barre du doublement du nombre de victimes tous les deux jours... La France, elle, reste à un niveau de progression de la mortalité inférieur (doublement tous les 2.5 jours).

2) Mais surtout en Italie, pays martyr du coronavirus, on vient de passer sous la barre du doublement du nombre de décès tous les 3 jours. Le rythme de progression de la mortalité due au Covid est à présent moindre en Italie que partout en Europe. Bien loin d'être le bout du tunnel... mais incontestablement "des signes encourageants". 

Autre bonne nouvelle : selon l'université Johns Hopkins (US), le Covid-19 muterait beaucoup moins vite que la grippe classique et nécessiterait donc un vaccin unique plutôt qu'un vaccin annuel comme pour la grippe

En lire plus dans le FT

En partenariat avec Cogedim

Chez Cogedim. Chez vous

Face à l'incertitude, il est utile de revenir aux fondamentaux : plus que jamais l'investissement immobilier demeure un placement refuge et, demain plus encore qu'aujourd'hui, celui-ci devra intégrer les impératifs de soutenabilité environnementale qui s'imposent à tous. C'est dans cet esprit que Cogedim a réalisé, avec Woodeum, une résidence écologique à Taverny, en bois massif à faible empreinte carbone. Pour demain, encore plus qu'aujourd'hui.

Tous les conseillers en investissement immobilier de Cogedim sont plus que jamais à vos côtés et joignables par visio-conférence pour vous accompagner dans votre stratégie patrimoniale  

En voir plus sur le site de Cogedim

Lire au lit (même confiné/e)

"J’étais jeune, je jouissais vite, et quand ensuite je reprenais lentement de la vigueur, je la laissais volontiers prendre possession de moi. Je la regardais quand elle était sur moi, son ventre qui faisait un pli au-dessus du nombril, ses seins, le droit un rien plus gros que le gauche, son visage avec la bouche ouverte. Elle appuyait ses mains sur ma poitrine et les ôtait tout d’un coup au dernier moment, se prenait la tête et poussait sans bruit un cri de gorge, comme un sanglot, qui la première fois m’effraya, et que par la suite j’attendais avec avidité". Bernhard Schlink - Le Liseur (1995)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'ouvrage

description