Si vous avez passé la journée assis/e par terre comme ça

  • Brexit : Johnson demande aux députés pro-Remain de pas bloquer la sortie du UK de l'UE car cela "compromettrait gravement la confiance du peuple dans la politique"
  • Gérald Darmanin annonce la suppression de la taxe d'habitation pour l'intégralité des ménages d'ici 2023 
  • "Coup d'arrêt de la France à la recherche nucléaire" (Le Monde) : le CEA stoppe son projet de réacteur nucléaire de 4e génération (après avoir investi 738M€)

La plus grosse news du jour est bien entendu la sortie ce vendredi de deux nouvelles chansons de Souchon. "Presque", paroles co-écrites avec Edouard Baer (clip superbe), et "Ame fifties". Pas Foule Sentimentale ou On Avance, mais du Souchon quand même. Ne nous demandez pas de ne pas aimer.

Phase molo

Après la réintroduction de la durée de cotisation (vs "âge pivot") comme variable fondamentale du calcul des pensions par le Président de la République en début de semaine, une ouverture assumée en direction de la CFDT, Darmanin annonce aujourd'hui que le gouvernement va prendre à présent "un peu moins d’un an" pour une grande concertation sur les retraites, repoussant le projet post municipales. 2 manières de voir les choses : 1) Macron a vraiment changé et la nouvelle phase de son quinquennat sera celle de l'échange et de la négociation.

2) Les travaux préparatoires de la réforme des retraites reposent déjà sur 18 mois de concertation et ce nouveau délai ne prouve qu'une chose, le Président vise 2022… et pour ce qui est des réformes, on est entrés dans la phase "molo".

En lire plus dans Le Monde

Le Fiorentino de la semaine : L'alerte

"Connaissez-vous Harry Markopolos ? Cet analyste financier a lancé il y a quelques jours une alerte contre le géant General Electric, qu'il accuse d'avoir falsifié ses comptes et masqué 38Mds$ (d'erreurs comptables). Pour lui, GE est une « plus grande fraude qu'Enron » et se dirige vers la faillite. Le groupe se défend, dénonçant «une manipulation de marché pure et simple » de Markopolos « en service commandé » pour le compte d'un hedge fund dont il garde l'anonymat. 

Un feuilleton à prendre quand même au sérieux. Harry Markopolos est en effet l'homme qui a découvert le scandale Madoff..."

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. Avec des Dieux.

Samedi, c'est avec le Dieu des salauds que nous passerons 2h30. Michel Aumont disparu hier et déjà immensément regretté n'eut pas son pareil pour incarner les milles visages de cette espèce connue de chacun : la crapule française... chez Chabrol, chez Lautner ou chez Sautet (entre autres)... mais aussi, et surtout, au théâtre, chez Molière. L'incarnation d'Harpagon par Aumont dans la mise en scène de Jean-Paul Roussillon de l'Avare (créée et jouée à la Comédie Française au tout début des années 70) reste LA référence du rôle, et le spectacle à la distribution brillantissime -- Ludmilla Mikaël, Jean-Paul Roussillon et les tous jeunes Adjani et Huster -- LA référence de la pièce. Le formidable site de l'INA propose le film d'une des représentations (en 1974) pour 3,99€. Samedi, nous irons au Français pour applaudir Michel Aumont.

Dimanche, comme à chaque première date dominicale de septembre, on fêtera Ganesh. Pour célébrer la divinité à tête d'éléphant, fils de Shiva et dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, patron des écoles et des "travailleurs du savoir" (autant vous dire qu'il n'a pas trop de ses 4 bras), une procession est prévue dans le XVIIIe arrondissement. Nous la suivrons depuis une table de MG ROAD (205 rue Saint Martin dans le 3e) qui selon François Simon (Saint patron des critiques gastro) est la meilleure table indienne de la capitale. On s'attend à du divin. 

C'est la rentrée et vous l'avez bien mérité

Lundi, ça sera terminé. Il sera impossible d'entretenir l'illusion de prolongation des vacances avec laquelle nous (vous, comme nous) avons joué toute cette semaine. Le farniente estival ne sera plus qu'un souvenir, un petit film intime qu'on se repassera dans la tête pendant une réunion, devant son ordi ou en se dirigeant vers la machine à café. Nous ignorons à quoi ressemblent les images qui vous feront soupirer... pour ce qui est des nôtres...

elles auront les couleurs et la liberté de Santorin à l'été 1982. For ever.

Le film de notre été

La bande son du week-end : Lana Del Rey - Norman Fucking Rockwell

Bien sûr, on vous entend déjà : "Quoi, Lana Del Rey ?! Tu rigoles TTSO ?!"… et pourtant ! Pourtant souvenez-vous de l'émotion qui nous a collectivement saisis en 2012 lorsque pour la première fois nous avons entendu Video games et goûté à la tristesse californienne... et imaginez-vous que 7 ans plus tard, dans ce disque sorti aujourd'hui, La Del Rey ait retrouvé son inspiration. Une rentrée enfin réussie !

A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là 

TTSO's fav track : Mariners Apartment Complex