Si vous avez passé la journée au chalet

Venezuela : la France appelle Maduro à "s'interdire toute forme de répression de l'opposition" (au moins 26 personnes sont mortes depuis lundi lors des manifestations) - Gilets jaunesChantal Jouanno dénonce un Grand débat "faussé" transformé en "opération de communication" - Anne Hidalgo annonce la création pour 2020 d'une police municipale (armée de matraques et de lacrymos) pour "lutter contre les infractions du quotidien" à Paris. 

Le chômage en baisse de 1,1% au dernier trimestre 2018 (= 38 000 chômeurs de catégorie A en moins) et de 1,5% sur la totalité de 2018 (3e année consécutive de baisse) 

Mardi, on vous parlait de Davos et de la lutte des plus aisés pour influencer les politiques publiques. Bonne nouvelle, nos copains de Monkey en ont fait une super vidéo

Ça y est, c'est terminé

Ce soir les jets redécollent du World Economic Forum (Davos), le cabinet Brunswick résume les thèmes des conversations entre puissants de ce monde cette année : 1) La fin de l'ordre mondial fondé sur la coopération des Etats (le multilatéralisme), 2) Le vote populiste, défouloir des peuples mais aussi appauvrissement de ces mêmes peuples (ex : Brexit), 3) Le risque d'un vrai clash entre la Chine et les US, commercial, bien sûr mais aussi technologique, 4) L'inquiétude face au ralentissement de la croissance chinoise

5) L'angoisse face aux destructions massives de jobs et, à présent, imminentes dues à l'Intelligence Artificielle. Résumé : Davos est un dîner en ville (de niveau moyen)… et produit les mêmes résultats 

En lire plus sur le site de Brunswick

Le Fiorentino de la semaine : Le remake troublant

"« Sa Majesté désire que s'assemblent dans ses villes et villages et dans le plus bref temps les habitants pour conférer ensemble tant des remontrances, plaintes et doléances que des moyens et avis qu'ils auront à proposer pour retrouver le calme et la tranquillité dont nous sommes privés depuis longtemps ». C'était le 24 janvier 1789. La convocation par Louis XVI des états généraux. Un air de déjà vu".

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description
La 2 Do du week-end

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. De best-of.

Samedi, nous franchirons une étape. Dans la famille TTSO quand un enfant atteint l'adolescence (15 ans), il existe un rite de passage. On l'emmène au cinéma voir Barry Lyndon. Ce film n'est pas seulement -- à lui seul -- une éducation esthétique (absolument chaque plan est un tableau, un Gainsborough, un La Tour, ...), c'est aussi une histoire géniale d'aventures, d'amour et d'ambition, un film tour à tour haletant, drôle et tragique. Et en tous points un chef-d'oeuvre indépassable... qu'il est bien entendu inenvisageable de voir ailleurs qu'au cinéma (vous avez vu Barry Lyndon à la télé = vous n'avez pas vu Barry Lyndon). Samedi soir à 20h50 dans la queue de la Filmo (rue Champollion) nous nous préparerons donc à retrouver les tribulations de Redmond Barry et à dire adieu à l'enfance d'un jeune fils. Heureux et émus.

Dimanche, nous irons à Angoulême. En pensée. La passion de la BD (dont Angoulême accueille le festival ce week-end) nous a saisis dès l'enfance et ne nous a jamais lâchés. Nous avons nos idoles de toujours (Giraud, Lauzier, Pratt, …) et celles ajoutées plus récemment à notre panthéon. Parmi elles, pas loin de la place la plus haute, Christophe Blain. De cet auteur adoré nous avons tout lu : Quai d'Orsay bien sûr, mais aussi la saga des Gus (dont nous avons parlé ici) et celle d'Isaac le pirate : 5 tomes des aventures -- au XVIIIe -- d'un peintre amoureux embarqué chez les pirates. Ayant épuisé les superlatifs dans notre paragraphe (précédent) sur Kubrick, nous nous contenterons de vous dire que dimanche, lorsque nous (ré)ouvrirons le tome 1 des aventures d'Isaac, notre frémissement de plaisir sera d'une intensité comparable à celui éprouvé à la scène d'ouverture (génialissime) de Barry Lyndon.

description

C'est vendredi et vous l'avez bien mérité

Si "la passion de la BD nous a saisis dès l'enfance" (cf notre 2 Do) elle nous a aussi réservé d'immenses joies d'adulte. Ce soir, nous les retrouverons en feuilletant à nouveau le formidable livre de Vincent Bernière : Les 100 plus belles planches de la BD érotique (dont nous vous parlions ici). Ce soir vous serez notre regard. Enjoy ;)

Hier (comme vous avez été nombreux/ses à le remarquer) nous avons rebaptisé Raymond Radiguet, Edmond. S'agissant de l'auteur qui nous a appris qu'Anne était aussi un prénom d'homme, une erreur ridicule. Mille excuses à lui et à vous.

Voyez donc avec nos yeux

La bande son du week-end : The Delines - The Imperial

Certains disques s'écoutent debout sur le dancefloor, d'autres allongé/e, feignant/e ou amoureux/se, et certains -- plus rares -- à genoux et bouleversé/e. C'est à cette minorité qu'appartient notre sélection de la semaine, une country-soul (oui, oui : country ET soul !) qui a nous a réduit le coeur en miettes, coupé les jambes et fait baisser la tête, soumis. Et sans aucune envie de nous relever.

A écouter sur Deezer ici et sur Spotify là 

TTSO's fav track : The Imperial