Si vous avez passé la journée sur les rails

  • Grève du 5 décembre : le Préfet de police de Paris dit craindre la présence de près d'un millier de casseurs lors de la manifestation parisienne et annonce la fermeture de l'ensemble des commerces présents sur le parcours (Gare du Nord - Nation) 
  • Sommet des 70 ans de l'OTAN : les 29 membres de l'Alliance réaffirment leur "solidarité, unité et cohésion" et reconnaissent pour la première fois que la montée en puissance de la Chine est "un défi", Trump boycotte la conférence de presse finale
  • Privatisation d'ADP : le Conseil Constitutionnel annonce que la barre du million de signataires a été franchie (il en faut 4,7M d'ici la mi-mars pour obliger l'exécutif à organiser un référendum validant ou non la privatisation)

Selon un sondage Harris Interactive paru aujourd'hui, 69% des Français déclarent soutenir le mouvement de "manifestations et de grèves" contre la réforme des retraites (24% y sont opposés)

Plus que la fight Macron-Trump sur l'OTAN, l'actu US reste largement la procédure d'impeachment contre Trump. Ça tombe bien c'est le sujet de notre podcast TRUMP 2020 (réalisé avec Slate et l'IFRI)

300 000

C'est le chiffre à retenir. C'est celui auquel s'attend le gouvernement demain en matière de participants -- dans la France entière -- à la manifestation anti-réforme des retraites. Un nombre équivalent à la mobilisation du 4 juin 2018 anti-réforme de la SNCF et dont la relative modestie sera due à la grève des transports limitant les possibilités de rallier le cortège parisien. Tout dépassement de ce chiffre serait un très mauvais signe pour le gouvernement. Réponse demain soir.

Ce qui ne sera pas modeste : le déploiement policier. Demain la moitié des effectifs nationaux de CRS et gendarmes mobiles disponibles seront déployés à Paris (environ 6 000 personnes au total). Près de 15% seront affectés au bouclage de l'Elysée

Dans le Canard Enchaîné du jour

… on trouve cet éclairage intéressant sur deux des principaux opposants à la réforme des retraites. A droite : Gérard Larcher vent debout contre la réforme de tous les régimes spéciaux, à commencer par celui du Sénat, l'assemblée qu'il préside ! Jugez plutôt : un seul mandat de sénateur (6 ans de travail/cotisation) ouvre le droit à 2 040€ nets/mois de retraite. Ça se défend ! A gauche, le patron de la CGT Cheminots, Laurent Brun a prévenu "on se battra jusqu'à la mort !". Fichtre !

Ce qui vaut ce jusqu'au-boutisme ? Peut-être l'exemple de son prédécesseur à la tête des cheminots CGT, Bernard Thibault, qui tint tête à Juppé en 1995… et 4 ans plus tard devint patron de la CGT. Ça se défend aussi.

Le Canard Enchaîné, c'est sur abonnement ou en kiosque uniquement (et la une est ici)

30 second MBA : Le classement PISA et la puissance des incitations

30 second MBA : Le classement PISA et la puissance des incitations

Comme à chaque parution de l’étude PISA, le concert des lamentations a repris. A juste titre, peut-on penser : la France se traîne en milieu du peloton de l’OCDE. Mais… si les mesures de PISA n’étaient pas fiables ? Non seulement en raison des limites inhérentes à toutes comparaison internationale, mais parce que la mesure fonctionne différemment selon les pays ? 

En 2017, six économistes ont proposé à des lycéens, aux Etats-Unis et en Chine, de refaire le test, mais avec des bonus financiers en fonction des résultats. Que se passe-t-il ? Les résultats des petits Américains (normalement médiocres) s’améliorent nettement ; ceux des Chinois (déjà excellents) ne changent pas. Conclusion : le niveau réel des Américains est sous-estimé par PISA, tout simplement parce que… pendant le test, ils ne se foulent pas ! L’écart n’est pas mince : il ferait gagner aux Etats-Unis 17 rangs dans le classement.

On ne sait pas ce que donnerait cette étude en France. Mais vous pouvez en tirer une leçon simple pour évaluer vos collaborateurs : quand vous mesurez une performance, assurez-vous que ceux qui sont mesurés en sont conscients et qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Sinon, vous ne mesurez pas la performance, mais l’ardeur à être mesuré…

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau (très bon) livre : Vous allez commettre une terrible erreur !

En partenariat avec Barnes

Du côté de chez BARNES

Très sincèrement, si BARNES n'avait pas pris la peine de réaliser une courte vidéo pour documenter la visite de cette maison contemporaine du quartier d'Auteuil, vous seriez fondé à douter de son existence. 1 200 m² d'un bâtiment en ellipse, entouré de jardins, et inspiré par les palais italiens. Un rêve, un fantasme, une apparition. Dont seul BARNES peut apporter la preuve.

BARNES International Realty

Pour plus de renseignements sur ce bien, contactez directement BARNES ici

Demain on reste au lit !

Parce que ce jeudi aucun métro / TER / TGV etc… ne vous emmènera au boulot bien sûr mais aussi et surtout par ce que tous les jeudis matins, on devrait rester sous la couette ! Parfaitement ! Selon une étude de la London School of Economics (!!), c'est en effet à ce jour et à cette tranche horaire que les sécrétions de cortisol (qui stimule notre excitation sexuelle) sont au plus haut, chez les hommes comme chez les femmes...

… une synchronicité en or dont vous allez enfin pouvoir profiter. N'oubliez pas de remercier la CGT Cheminots.

En lire plus dans Cosmo UK