Si vous avez passé la journée chez vos parents

Si vous avez passé la journée chez vos parents

  • Tuerie à la Préfecture de Police : le Préfet de police de Paris déclare n'exclure "aucune hypothèse", Sibeth Ndiaye affirme que la possibilité d'un acte djihadiste n'est "évidemment pas écartée"
  • Brexit : selon des documents officiels qui ont fuité, Boris Johnson serait désormais favorable à un report du Brexit s'il ne parvient pas à un accord avec l'UE d'ici le 19 octobre (il avait pourtant fait campagne pour un Brexit le 31 octobre "quoi qu'il arrive")
  • GPA : la Cour de Cassation reconnait pour la 1ère fois "le lien de filiation" avec la mère d'intention lors d'une GPA réalisée à l'étranger 

XL Airways : le tribunal de commerce de Bobigny rejette la seule offre de reprise et prononce la liquidation judiciaire de la compagnie, 570 salariés vont donc être licenciés 

C'est pas pour ce week-end

Nouveaux chiffres de l'économie US : malgré la guerre commerciale tous azimuts lancée par Trump, le déficit commercial du pays augmente encore, +7% cette année vs en 2018. MAIS, mais… pour ce qui est du déficit bilatéral avec la Chine, ennemie n°1 de Trump, la situation est inverse : le déficit US recule de 10%... et surtout, l'emploi reste toujours aussi haut : après un gros pic d'embauches en août, le taux de chômage est à 3,5%, son plus bas niveau depuis décembre 1969. L'impeachment, c'est pas pour ce week-end.

Le dernier président américain à avoir un chômage aussi faible, tout en étant haï par la moitié des US c’était Nixon. Il fut réélu (en 1972), arrivant en tête dans 49 États sur 50. Donald forever !

En lire plus dans Le Figaro

Le Fiorentino de la semaine : Tanguy

"Énorme. Selon une étude Open Partners/Le Parisien, 60% des étudiants et 25% des actifs de moins de 30 ans vivent encore chez leurs parents. Et ces % ne cessent d'augmenter. Une conséquence, entre autres, de la hausse du coût de l'immobilier. C'est énorme".

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

description
La 2 Do du week-end

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. De fidélité.

Samedi, nous nous souviendrons à quel point l'analyse marxiste demeure une solution robuste -- à laquelle nous sommes fidèles -- pour expliquer l'histoire et rendre compte des événements présents. Romaric Godin (ex La Tribune et depuis 2017 chez Mediapart) que, au-delà de toutes considérations politiques, nous considérons comme l'un des tous meilleurs journalistes économiques français, Godin donc, vient de sortir un livre sur la radicalisation du capitalisme : La Guerre Sociale en France. Sa thèse : Macron est l'homme de l'offensive néolibérale en France, celle qui rompt avec le modèle mixte mis en place dans le pays au sortir de la Seconde Guerre Mondiale et que l'élite économique -- les classes dominantes -- ont décidé de détruire... au prix de l'instauration d'une démocratie autoritaire. La pensée de gauche nous effrayant bien moins que les tentations effectivement liberticides de l'époque, samedi nous ouvrirons ce livre de combat sans trembler.

Dimanche, c'est à une idole que nous serons fidèles : Yves Chaland. Disparu accidentellement en 1990, à 33 ans, Chaland est l'un des dessinateurs de BD les plus doués et les plus importants de la fin du XXe siècle. Avec quelques autres (Ted Benoit, Joost Swarte, ...) il est le moteur du retour à la ligne claire, le trait impeccable d'Hergé, que cette génération maria à l'esprit punk. 30 ans après il reste une œuvre absolument intemporelle de perfection graphique et de subtile subversion politique... qui fit parfois classer Chaland aux rangs de la réaction voire de l'extrême-droite. N'étant pas plus impressionnés par les anathèmes de gauches que par ceux de droite, ça n'est que d'impatience que notre main tremblera en ouvrant les premières pages d'Yves Chaland, Une Vie en Dessins, qui vient d'être publié par les éditions Champake Brussels (Dupuis). 

description

C'est vendredi et ILS l'ont bien mérité

Qui "ils" ? Mais les seins, bien sûr ! Les vôtres, les siens, les leurs… Ces deux appendices auxquels nous dédierons tout ce mois d'octobre rose : pour en célébrer le merveilleux autant que pour en rappeler la fragilité, ajoutant aux sentiments de gratitude, de respect et d'amour qui nous unissent à ces cadeaux célestes, l'impératif de vigilance qu'ils exigent. Ce soir : on (se) palpe et on enjoy ;)

Click & fondle

La bande son du week-end : Electro Deluxe - Apollo

Vous le savez pop-lovers adorés, nous nous interdisons d'ordinaire de conseiller un disque ayant déjà fait l'objet d'une chronique sur France Inter. Or, cet album a eu les honneurs ce mercredi du papier de Manoukian à 7h20. Ce qui vaut que nous brisions notre règle ? Le meilleur, le plus gai, le plus joyeusement sensuel disque de funk (oui, oui de FUNK !!) que nous ayons écouté depuis nos nuits -- fantasmées ! -- au Studio 54. Joie absolue.

A écouter sur Deezer ici sur Spotify là 

TTSO's fav track : Sleepwalking

description