Si vous avez passé la journée au calme

Tempête Gabriel : 43 départements placés en vigilance orange, Météo France prévoit "5 à 10 cm de neige, ponctuellement 15cm" dans la région parisienne - Grand débat : le gouvernement affirme avoir déjà reçu 500 000 "contributions directes" dont 200 000 qui ne répondent pas directement aux questions posées - Gilets jaunes : Castaner déclare qu'il faudra revoir "la totalité de la gestion de l'ordre public" et se dit prêt à "expertiser la totalité de nos armes de défense" à la fin de la "crise".

L'homme de la journée : c'est John Bercow, le Président de la Chambre des Communes (UK). C'est lui qui a choisi les amendements Brexit soumis au vote des députés et qui formeront potentiellement la base d'un nouvel (et hypothétique) accord de séparation avec l'UE. 

Vous ne connaissez pas John Bercow ? Regardez comment il maintient l'ordre aux Commons. Ça change de Richard Ferrand.

Brexit : un message solennel

En l'absence d'un nouveau deal présenté par May (après le refus de l'accord qu'elle avait négocié par le Parlement), les députés UK se prononcent ce soir sur 7 amendements allant de la tenue d'un second référendum à l'exclusion d'une sortie sans deal. Mêmes votés ces amendements seront non contraignants pour May... ce qui n'empêche pas la PM d'apparaitre un peu à bout : elle a exclu ce matin d'allonger le délai de négo et demande au Parlement "d'adresser au monde

un message solennel indiquant ce que nous voulons". A deux mois de la date de sortie officielle du UK de l'UE, ça nous semblerait effectivement utile

Oh le joli cauchemar

130 djihadistes français actuellement détenus par les milices kurdes en Syrie vont devoir être rapatriés en France. C'est ce qu'annonce Castaner ce matin prenant acte du fait qu'avec le retrait US de Syrie et l'abandon des combattants kurdes au sort que leur réserve Erdoğan, le risque de voir ces prisonniers s'échapper et disparaître est bien réel. Il va donc falloir rapatrier ces concitoyens dont, en février 2018, 82% des français (interrogés par l'Ifop) souhaitaient...

"qu'ils soient condamnés sur place selon les lois locales". Encore moins populaire que les 80 km/h (mais sans doute plus nécessaire)

En lire plus dans le HuffPost

description

Le syndrome "Connasse"

On y est ! Les premières feuilles de salaires incluant le prélèvement à la source sont en train de tomber. Un moment ultra-ultra délicat. 3 points (dont un syndrome). 

1) Les remontées terrain du Grand Débat sont unanimes : la revendication n°1 en France, c'est l'augmentation des salaires et retraites (20% des doléances présentées). Introduire une réforme qui fait facialement baisser l'argent perçu par les salariés/retraités (imposés) ce mois-ci c'est quand même assez touchy. 

2) D'autant plus qu'en matière d'argent nous ne raisonnons pas de manière rationnelle. Dans la mesure où nous sommes persuadés -- à tort -- que l'Euro a fait exploser les prix, que peut-on attendre de l'effet psychologique d'un versement mensuel amputé ?

3) Surtout nos dépenses ont quand même tendance à ne pas toujours prendre en compte les impôts qu'il nous faudra acquitter. Ou comme le résumait Camille Cottin (devant un employé du fisc médusé) dans "Connasse": "pourquoi vous nous demandez de payer des impôts sur de l'argent qu'on a déjà dépensé ?" (on adore !). Si on prélève l'impôt avant même qu'on puisse (sur)dépenser "l'argent", quel effet cela va avoir sur la conso ?

En 2018, un quart des Français ont dépassé leur limite de découvert autorisé tous les mois

description

Y'a quoi à la télé ?

Y'a un truc super, sur Paris Première ! Et, comme nous, vous savez bien ce que c'est : Zemmour & Naulleau ! Tous les mercredis à 20h50, dirigés avec doigté par l'excellente Anaïs Bouton, les deux Eric passent l'actualité en revue, accueillent les chroniques acérées d'Alba Ventura et Sandrine Sarroche et débattent avec leurs invités. Et surtout, ils font exploser le politiquement correct. La pensée (la leur, la nôtre) en liberté, une émission d'utilité publique.

Ce mercredi, Zemmour & Naulleau reçoivent Marlène Schiappa, Bruno Le Maire et Raphaël Enthoven 

Voir la bande-annonce de l'émission

La Q de la semaine

Sur le Brexit, nous ne varions pas notre prédiction (répétée depuis des mois), ça sera No Deal… Néanmoins, force est de constater que le scénario d'un nouveau référendum annulant le premier ne peut être exclu. L'UE devrait donc (ré)accueillir les Anglais qui l'ont rejetée, vraiment ? Et, vous accepteriez-vous de recommencer une relation avec un/e ex après qu'il/elle vous ait largué/e ?

Résultats du sondage précédent : Pensez-vous qu'il faille mentir pour séduire ? Oui : 42% ; Non : 58%. 

Participer à notre grande enquête nationale