Si vous avez passé la journée sur Qwant

  • Le Parquet National Financier ouvre une enquête préliminaire contre Ségolène Royal afin de vérifier l'usage des moyens mis à sa disposition en tant qu'Ambassadrice pour les Pôles 
  • Macron nomme Didier Migaud (actuellement Premier président de la Cour des Comptes) à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique. C'est Pierre Moscovici qui devrait le remplacer à la Cour des Comptes 
  • Gérald Darmanin (Min. Budget) annonce que le déficit public français s'est établi à 93Mds€ en 2019 (vs 98Mds attendu jusqu'ici) grâce à des recettes fiscales plus importantes que prévu

Après l'annonce de Google hier de supprimer les cookies publicitaires (voir plus bas), Criteo -- spécialiste français du targeting -- perd près de 16% à Wall Street et repasse pour la 1ère sous la barre des 1Md$ de capitalisation

Les US combien de divisions ? Aujourd'hui notre podcast TRUMP 2020 (produit avec Slate et l'IFRI) s'intéresse aux capacités réelles de la puissance militaire américaine

Et vous, ça vous a coûté combien ?

Selon le MEDEF Paris qui a organisé une consultation de ses adhérents, les grèves ont occasionné un surcoût de 233€ par salarié (8€/jour ouvré), en location de logements près du bureau, espace de co-working, prise en charge de taxis/VTC, voire financement de garde d'enfants. Il est que ces calculs n'intègrent pas les pertes de production... qui par ailleurs devraient rester limitées. Le gouverneur de la Banque de France annonce aujourd'hui...

… que les grèves n'auront qu'un impact "d'au plus" 0,1 point sur le PIB et ne modifieront pas la prévision de croissance pour l'ensemble de l'année (+1,3%)

En lire plus dans Les Echos

Wow… Google

C'est quand même dingue ! Hier Google annonce qu'il se donne 2 ans pour éliminer les cookies, ces modules électroniques, qui envahissent nos ordis/smartphones, espionnent nos habitudes et préférences et permettent aux annonceurs de nous cibler. Bien sûr, personne ne regrettera ces petits mouchards, mais ce que Google décrète c'est rien de moins que l'obsolescence du principal instrument du business model de l'internet. Wow...

Conclusion de l'article du Monde relatant cette news : "Reste à savoir si (cette décision) donnera à Google plus de contrôle sur (la) publicité en ligne, un secteur qu’il domine pour l’instant aux côtés de Facebook"… euh, à votre avis ?

En lire plus dans Le Monde

description
30 second MBA : Pour penser plus juste, faut-il penser comme tout le monde ?

30 second MBA : Pour penser plus juste, faut-il penser comme tout le monde ?

Vous avez une décision binaire à prendre ("oui ou non"). Vos conseillers sont d’avis différents. Vous ne savez pas qui a raison (sinon, il n’y aurait pas besoin de conseils) et vous ne connaissez pas leur "track record". Comment savoir à qui se fier ?

La "sagesse des foules" suggère une réponse : dès lors que chaque individu a plus de chances d’avoir raison que de se tromper, l’avis majoritaire doit être le meilleur. Mais on n’a pas toujours une "foule" sous la main… Un article récent dans Science Advances propose donc une méthode originale fondée sur le même principe.

L’idée est de choisir l’expert qui se rapproche le plus de la moyenne de la "foule". Et dans quatre domaines différents, allant de la lecture de mammographies à la prévision géopolitique, on le vérifie empiriquement : les experts qui sont le plus souvent d’accord avec leurs pairs sont aussi ceux qui ont le plus souvent raison

Conclusion pratique : pour choisir votre expert de confiance, présentez 20 à 30 cas à tous les experts, et retenez celui qui est le plus souvent d’accord avec la majorité des autres. Et tant pis pour l’originalité !

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau (très bon) livre : Vous allez commettre une terrible erreur !

C'est mercredi et vous l'avez bien mérité

Relevé par notre copine Maïa Mazaurette : la première vidéo bannie pour pornographie aux US date de ... 1894 et on y aperçoit les chevilles d'une danseuse. Vous devriez vous en remettre... voire préférer la première scène érotique filmée trois ans plus tard -- par Georges Méliès himself ! -- "Après le bal"... où il était manifestement de coutume de se laver à la cendre (?!). Enjoy ;)